ma deuxieme fiction

2
   
  « Et alors la grosse tu sais pas marcher. »

Des insultes toujours des insultes, la jeune fille venait de tomber à terre à cause des coups que venait de lui donner l'un de ses persécuteurs. Elle avait désormais l'habitude. Oui, c'était une question d'habitude. Deux ans que l'enfer avait commencé, les jours au lycée était long mais même chez elle elle n'était pas tranquille puisque son propre frère faisait partit de ses persécuteurs. Elle se relève doucement ramasse ses affaires et se dirige vers sa salle de cours.

Tout est une question d'habitude ce dit-elle. Mais on ne prends pas l'habitude. Les humiliations quotidiennes font mal, on se sent de plus en plus mal, on se déteste de plus en plus. On ne prends pas l'habitude d'être seul face à tous.

Elle se déteste de plus en plus, les marques sur sa peau le prouvent, la maigreur sur ses hanches aussi. Son frère ne remarque rien de ce qu'elle ressent, du mal qu'il lui fait. Il s'amuse, il vit, il est heureux, il a laissé tombé sa petite sœur, son petit ange comme il l'appelait avant.

Elle le déteste, elle ne le calcule plus, ne lui parle plus, elle fait comme ci il n'existait pas, mais cela ne le dérange pas.

Le jeune homme qui venait de l'insulter ria alors que ses amis lui donnait une accolade. Le frère de la jeune fille félicita le jeune homme en lui disant qu'il avait eu raison de l'insulter. Un jeune blond du groupe les regarde, il ne les comprends pas. Ce jeune homme n'est pas méchant mais il reste avec eux, ce sont ses meilleurs amis et il les aiment comme des frères mais il ne les comprends. Il voit bien le mal être de la jeune fille il voit bien sa maigreur et ses manches qui cachent ses bras, il comprends bien qu'elle se mutile mais il ne fait rien pour l'aider. Le beau blond ne comprends pas le frère de la jeune fille. Comment peut-il l'insulter alors qu'elle fait partit de sa famille ?

Ils la feront aller trop loin, ils la pousseront au suicide, ils s'en voudront tous, mais on ne peut réparer ses erreurs.

Des photos, des histoires, un amour, de la haine, de la colère, de la tristesse, des pleures, des rires, des amitiés, de l'amour...




Point de vue Alexia Payne

Je me réveille doucement, la serviette sous mon bras est tâché de sang, je la prends, descends et la met dans la machine à laver qui se trouve dans la cave puis je remonte et vais dans la cuisine où se trouve mon frère. Le voir me dégoûte alors je monte dans ma chambre, sans manger. De toute façon il faut que je maigrisse, cela fait presque cinq mois que je loupe mes repas, pourtant je me trouve toujours aussi grosse. Oui, je suis anorexique. Pourtant je ne trouve pas que c'est un problème, cela me permet de maigrir alors j'en suis ravie.



Après avoir pris mes affaires je me rends dans la salle de bain et prends une douche, l'eau chaude sur mes coupure me brûle, j'ai mal mais cette douleur est bienvenue comme tous les matins. Pourtant aujourd'hui une larme coule sur ma joue, cela devient de plus en plus dure. Je me suis habitué à souffrir mais mon moral est au plus bas, je veux juste que le lycée cesse et que je sois enfin tranquille, enfin heureuse. Lorsque j'irai à la fac je pourrais m'éloigner d'ici, de cette ville, de cette maison, de mon frère et de ses amis. Voilà tout ce que je veux quitter cette partie de ma vie et réussir à me reconstruire, c'est tout ce que je souhaite. Pourtant il me faut encore attendre deux ans, deux ans pour sortir de cet enfer, je ne suis pas sûr d'y arriver.

Ma douche finis, je me sèche et mets mes vêtements, un jean slim noir et un pull Jack Wills blanc, je mets des converses blanches me maquille un peu pour cacher mes cernes et mets un coup de gloss. Puis je descends, mon sac sur l'épaule, je pars toujours avant mon frère pour ne pas croiser ses amis et pour ne pas avoir à faire le chemin avec lui. Mes parents sont dans la cuisine et me regarde.


« -Tu n'attends pas ton frère ma puce ?

-Non, je...je ne veux pas être en retard et il est long pour se préparer.

-Attends le pour une fois, je suis sûr que sa lui ferais plaisir mon ange.

-Non, maman s'il te plaît.

-D'accord si tu ne veux pas vas y. Je ne vous comprends plus tous les deux vous avez tellement changé entre vous. Il n'y a plus cette complicité, ses marques d'affections que vous vous donniez, je ne vous comprends plus. Toutes les insultes que Liam te dit. Pourquoi tu ne réponds pas à ce qu'il te dit ?

-Maman, il...il rigole c'est tout, on est pareil...

-Non c'est faux, regarde autour de toi ma puce, il n'y a plus de photo de vous deux ensemble, il n'y a que celle de lorsque vous étiez petit.

-Maman on est les même je te le jure. »


J'ai les larmes aux yeux mais je ne veux pas pleurer devant eux surtout que j'entends mon frère descends, je me précipite sur la porte l'ouvre à la volet et sors dehors. La matinée commence mal mais lorsque je vois la personne qui se trouve face à moi elle ne pouvait être pire.

« -Oh mais ce ne serait pas la pute de Payne, je plains ton frère, être dans ta famille ne doit pas être facile. Mais tu pleure j'espère que ce n'est pas moi qui t'es fait de la peine, rigola t-il. Ton frère ta sûrement dit ce qu'il pensait. »

Je ne peux me retenir plus longtemps, je le gifle, je sais que cela me retombera dessus comme la dernière fois mais je m'en fiche, je ne le laisserai pas continuer de m'insulter comme cela. Demain je le laisserai faire mais pas maintenant, mes parents se doutent de quelque chose et je ne veux pas qu'ils se rendent compte que je vais mal surtout qu'ils viennent juste de rentrer et qu'ils ne restent que deux jours. Enfin plus qu'un jour, ils repartent tard se soir, ils sont revenus hier.

Le jeune homme se trouvant en face de moi me prend le poignet et me sert fort, mes coupures encore fraîches me font grimacer de douleurs, il le remarque et sourit méchamment, il croit que c'est lui qui me fait mal mais pas du tout. Enfin juste un peu mais il ne doit pas le savoir. J'aurais juste des bleus se ne serra pas la première fois et sûrement pas la dernière. Il me caresse doucement la joue, cela n'annonce rien de bon, il lève la main et me gifle, la gifle est tellement violente que je tombe à terre, les larmes coulent sur ma joue alors que la porte d'entrée s'ouvre à la volé.


« -Qu'est ce que tu fais encore ici toi ? Viens on y va Harry. D'ailleurs pourquoi elle est à terre ?

-Elle m'a giflé alors je la lui ai rendu en plus fort.

-Tu perds rien pour attendre sale pute, ce soir dès qu'ils sont partis je te fais la peau. »


Et je sais qu'il le ferra, ce ne serra pas la première fois. La dernière fois je lui avais répondu à lui et ses amis, il n'avait pas apprécié, le soir j'étais rentrée avant lui, nous n'avons pas les même horaires puisque nous ne sommes pas dans les même classes, heureusement pour moi mais hélas je suis dans la même classe que Harry, je n'ai donc jamais de repos. Lorsqu'il était rentré, il m'avait frappé, encore et encore, je pleurais je le suppliais d'arrêter mais il ne m'avait pas répondu puis au bout d'un moment je m'étais sentit partir, à ce moment là il a arrêté, il m'a pris dans ses bras et ma ramené dans ma chambre, ce fut le seul geste tendre en deux ans qu'il m'ait donné. Dans ses bras je frissonnais de peur, je m'en souviens encore. Depuis ce soir là, j'ai peur de lui et de ce qu'il peut me faire et je sais qu'il la remarqué. Dans ses amis le seul que je peux accepter c'est Niall, un petit blond avec une gueule d'ange, lui aussi est dans ma classe. Il est l'un des meilleurs amis de mon frère mais lui ne fait rien contre moi même si il n'essaie pas de m'aider non plus.

Alors que mon frère et son ami partent je me lève afin de me rendre au lycée malgré ma joue en feu. Lorsque j'arrive je vois, Liam, Harry et Niall me regarder les deux autres ne sont toujours pas arriver. Liam et Harry rigole alors que Niall me regarde désolé et triste, il a beau me regarder ainsi cela ne change rien. Je détourne le regard et avance dans les couloir.


« -T'as vu sa joue rouge Il parait que c'est Harry qui l'a giflé !

-Elle a sûrement voulut coucher avec lui mais elle est tellement répugnante que personne ne veut d'elle.

-Pauvre Liam ça doit être dure pour lui de l'avoir comme sœur.

-Sale pute !

-Pouffiasse.

-Tu viens avec moi dans les vestiaires salle pute ? Pour me faire une petite gâterie. »


Je les déteste !! Je les hais !! Tout cela à cause de mon frère ! Pourquoi m'a t-il fait cette réputation ? Maman a raison on était tellement soudé avant, je ne comprends pas ce qu'il c'est passé. Je ne le comprends vraiment pas. Mon regard se pose sur lui, il me regarde sourit fièrement mais ses yeux se baissent lorsqu'on me bouscule et qu'un mec me demande de lui faire une fellation en me jurant que j'aimerai son goût et que je dois avoir l'habitude. Mes affaires tombent au sol, les larmes dévalent mes joues, pourquoi me fait-on cela ? Je ramasse mes affaires à la hâte et rentre dans les toilettes. Je m'enferme dans l'une des cabines et pleure encore, je voudrais crier mais je ne peux pas, je ne veux pas qu'on m'entende. Je vais mal, de plus en plus mal. Je sors une lame de rasoir de la poche de mon pull, j'en prends toujours avec moi. Je remonte ma manche et plante l'objet coupant dans mon bras, le sang commence à couler, je mords ma lèvre inférieur pour ne pas crier et mes larmes coulent encore plus. Mais cela ne me suffit pas, je plante la lame une deuxième fois, puis une troisième et encore et encore. La cloche sonne je descends ma manche, sors une veste de mon sac et la mets, au moins on ne verra pas le sang sur ma manche, je sors de la cabine rince la lame, la remet dans la poche de mon pull et part en cour. J'arrive et me mets au fond de la classe, mon regard se pose sur la porte en attendant que la professeur d'histoire arrive. Bien évidemment Harry et Niall arrivent en dernier, Niall me regarde, il semble remarquer que je porte une veste en plus et l'éclat de ses yeux s'attristent. Je crois qu'il a comprit mais même ainsi il ne fait rien pour m'aider. Mais il ne me fait pas vivre un enfer alors d'un côte je le remercie mais d'un autre je lui en veux. Je baisse les yeux, je sais qu'il a aussi remarqué mes yeux rougis par les larmes.

Le cours se passe lentement, Harry et Niall se trouvent derrière moi et j'entends Harry se moquer alors que Niall souffle. Harry donne des coups dans ma chaise, il ne faut pas que je réponde sinon mon frère me ferra vivre pire que l'enfer ce soir. En plus, j'ai deux heures d'histoire aujourd'hui puis j'ai trois heures d'études. Oui je commence à 8h et termine à 10h le matin et l'aprem je fais 13h-18h. Mon frère termine à la même heure que moi aujourd'hui j'en suis ravi.

Le cour d'histoire fini je me dirige vers la cours, je me pose au pied d'un arbre et sors un carnet de dessin. Oui, ma passion c'est le dessin, je m'évade en dessinant. Je dessine le lycée et fait les ombres des personnes qui passent, puis je dessine une jeune fille, les larmes coulant sur son visage, endormit sur un lit tâché de sang. Dessin triste mais c'est ainsi. Cette fille, elle me représente.

Les heures de libre passaient je me dirigeais vers mon cour de math, j'aimais bien cela ; je n'étais pas la plus forte mais je me débrouillais. Avant même que je ne puisse arriver à ma salle je fus jeté contre les casiers, je ne dis rien, je continuais juste mon chemin vers ma salle, à quoi bon répondre et les contrer lorsque vous savez qu'ils continueront en plus fort. Mon regard se pose sur la salle de classe elle est vide mis à part Niall et Harry qui s'y trouve pour une fois. Je rigole doucement pour ne pas qu'ils m'entendent mais je crois que c'est raté puisque Harry se rapproche de moi, il a l'air en colère.


« -Qu'est ce qui te fais rire salope ?

-Toi, en cours de math et en avance, souris je narquoise. »


Je ne veux pas me laisser faire aujourd'hui, je crois qu'il l'a compris et que cela ne lui plaît pas. Il me regarde méchamment et sert les poings, je vois Niall venir rapidement au prés de son meilleur ami. Il sait ce qu'il va se passer, il me regarde désolé.


« -Harry, tenta Niall, tu ne vas pas frapper une fille... »


Alors c'est cela, il veut me frapper, et bien qu'il le fasse se ne sera pas la première fois, enfin par lui oui mais par son groupe non, la preuve mon propre frère.


« -Alors on joue la rebelle, bien, tu joueras beaucoup moins la rebelle après ce que je vais te faire. »


Je le sens mal, vraiment mal, il ne va pas vraiment me frapper, là, maintenant, ici ? En pleine salle de classe ? N'importe qui pourrait rentrer. Il n'est pas aussi con, enfin il doit rester dix minutes avant la sonnerie, et quinze avant que les élèves arrivent alors pourquoi étaient-ils ici d'ailleurs ? Ils n'ont rien à y faire.


« -Harry, ça va bientôt sonner !

-Niall, tu surveilles les couloirs et tu fermes la porte, toque deux coups si quelqu'un arrive.

-Mais Harry je vais pas te laisser frapper une fille !

-Niall !! Cette fille est une pute même son frère ne l'aime pas.

-Ok... »


Niall n'avait pas l'air ravi, il était dégoûté du comportement de ses amis, cela se voyait sur son visage, il me regarda avant de baisser le regard. Il ne savait pas quoi faire pour m'aider sans perdre ses amis.

Lorsqu'il eut fermé la porte Harry s'approcha de moi et me mit une gifle, forte comme celle de ce matin. A croire qu'il n'en avait jamais marre de me frapper. Il me prit les cheveux alors que je grimaçais de douleur et me jeta à terre, je me pris le coin de la table sur la tête, une douleur assourdissante me pris, j'avais mal, vraiment mal. Je sentis un liquide chaud couler sur mon front, je levais la main et la ramenais à mes yeux pour voir du sang couler, je ne paniquais pas, j'avais l'habitude d'en voir, certainement pas coulant de ma tête mais je ne paniquais pas. Harry lui n'ayant pas vu le sang me remit une gifle en s'agenouillant au près de moi, lorsque sa main quitta ma joue il vit du sang dessus et remonta mes cheveux. Lorsqu'il vit ma blessure, que je n'avais pas vu, il fit une grimace et jura.


« -Merde, putain, merde.

-C'est bon t'as fini de jurer ?

-Me parle pas comme ça sale pute, si tu faisais pas ta rebelle je t'aurais pas frapper et t'aurais pas blesser, maintenant tu vas à l'infirmerie et que je t'entende pas me reparler de cette façon sinon je te jure que je te démonte et cette fois j'en aurais rien à foutre de si je te fais mal ou pas. Clair ?

-Comme de l'eau de roche...

-Salope. »


Il me releva brusquement et ouvrit la porte à la volé, il regarda Niall et lui chuchota un truc à l'oreille. Le blond regarda méchamment le bouclé avant de me regarder.


« -Mais t'es vraiment con Haz, en plus de frapper une fille tu la fait saigner du crâne. T'es débile ou quoi ? En plus je te signale que c'est la sœur de Liam.

-Et alors ? Il en a rien à foutre d'elle, il l'aime même pas !

-Ça reste sa sœur quand même.

-Ouais... »


Niall s'approcha de moi mais je pris peur et reculais, il regarda encore plus méchamment Harry avant de me dire de partir à l'infirmerie, ce que je fis à la hâte en espérant ne pas croiser mon frère. Hélas à peine sortit de la salle que je le percutais, il me regarda, puis il regarda Harry et Niall, il comprit que Harry venait de me frapper, durant un mini seconde il parut en colère contre lui, et triste pour moi puis il sourit fière de son meilleur ami. Cela me blessa, mais désormais j'avais l'habitude. Oui maintenant tout était une question d'habitude.

J'arrivai devant l'infirmerie au bout de quelques minutes, la sonnerie avait retentit, j'allais être en retard si j'y allais alors je fis demi tour et me rendit à la salle. Je ne suis pas une intello mais je ne veux pas être en retard, papa et maman m’engueuleraient et comme ils ne sont pas souvent là, je préfère donc profiter d'eux au lieu de me faire engueuler.



En entrant dans la salle je vis Niall me regarder, en voyant que le sang coulait encore un peu son regard se durcit. Il secoua la tête et détourna le regard alors que je sortais un mouchoir de mon sac et que j'essuyais le sang qui coulait. Le professeur entra et commença son cours.

Le cours finit j'allai en SVT puis en physique. A la récré je fus de nouveau poussé sur les casiers et par terre. Liam, Harry et tous les autres rigolaient, m'insultaient. Une habitude...

Lorsque la sonnerie de 18 heures retentit et je me précipitais dehors ne voulant pas croiser Liam et ses amis. Hélas alors que je passais les grilles je vis Liam, Niall, Harry et les deux derniers membres de leur groupe, Louis, un brun aux yeux bleu et Zayn un métisse avec des cheveux noir/brun foncé et des yeux marrons. Lorsqu'ils me virent, ils s'approchèrent de moi.


« -Et ne serait ce pas la petite pute de Payne ? Demanda Zayn.

-Si, alors Harry t'as refait le portrait ? Fit Louis.

-J'ai tellement honte de t'avoir pour sœur, déclara Liam, et ne croit pas que j'ai oublié que je dois te refaire le portrait ce soir. Je vais t'apprendre à essayer de te rebeller.

-Putain moi aussi je voudrais lui refaire sa face à cette salope.

-T'es une garce. Tu le sais au moins ?

-En plus t'es grosse, on se demande comment tu fais pour réussir à te faire baiser.

-Ouais t'es trop grosse. »


Je les regardais, vide d'émotion, ils ont peut être raison, je suis peut être ce qu'ils disent, pourtant je n'ai jamais couché avec personne. Mais je suis grosse. En plus je n'ai pas d'amis. Oui ils ont sûrement raison.

Je les esquive rapidement et cours jusqu'à la maison. Je rentre en trombe et pars dans ma chambre alors que mes parents m'appellent. Je leur dis que je vais bien et que je ne viendrais pas manger car je n'ai pas le temps. Ils ne disent rien mais me demandent de leur dire au revoir lorsqu'ils partiront, j'accepte.



Il est 23 heures, je ne suis pas sortis de ma chambre depuis que je suis rentrée mais j'ai entendu mon frère rentrer, il a mangé avec mes parents puis est partit dans sa chambre. Je descends pour dire au revoir à mes parents et leur demander quand est ce qu'il rentre. Ma mère me serre dans ses bras fort tout comme mon père. Ils me regardent de haut en bas et se pince les lèvres mais ils ne disent rien. Peut être que eux aussi me trouvent grosse, cette pensée me mets mal à l'aise.


« -Vous rentrez quand cette fois ?

-Dans trois jours ma puce et nous resterons une semaine.

-Cool.

-Mais pendant cette semaine je voudrais que tu passes du temps avec nous. Dit ma mère.

-D'accord.

-Avec ton frère, rajoute mon père.

-Pas de problème papa, fit Liam derrière moi.

-Génial, bon on y va à dans trois jours mes anges, dit ma mère. »


Voilà papa et maman sont partis, mon enfer va commencer...


Alors que Papa et Maman viennent de partirent je sens Liam me tirer par le poignet jusqu'au salon où il vérifie par la fenêtre si papa et maman sont vraiment partis et qu'ils n'ont rien oublié. Lorsque la voiture tourne au coin de la rue il se tourne vers moi et me lance un regard mauvais.

Sans que je ne m'y attende il me jette par terre en me mettant une gifle. Puis il me frappe encore et encore, coups de poings, coups de pieds, tout y passe, il me frappe partout, il me met des gifles, je pleure, je le supplie, il rit. Ce n'est pas mon frère, ce n'est plus mon frère. Un énième coup de pied, je crie, mes larmes coulent de plus en plus, je ne veux plus de cela, je ne vais jamais tenir.


« -Alors salope tu compte encore te rebeller ? C'est quoi ton problème ? Pourquoi tout d'un coup tu te rebelle ? C'est parce que y avait papa et maman ? »


Et il me frappe toujours, mon front c'est remis à saigner, je crache du sang, comment mon propre frère peut il me faire cela ? Je n'ai plus de force et je sens mes yeux se fermaient, je pleure encore et encore mais je ne peux plus le supplier je crache du sang, encore et encore.

Alors que mes forces m'abandonnent je le sens reculer et je crache encore, j'ai du mal à respirer, il le remarque. Il me prends das ses bras et me ramène dans ma chambre. Je sens qu'il essaie de me déshabiller, je proteste il arrête, je veux qu'il parte mais je n'ai plus la force. Je crache une nouvelle fois, le sang sort de nouveau de ma bouche. Mon frère part dans ma salle de bain et revient avec une serviette, il essuie le sang, je voudrais le repousser mais l'inconscient m'emporte. J'espère qu'il ne tentera pas à nouveau de me déshabiller.


Mon réveille sonne et je me réveille, j'ai mal partout et pour une fois j'ai peur de ma propre maison. Je ne veux pas sortir de ma chambre et encore moins de mon lit. Finalement je me lève, Liam ne m'a pas déshabillé et j'en suis heureuse. Je fais quelques pas avant de m'agripper à mon bureau, je n'arrive pas à supporter mon poids. Je voudrais rester à la maison et ne pas avoir à souffrir toute la journée en marchant mais il faudrait que j'explique tout à mes parents.Je souffle un coup et vais dans ma salle de bain pour m'habiller, un jean slim noir, un pull noir et des converse de même couleur. Je me fait une tresse en épi de blé sur le côté et me maquille un peu, lorsque je vois mon reflet je pousse un cri étouffé, j'ai un coquard à l'oeil, un bleu au front et une légère ouverture, j'ai également la joue gonflé. Putain ils m'ont défigurés.

Je prends mon sac sur l'épaule et descends les escalier. Mon frère se trouve en bas des marches lorsqu'il me voit il recule d'un pas apeuré alors que moi je me fige. J'ai bien trop peur de lui pour passer à côté. Il comprends que j'ai peur de lui, fait un petit sourire et part dans la cuisine. Je cours pratiquement jusqu'à la porte et sort dehors où je me retrouve face à Louis, Niall et Harry, Niall recule d'un pas, il me regarde horrifié. Louis rigole doucement et Harry sourit tristement mais fièrement.


« -Et alors la moche, on c'est fait défigurer, rigola Louis.

-C'est...c'est Liam ? Demanda Niall. »


Je n’eus pas le temps de répondre que la porte derrière moi s'ouvrit, je fis un bond en avant, passant rapidement devant les trois garçons et partis rapidement, en boitant, vers le lycée. En arrivait les gens me regardaient avec pitié, ce que je n'aimais pas, mais alors pas du tout. Mon regard se posa sur des filles qui riaient entre elles avant qu'elle ne me voient, deux d'entre elles baissèrent les yeux gênés, pourquoi étaient elles gênées ? Je ne les connaissaient même pas.

Les cours se passèrent lentement, je boitais pour me rendre d'une salle à l'autre, je fus insultér, poussée, enfin comme d'habitude, Zayn et Louis s'amusaient à me pousser contre des casiers pour me faire encore plus mal alors que Liam et Harry restèrent un peu plus tranquille à part quelques insultes. Je ne mangeai toujours pas, cela faisait pratiquement un mois que je n'avais rien avalé à part de l'eau et une ou deux oranges pour ne pas tomber raide sans énergie.

Le soir je rentrais avant Liam qui finissait deux heures après moi, ayant du temps pour moi je me rendis dans la salle de bain, me fit couler un bain et rentrai dedans après mettre déshabillé. Lentement je pris la lame que j'avais posé sur le rebord avant de la rapprocher de mon bras. JE coupai encore et encore l'eau du bain devient rouge, le sang coule beaucoup mais je n'y fais pas attention je veux juste me faire encore plus mal.

J'entends la porte claquer au bout d'une heure. Un prof devait être absent il est de retour. Je commence à paniquer, je ne pensais pas qu'il reviendrait maintenant, la porte n'est pas fermé, je sors de l'eau rouge, mets une serviette autour de moi, celle-ci devient tâché de sang. Mon bras saignait encore, je paniquais encore plus, il ne devait pas savoir ce que je me faisais, il s'en servirait pour me faire encore plus de mal.

Je mets un bandage à la va vite autour de mon bras, vide le bain, rince, range ma lame et m'habille, un jogging et un tee-shirt à manche longue. Liam toque à la porte.


« -Dépêche, je voudrais me laver. »


Pas d'insultes c'est bizarre, il y a quelques mois j'aurai cru qu'il avait changé mais maintenant je pense que c'est une de ses stratégies. Je vérifie qu'il n'y a aucune trace de mon passage, je récupère la serviette et sors de la salle, Liam attend appuyé contre la porte de sa chambre, je recule un peu lorsque je le vois et baisse les yeux. C'est pas facile pour moi de vivre avec celui qui m'a tabassé sans remord.

Je passe en vitesse devant lui pour entrer dans ma chambre, la serviette toujours dans les mains. Mon cœur bat à cent à l'heure, j'ai eu tellement peur.

Je passe presque une heure et demi à rêver, rêver que ce ne soit qu'un mauvais rêve, une musique douce joue dans ma chambre depuis mon ordinateur, « Because of you » de Kelly Clarkson. C'est ma chanson préféré et je me retrouve un peu dans cette chanson. Mon regard dans le vide je n'entends pas ma porte s'ouvrir.


« -Viens manger, déclara Liam d'une voix froide. »


Je sursaute, je n'ai pas faim mais je sais qu'il ne faut pas que je réponde, je ne veux pas avoir à souffrir encore plus, surtout que j'ai encore mal et que je suis toujours autant défigurée en même temps ça n'allait pas changer en seulement quelques heures. Je me lève difficilement du rebord de la fenêtre où j'étais assise et me dirige vers la salle à manger. Des lasagnes, réchauffé par mon frère mais cuisiné par ma mère, se trouve sur la table. J'ai un haut le cœur, je ne veux pas manger, je ne veux pas grossir encore plus. Mon frère lève la tête de son assiette, il ne sourit pas, mais son regard est vif, comme toujours, il ne perd jamais sa bonne humeur.

Je m'assoie, prends une petite part de lasagne et commence à manger, ma fourchette déplace des morceaux de lasagnes, je n'ai pas faim, je soupire légèrement. Liam relève une seconde fois la tête de son assiette.


« -Mange.

-Je n'ai pas faim.

-Est ce que tu vas bien ?

-Ne...ne fais pas comme si cela t’intéressais. »


Je ne le regarde pas, sa question m'a prise au dépourvu, cela fait tellement longtemps qu'il ne m'a pas posé cette question. Je mange même si je sais que je ne le garderai pas longtemps. J'entends Liam grognait pas content de ma réponse mais il ne rétorque pas. Je finis mon repas, je ne veux pas rester longtemps dans la même pièce que lui.


« -Maman a fait un gâteau tu en veux ? »


Je range mon assiette dans le lave vaisselle et me relève en vitesse le toisant en colère.


« -Arrête ! Arrête de faire comme si tout allait bien, alors que tu m'as frappé jusqu'à ce que je n'ai plus de force hier ! Si tu veux faire comme si de rien n'était attend que les parents soient là mais maintenant ne fais pas comme si il n'y a rien. Et non je ne veux pas de ton gâteau. »


Liam recule frappé par mes mots. Son regard devient noir de colère, mais au fond je peux aussi voir de la honte, il se rapproche, je recule.


« -Tu as raison je ne devrais pas faire comme si je m'inquiétais d'une petite pute. »


Ces mots devraient me faire mal mais j'ai pris l'habitude, je me recule seulement pour ne pas l'avoir près de moi. Mon frère me regarde, je ne sais pas ce qu'il pense et ce qu'il va faire il est devenu impassible. Liam avance et je recule de nouveau le regard terrifié. Il se stoppe fait demi tour et part dans sa chambre. Je souffle avant de moi aussi me rendre dans ma chambre. Arrivé dans celle-ci je pars dans la salle de bain et commence à me faire vomir pour ne pas grossir, je pleure, j'ai mal à la gorge mais je continue jusqu'à ne plus avoir de force.



Mon réveille sonne, je l'éteins, me lève et pars me laver et m'habiller sans manger, je mets un jean slim noir avec un débardeur blanc et une veste de costume noir, j'enfile mes converses noir et prends mon sac que je mets sur une épaule. Je descends les escaliers alors que mon frère prend sa douche, en sortant je me retrouve face à Zayn et Harry qui me poussèrent de leur chemin en rigolant. Ils ne changeront définitivement jamais, je ne répliquais pas, à quoi cela servirait-il de toute façon.

J'arrivai au lycée en entendant encore et encore les mêmes insultes. Cette fois pourtant il n'y avais aucune larme dans mes yeux j'étais vide, totalement vide. Plus rien ne pouvait m'atteindre, j'étais à bout, du moins c'est ce que je croyais.

Alors que j'arrivai devant ma salle de cour lorsqu'une main pris mon bras, je n’eus pas le temps de réagir car une main se mit devant ma bouche. La personne qui m'avait prise m'emmena dans les vestiaires des garçons, je devinai donc que la personne en était un. Je commençais à paniquer. Que me voulait t-il ?


« -Tu vas me faire du bien petite salope. »


Je comprenais ce qu'il me voulait, il voulait mon corps, il voulait voler mon innocence. Les larmes me montèrent aux yeux, il me retourna pour que je lui fasse face. C'était un jeune homme blond aux yeux gris, il était mignon, il faisait partit de l'équipe de foot du lycée, il était populaire et donc comme mon frère, méchant, ingrat et prétentieux. Il obtenait toujours ce qu'il voulait, de grès ou de force. Il s'appelait Jeff Andser.

Il m'embrassa durement, les larmes coulèrent sur mes joues, j'essayais de le repousser mais il était plus fort beaucoup plus fort que moi, voyant que je ne voulais pas me laisser faire il me jeta contre le banc au milieu des vestiaires. Il me tira les cheveux avant de m'allonger par terre.


« -Arrête, s'il te plaît. »


Je le suppliai de me laisser, je ne veux pas que ma première fois se passe ainsi. Je voulais qu'elle soit magique avec un homme que j'aime.

Il se mit sur moi, déboutonnant mon jean après avoir enlevé mes chaussures, il commença à caresser mes cuisses, je ne voulais pas...non je ne voulais vraiment pas. J'avais besoin d'aide, mes personnes ne viendrait à mon secours, je devais juste subir et attendre que cela passe. Il montait de plus en plus alors que je pleurais de plus en plus le suppliant encore d'arrêter. Il passa ses doigts sur ma culotte.


« -Non...non..s'il te plaît non...je t'en supplie, sanglotais-je. »


Il ne semblait pas se rendre compte qu'il allait voler ma virginité, une chose qu'on ne pouvait pas reprendre. Ce n'était pas possible...

Il baissa ma culotte, descendis son pantalon, ainsi que son boxer, il enfila rapidement un préservatif et me pénétra, fort, loin, profond. Je criai de douleur, les larmes coulant encore plus. Une sensation de brûlure me déchirai le bas ventre. Je ne supportais pas la douleur, elle était trop forte. Il faisait des aller-retour ne faisant pas attention à la douleur que je ressentais. Je n'arrivai pas à m'y habituer.


« -Putain t'es tellement serré. Vas y crie. Putain t'es bonne. »


Ces mots, ces horribles mots, qu'il disaient sur moi, je criais encore, je ne voulais pas lui donner ce qu'il voulait mais j'avais trop mal. Il abusait de mot, sans sentiment. Je voulais qu'il s'arrête, j'avais besoin qu'il arrête se carnage mais il continuait, encore et encore. Ses aller-retour en moi était de plus en plus rapide, de plus en plus profond, il me faisait encore plus mal. Je criai encore et toujours. Mes yeux étaient fermés, je ne pouvais pas le regarder me faire cela.


« -Ouvre les yeux je veux te voir ! »


Non, je ne pouvais pas. Il me gifla, j'ouvris donc les yeux. Le voir au dessus de moi, les traits tirés par le plaisir de me faire mal, je me dégoûtais encore plus, il m'utilisait comme un objet sexuel. Lorsqu'il eut éjaculé dans le préservatif il se retira de moi, enleva le préservatif et le jeta, je pensais qu'il en avait fini avec moi mais il revient vers moi. Il m'embrassa avant de me mettre à genoux face à son sexe de nouveau dressé.


« -Suce moi. »


C'était un ordre mais je gardais ma bouche ferma alors il rentra de force. Ses mains dans mes cheveux faisaient bouger ma tête. Me forant à le sucer, il s'enfonçait dans ma gorge profondément m'empêchant presque de respirer. ET il venait dans ma bouche arrière avant, je souffrais, j'avais mal, j'avais le bas ventre en feu, j'étais sale, souillait de partout.

Quelques minutes plus tard il éjacula dans ma bouche me forçant à avaler son sperme. Il se rhabilla et sortit me laissant seule à moitié dévêtue dans les vestiaire, je savais qu'une classe entrerait après la deuxième sonnerie alors je remis ma culotte, mon jean et mes converses, ramassa mon sac et sortis toujours en pleurant. Je tremblait, j'avais du mal à marcher. Je me dirigeais vers la sortie lorsque je croisais Harry. Il me regarda curieusement, ne comprenant sûrement pas la raison de mes pleures, de mes tremblements et de mon mal à marcher. Puis ses yeux s'agrandirent et il s'approcha rapidement de moi. Que me voulait-il ? J'étais brisée, totalement brisée... N'étais ce pas ce qu'il voulait ? Ce qu'il souhaitait ? Comme mon frère, comme Louis et comme Zayn. Me voir anéantis ne lui suffisait donc pas ?

Harry se rapprocha de plus en plus, il marchait en grandes enjambés, ses cheveux bouclés coiffé en arrière et ses yeux verts me scannant intensément. Pourquoi voulait-il encore me faire souffrir. Je voulais partir, courir loin de lui mais j'avais tellement mal. Je ne bougeai pas alors qu'il approchait toujours, alors qu'il se retrouvait près de moi, une larme dévala ma joue alors que j'avais arrêté de pleurer. Il me regarda ses yeux brillant de joie quelque peu inquiet. Il ouvre la bouche puis la referme avant de m'insulter et de faire demi tour en riant.

Les larmes reviennent, je n'y arrive plus, je n'arrive plus à faire semblant, à garder le sourire, à rester forte, à leur faire croire que se qu'ils me font ne m'atteignent pas. Malgré que j'ai mal je cours juste que chez moi pour m'enfermer dans ma chambre, je sors ma lame et me coupe encore et encore. Le sang coule mais je ne sens rien, le mal que je ressens dans mon corps, dans mon vagin est trop fort. Je me sens tellement sale, je suis foutue, brisée, finit. Les larmes continues de couler se mélangeant avec le sang qui coule de mes bras. Épuisée, je m'endors.

Je me réveille vers 18 heures, mon regard se pose sur mon portable où j'ai reçu plusieurs messages.


De : Inconnu

A: Alexia

Salope ! Quand est ce que tu me suce ? J'attends que ça !


De : Inconnu

A: Alexia

J'ai appris ce que t'avais fait dans les vestiaires t'es une vrai pute.


De : Liam

A: Alexia

Putain t'es qu'une pute, j'ai vu les photos et la vidéo, je te pensais pas comme ça ! Si les parents apprennent ça t'es morte lol.


Quelle vidéo ? Quelles photos ? Mais de quoi parlent-ils ? Je prends mon portable et vais sur facebook et twitter où je vois un lien vers un site. Je clique et me retrouve sur un site s'appelant « Alexia Payne la pute de service. », on peut y voir les photos de mon viole ainsi qu'une vidéo. Sur la vidéo il n'y a pas de son mais on peut tout de même deviner que je ne suis pas consentante, pourquoi personne ne le voit ? Pourquoi tout le monde croit que j'ai voulut faire cela ? J'étais vierge merde ! Mes larmes coulent de nouveau, mes parents doivent rentrer demain ou se soir, je ne sais plus, Liam devrait être là d'ici quelques minutes ; J'ai peur, je ne veux pas le voir, je ne veux voir personne et surtout pas un garçon et encore moins mon frère.

La porte s'ouvre, mon cœur bat rapidement, je ne veux pas le voir, je l'entends monter les escaliers et je pris pour qu'il ne rentre pas dans ma chambre. Il s'arrête devant ma porte, appuie sur la poignet et la relâche avant de partir. J'expire en me rendant compte que je retenais mon souffle. Le téléphone sonne, je l'entends redescendre et répondre avant de remonter. Je me lève de mon lit, enlève mon drap remplit de sang et le lance dans mon panier à linge. Je remet ma veste et me dirige vers la salle de bain, je veux me laver, enlever toutes ses saletés de ma peau. Alors que je sors de ma chambre pour me rendre dans la salle mon frère me prends le poignet pour me parler, je grimace de douleur et il me lâche.


« -Papa et maman rentrent ce soir. Ils veulent qu'on mange avec eux. Je vais faire à manger. »


Je ne réponds pas ayant trop peur de dire quelque chose qu'il ne faut pas. Je hoche doucement la tête avant de rentrer dans la salle de bain. Je ne le comprends pas, il m'insulte de tous les noms puis il me parle comme si de rien n'était. Je fais couler de l'eau chaude puis rentre dans le bain et me lève, je frotte encore et encore chaque partie de mon corps, ma peau blanche devient rouge, mes cicatrices pas encore cicatrisées se remettent à saigner. L'eau devient rouge et je pleure encore. Tout est trop dure maintenant. Je me disais qu'il me suffisait d'attendre trois ans et que je partirai mais maintenant je veux partir dans un autre monde.

Je sors de mon bain me sèche et mets un jean slim noir avec un tee-shirt à manche longue noir. J'enfile ensuite mes converses noir et rose et retourne dans ma chambre. Je prends mon drap sale et le descends pour le mettre dans la machine à laver.

La porte d'entrée s'ouvre. Mes parents viennent de rentrer. Un pressentiment me dit que la soirée va mal se passer, très mal se passer.

Je me rends au salon où mes parents parlent avec Liam. J'inspire un grand coup avant de les rejoindre. Je tremble légèrement, les événements de ce matin toujours pas passés et ils ne passeront jamais. Je ne pourrais pas m'en remettre.


« -Ma chérie comment vas tu ? Me dit ma mère.

-Je vais...bien.

-Tu es sûr tu ne semble pas dans ton assiette.

-Tout vas bien maman, je suis juste...malade. »


Ouais, je suis malade de le voir ici, malade de le voir agir comme si tout allait bien alors que je suis brisée par sa faute. Je discute avec mes parents ainsi qu'avec Liam, même si nous ne discutons pas directement puis lorsque le repas est prêt nous nous installons à table. Liam nous sert copieusement et je lâche un léger grognement. Je prends ma fourchette et plante la nourriture avec. Je sais que mes parents me regarde ils veulent me voir mettre cette nourriture grasse dans ma bouche mais je ne veux pas, je ne peux pas.


« -Alexia mange, m'ordonne mon père.

-Je n'ai pas faim.

-Mange, cela fait plusieurs mois que tu ne mange plus avec nous, depuis la rentrée à vrai dire et tu as beaucoup maigrit et beaucoup changé. Alors tu vas nous faire le plaisir de manger et maintenant. »


Je le regarde méchamment. Comment peut-il dire que j'ai maigrit alors que je suis grosse ?Comment peut-il dire que j'ai changé alors que lui et maman ne sont jamais là ? Je prends tout de même un peu de nourriture mais lorsque le dessert arrive et qu'il veut m'obliger à manger un gâteau au chocolat avec de la crème anglaise, je rejette l'assiette et me lève furieuse.


« -Stop ça suffit. Hurlai-je. Arrêter de vouloir me faire manger alors que je suis grosse, arrêter de me dire que j'ai changé et que Liam et moi ce n'est plus pareil. Vous n'êtes jamais à la maison vous ne pouvez pas savoir, vous ne savez rien, absolument rien mais vous savez quoi c'est vrai. Liam et moi ce n'est plus pareil, je le déteste, je le déteste à un point inimaginable et je déteste voir ses photos de nous deux, je déteste le voir faire comme si de rien n'était et je vous déteste parce que vous ne voyez rien vous ne voyez jamais rien... »


Les larmes coulent sur mon visage alors que je fracasse les cadres photos contre le mur, les vases tout ce que je trouve, je ne veux plus voir ses putains de souvenir qui ne mène à rien. Ma mère se lève les larmes coulent sur son visage et cela me fait mal, tellement mal. Liam me regarde tristement, il a les larmes aux yeux mais je me contre fiche de ce qu'il ressent comme lui ne fiche de ce que je ressent depuis le début de l'année. Mon père se lève et me prends dans ses bras de force, je tape son torse mais mes forces m'abandonnent. Je sanglote dans son cou alors qu'il me sert encore plus fort. Je le prends alors moi aussi dans mes bras, je le sers fort, je l'aime mais c'est fini j'arrête. Je leur demande juste pardon maintenant...



Point de vue externe.


Le père et la fille se trouvaient dans les bras l'un de l'autre alors que la mère pleurait doucement et que le frère ne savait pas quoi faire. La famille était brisée, brisée par un frère qui avait voulut faire du mal à sa sœur et par cette sœur qui ne supportait plus tout ce qu'elle subissait.

Alexia finit par se séparer de son père en lui faisant un léger bisou sur la joue, elle fit de même avec sa mère avant de se diriger vers sa chambre. Elle ferma sa porte doucement alors que les parents des deux jeunes se tournaient vers Liam.


« -Liam, sanglota la mère. Que se passe t-il ?

-Rien maman, une légère dispute.

-Mais enfin Liam, tu l'as vu ? Tu as vu la façon dont elle était brisée ? Dont elle était en colère ? Tu l'as vu pleurer ? Tu as vu comment elle te détestait ?

-C'est bon papa, j'ai compris, j'irai lui parler demain mais je vous jure que c'est juste une petite dispute de rien du tout.

-Mais pourquoi est-elle si maigre ? Demanda la mère.

-Je ne sais pas maman, elle ne me parle plus beaucoup tu sais. »


Liam monta lui aussi dans sa chambre ne voulant pas répondre plus longtemps à leurs questions. Les parents soufflèrent puis partir dans le salon. Ils allumèrent la télé puis allèrent sur leur ordinateur pour continuer leur travaille. La mère, Karen se trouvait sur une page internet lorsqu'une pub lui fit lâcher un cri de surprise. Elle clique dessus le titre s'afficha « Alexia Payne, la pute de service. », Karen regarda les photos puis la vidéo et elle devina facilement que sa fille se faisait violer.


« -Geoff !! Viens voir ça, c'est horrible. »


Son mari, regarda lui aussi les photos et la vidéo et lui aussi se rendit compte que sa fille c'était faîte violer, ils regardèrent ensuite la date de publication et se rendirent compte qu'elle datait de quelques heures plus tôt.


« -Mon dieu, mon bébé, ma petite fille.

-Viens, il faut aller la voir, il faut qu'elle nous dise ce qu'il se passe. »


Ils montèrent en courant les escaliers alors que Liam sortait rapidement de sa chambre en entendant ses parents courir. Ces derniers entrèrent rapidement dans la chambre de la jolie brune. Un cri s'échappa de Karen, le second de la soirée. Liam inquiet rentra aussi dans la chambre mais ne vit pas sa petite sœur, il vit seulement une lettre soigneusement plié sur le lit et sans s'en rendre compte il comprit, il sortit de la chambre de sa petite sœur et se rendit dans la sienne où il s'allongea sur le lit.

Les parents des deux jeunes virent aussi la lettre, et en tremblant la mère la prit et la déplia. Ils commencèrent à lire.






Papa, Maman,

Si vous lisez cette lettre aujourd'hui c'est que j'ai tenté de quitter cette vie. Vous devez m'en vouloir et je m'en excuse. Je vous aime n'en doutez jamais. Vous voulez sûrement connaître les raisons qui m'ont poussés à faire ce geste dont vous nous avez tant parler pour qu'on ne le fasse pas.

Je me rappelle du jour où vous nous avez dit que c'était un geste lâche. Vous devez sûrement vous dire que je suis lâche et ça me brise le cœur. Même si lorsque vous lisez cela, il ne bat sûrement plus, je l'espère. Cela doit vous choquer de voir ces mots écrit mais je souffre trop pour rester ici.

Tu te souviens maman il y a une semaine lorsque tu m'as dit que Liam et moi n'étions plus aussi proche et qu'il m'insultait. Tu avais raison maman, lui et moi ce n'est plus du tout pareil. Lorsque je lui réponds où que je réponds à l'un de ses amis il me frappe, je ne supporte plus tout cela. Au début je me disais, dans deux ans je pars je ne le verrais plus. Mais au lycée il m'a fait une réputation de pute, on a abusé de moi, on m'a salit, si je reste ici je me détruirai encore plus.

Au lycée je me fais insulter, frapper, bousculer, c'est trop à supporter surtout quand ton propre frère fait partis de ceux qui font cela. Il m'avait promis de me protéger quand j'étais petite mais aujourd'hui je ne peux plus le voir. Il me fait peur, il me fait tellement peur, j'ai peur lorsque vous partez car je sais qu'il pourrait me frapper. Je ne mange plus, je me trouve moche, grosse... et j'en passe.

Je vous demande de me pardonner, c'est la seule chose que je vous demande. Je sais que cela doit être dure pour vous mais comprenez moi, je n'y arrivais plus, tout est trop dure...

Mon frère me manque vous savez mais je lui en veux tellement...

Je sais que vous allez lui en vouloir mais s'il vous plaît pardonnez le. Moi je l'ai fait... Maman je sais que tu le pardonneras vite. Je me souviens de toutes les bêtises que nous avons fait. Tu nous as toujours pardonné au bout de quelques minutes. Papa je sais que pour toi ce serras plus difficile, je suis ta seule fille et tu lui en voudras de m'avoir fait du mal, mais papa il est ton fils, il t'aime, tu dois lui pardonner.

J'écris cette lettre en pleurant, je m'en veux de vous faire souffrir mais je n'en peux plus. Je suis trop faible moralement pour en supporter plus, je sais que j'aurais du vous en parler mais vous expliquer ce que Liam me fait depuis déjà plusieurs mois seraient trop dure. Je suis lâche et j'en suis désolée.

Je vous aime <3

Alexia






Un sanglot s'échappa de la bouche de Karen, on avait abusé de sa petite fille, son fils avait intimidé sa sœur. C'était trop, trop à encaisser d'un coup. Les larmes coulèrent sur son visage alors que le père se dirigeait vers la chambre de Liam avant d'être arrêté par le téléphone. Qui pouvait bien appeler à près de 23 heures, il descendit les escaliers et décrocha.


« -Allô ?

-Bonjour, puis je parler à Karen ou Geoff Payne je vous pris.

-Je suis Geoff. Que se passe t-il ?

-Votre fille, Alexia Payne, à été retrouvé inconsciente dans l'eau, elle se trouve désormais à l'hôpital.

-Que c'est-il passé ?

-Si vous souhaitez plus de renseignement je vous prierai de bien vouloir vous rendre à l'hôpital.

-Peut-on venir maintenant ?

-Bien évidemment monsieur.

-Merci. Au revoir.

-Au revoir. »


L'homme de la famille monta rapidement les escaliers pour prévenir sa femme ainsi que son fils qu'ils devaient se rendre à l'hôpital pour savoir comment se portait Alexia et pour savoir ce qu'il c'était passé même si d'une certaine façon ils le savaient déjà. Lors du trajet en voiture personne ne parlait, le silence était pesant et Liam savait, il savait qu'ils lui en voulaient et cela lui brisait le cœur, mais moins que le fait de savoir que sa sœur allait peut-être perdre la vie. Par sa faute.




Point de vue de Liam

Cela faisait une semaine que je n'étais pas sortis de ma chambre, une semaine que je restais dans mon lit à ne rien faire, je séchais les cours, ne répondaient à aucuns messages de mes meilleurs amis et de ma petite amie. Je savais que Niall devait s'inquiéter, il était ainsi et cela ne m'étonnerait sûrement pas de le voir débarquer ici dans quelques jours.

Mes parents ne me parlaient plus depuis trois jours, ils me détestaient et cela me détruit mais je les comprends, j'ai tué ma petite sœur, mon bébé, mon ange, je l'ai brisé, détruite...

Les larmes coulent sur mon visage, pourquoi lui ai je fais cela ? Elle ne le méritais tellement pas, elle ne méritait rien de ce qu'elle a vécu. Maman m'a montré la lettre qu'elle leur a écrite, on a abusé d'elle et c'est ma faute. Je m'en veux, je m'en veux tellement...

La colère s'empare de moi alors que je sors de mon lit. Brutalement je lance un cadre photo posé sur mon bureau contre le mur. Pourquoi lui ai je fais cela ? Qu'est ce que cela m'apportait ? La popularité, mais la popularité contre la vie de ma sœur ce n'est pas juste. Non ce n'est pas juste du tout. Le cadre est désormais brisé à terre mais je m'en foutais, j'avais fait du mal et je ne savais même pas comment j'avais fais pour ne pas remarquer à quel point elle était mal.

Le bruit ayant ramener mes parents ma mère me prit dans ses bras et elle me serra tendrement contre elle et alors les larmes coulèrent, je m'en veux tellement, je vais perdre ma sœur et mes parents vont perdre leur seule fille. Je suis tellement con. Je serre ma mère contre moi alors que mon père rentre calmement dans ma chambre, il ne sourit pas, cela fait une semaine qu'il ne sourit pas. Tout comme moi et ma mère et tout cela est de ma faute. Nos vies tournent au cauchemar par ma putain de faute.


« -Liam tout vas bien, calme toi, murmure ma mère.

-Tout est ma faute maman, je suis tellement désolé, j'ai fait d'elle la fille la plus détesté du lycée, celle qu'on utilise quand on est en colère et putain quand on veux se vider.

-Liam, elle va s'en sortir, le médecin a dit...

-Mais merde maman peut importe ce que le médecin a dit, pour s'en sortir il lui faudrait un minimum d'envie de vivre, et on sait qu'elle ne veut plus vivre à cause de moi, son frère.

-Liam chéri, ce n'est pas de ta faute, s'il te plaît ne culpabilise pas.

-Maman ne me dit pas que tu ne m'en veux pas, regarde où on en ai ? On devrait être en famille, tu ne devrais pas être en train de me consoler on ne devrait pas attendre un putain d'appel venant de l'hôpital.

-Liam ! Se manifesta mon père.Je ne veux pas que tu pense que tout est ta faute, les autres aussi sont fautifs, tes amis sont fautifs et les gens de votre lycée aussi, certes nous ne comprenons pas pourquoi tu lui as fait cela mais ce qui est fait est fait et on ne peut rien changer.

-Je suis tellement désolé.

-On le sait. »


Mon père nous prit aussi dans ses bras, il ne manquait plus que Alexia mais elle ne serra plus jamais ici, je le sais, pourtant je voudrais avoir tord, je voudrais que ce soit faux, qu'elle soit encore ici, à me dire ses blagues débiles, à me remettre en place, à me consoler lors de mes ruptures, à me dire que je vaux mieux que les autres. Je l'ai tellement rabaissé, je l'ai frappé sans pitié, je l'ai vu me supplier, pleurer, je l'ai vu devenir anorexique mais je n'ai rien fait, absolument rien fait pour l'aider. Et toutes ses photos dans la maison, toutes ses photos nous montrant heureux et joyeux ensemble sont finis. Cela fait tellement longtemps que je ne l'ai pas vu sourire, je ne l'ai vu que pleurer et se renfermer sans rien faire. Sans l'aider. Je suis un mauvais frère, un mauvais garçon, une mauvaise personne.

Mes parents sortirent voulant se rendre à l'hôpital pour voir Alexia, ils me demandèrent si je voulais venir mais je refusais, je refusais de la voir comme elle était. Lorsque je l'ai vu la semaine dernière j'ai cru que j'allais défaillir, elle était tellement pâle sur ce lit blanc, des machines lui permettant de respirer, elle avait des bandages sur les bras, sur la tête, des bleus sur le corps, elle avait sauté d'une falaise après s'être ouvert les veines... Elle avait voulut en finir, par tous les moyens.

Les minutes passèrent, je savais que je tombais dans une sorte de dépression et que je me renfermais sur moi même mais je n'y pouvais rien, je m'en voulais tellement. Je n'avais même pas les mots pour dire précisément ce que je ressentais, c'était tellement plus fort que de la culpabilité. Tellement pire que cela. Mon regard se posa sur le cadre brisait, la photo gisait sur le sol, c'était Alexia et moi, on était tout deux allongés dans l'herbe, on devait avoir aux environs de treize ans, on était soudé à ce moment là et elle était heureuse, son regard brillant, sa joie de vivre bien présente.

Je m'écroulais une seconde fois sur mon lit alors que la porte de ma chambre s'ouvrait doucement, cela ne pouvait pas être mes parents étant donné qu'ils étaient partis voir Alexia. Je vis la tête de Niall et Louis dépasser de l'ouverture de ma porte. Je ne voulais pas vraiment les voir mais je savais qu'ils commençaient à s'inquiéter, après tout cela faisait une semaine que je n'allais plus en cour tout comme ma sœur ce qui ne lui arrive jamais, même lorsqu'elle se fait frapper la veille.

Ils entrèrent en me disant que Zayn et Harry arriveraient plus tard mais ils ne reçurent même pas un sourire de ma part. Je n'avais pas envie de sourire, je voulais juste continuer à me morfondre sur moi même et à m'en vouloir, je ne voulais pas leur parler, je ne voulais pas leur dire.


« -Hey Liam qu'est ce qu'il y a ?

-Tout vas bien, dis je sans conviction.

-Allez Payne, dis nous.

-C'est rien. De toute façon vous en auriez rien à foutre.

-Et elle est où ta pute de sœur ? Ça fait une semaine qu'on a pas de nouvelle d'elle et donc on peut pas se défouler.

-Et vous ne vous défoulerez plus jamais sur elle... »


Je sentais les larmes me monter aux yeux mais je les ravalais difficilement je n'avais pas le droit de me montrer faible face à eux. Je ne pouvais pas leur montrer que cela m'affectais alors que je l'avais insulté avec eux et frappé . Je m'en voulais tellement. Niall comprit je le vis dans son regard et dans son mouvement de recul. Louis, lui, ne comprenait toujours pas et je ne pouvais le dire à voix haute de peur de craquer.


« -Elle.. elle s'est suicider ?!

-Elle a tenté.

-Elle est où ?

-A l'hôpital, dans le coma.

-Putain, je le savais, vous êtes trop con les mecs vous avez même pas remarquer combien vous lui faisiez du mal, vous avez même pas remarqué sa maigreur et ses manches longues. Putain mais à cause de vous elle était anorexique et elle se mutilait et vous avez contribué à son viol. Merde quoi ?! Vous pouviez pas être intelligent pour une fois !? Et toi Liam ! Merde c'était ta sœur, ta putain de sœur et ta vue ce que tu lui as fait ? Tu l'as battus, insulté, regarde en face Liam tu fais partit de ceux qui l'ont tués, fit Niall en colère. »


Je n'avais jamais vu Niall en colère mais il avait raison dans ses paroles et cela faisait mal, j'avais mal de voir la vérité en face, mal de me dire que je faisais partit de ceux qui avait tué ma sœur, j'avais tué ma sœur.


« -Je sais Niall, je sais que je l'ai tué, mais je voulais pas, tu peux pas savoir combien je m'en veux. Je m'en veux à un point inimaginable. Je voulais pas l'amener à faire ça, je voulais pas qu'elle se fasse violer, je voulais rien de tout ça. Tout ce que j'ai fait c'était irréfléchi, immature, et je ne pourrais jamais réparer mes erreurs. »


Non, je ne pourrais jamais réparer tout le mal que je lui ai fait, même si par miracle elle se réveillait, je ne pourrais jamais la regarder comme avant, elle aura peur de moi de toute façon, je le sais. Mon dieu mais pourquoi est ce que je lui ai fait vivre un enfer ? C'était quoi mon but ? Être populaire ? Ne plus être pris pour un mec faible ? Ouais y avais un peu de tout cela mais pourquoi ma sœur ? Simplement parce que j'aurais pu voir si on allait trop loin mais j'ai commencé à la délaisser, elle me fuyait et j'ai rien vu, je l'ai même frappé putain, j'ai frappé mon ange.

Louis ne bouge toujours pas, il ne veut pas croire ce qu'il se passe je le vois dans son regard. Il est perdu. Au moment où Niall ouvre la bouche pour parler Zayn et Harry arrivent alors il ne fait que battre en retraite et partir en claquant la porte sans avoir oublier de nous jeter un regard haineux. On vient de perdre l'un de nos meilleurs amis...

Zayn et Harry nous regarde sans comprendre, Louis ne bouge toujours pas et je suis toujours allongé sur mon lit. Finalement Zayn demande ce que nous avons et Louis s'assit sur la chaise de mon bureau. Il est sous le choc et je ne peux que le comprendre. Zayn répète sa question et je le regarde droit dans les yeux.


« -On a tué ma sœur...

-On quoi ? Elle est pas drôle ta blague, commença Zayn en paniquant. Je suis sûr que cette pute est tranquille dans sa chambre.

-Ouais, elle est tranquille, mais plongée dans le coma sur un lit d'hôpital, fis je avec rage.

-Putain, lâche Louis.

-Allez les mecs c'est pas drôle, panique Zayn.

-C'est pas une putain de blague Zayn, on a tué ma sœur, j'ai tué ma sœur comme me l'a si bien dit Niall. J'ai tué ma petite sœur....

-Je m'en doutais, fis Harry. »


Tous les regards se tournèrent vers lui. Comment pouvait-il se douter que ma sœur aller se suicider ? Enfin tenter. Même lui l'a remarqué et moi qui vivait tous les jours avec elle, j'ai rien, rien compris, rien remarqué.


« -Comment ça tu t'es doutais ? Demande Louis.

-Je... Elle se rebellait, elle ne souriait plus du tout, avant elle avait quelques sourires pour nous faire croire que tout ce qu'on lui faisait ne l'atteignait pas mais depuis quelques temps elle ne souriait plus du tout . Et la semaine dernière avant que les photos et vidéos ne soient postés sur le site, je l'ai croisé, elle marchait mal, boitait, pleurait, tremblait et je me suis doutais que... qu'elle avait été violé, je sais que j'aurais du faire quelque chose, l'aider où je ne sais quoi, mais j'ai rien fait, je l'ai insulté et puis j'ai fait demi tour. Je l'ai pas aidé alors qu'elle venait de se faire violer...

-Espèce de salop !! Comment t'as pu la laisser comme ça !!

-Engueule moi et crie moi dessus autant que tu veux Liam mais tu sais très bien que tu es aussi fautif que moi ! Qui sait qui a lancé les rumeurs comme quoi c'était une pute ? Qui sait qui a commencé à l'insulter ? Qui la frappait quand elle se rebellait ? C'est pas moi, c'est pas moi le premier qui ai fait ça. C'était toi son propre frère. Nous on a juste suivit pour s'amuser mais c'est toi qui a commencé tout ça. Alors si tu veux gueuler sur quelqu'un fait le sur toi même. Sur ce je me casse. »


Harry partit en colère et encore une fois il avait raison lui aussi. C'était moi qui avait commencé, moi qui avait lancé les rumeurs concernant Alexia. Elle ne méritait rien de ce qui lui était arrivée. Elle ne méritait rien de ce qu'elle a subit. Louis et Zayn se regardèrent ils ne savaient pas quoi faire. Mais eux aussi avaient été cruels avec elle, c'est eux qui la bousculait dans les couloirs, l'humiliée devant les autres, mais c'est moi encore qui ai commencé, ils ont juste continué, ils m'ont juste suivit, suivit dans le cauchemar que je faisais vivre a ma sœur. Mon petit ange, ma princesse.


« -C'est de notre faute aussi Liam on le sait et croit nous on s'en veut, mais Harry a raison c'est toi qui a commencé et on sait pas pourquoi nous on a juste suivit, comme des abrutis.

-Putain de merde, j'ai compris que c'était moi le fautif arrêtez de me le dire tout le temps, je l'ai compris.

-Calme toi Liam, on sera là si t'as besoin, tu sais que tu peux compter sur nous.

-Merci les mecs mais je veux être seul.

-Ok on te laisse, mais on doit te prévenir, au lycée les rumeurs enflent et elles ont tord, ils pensent que tu lui fais encore du mal et Danielle s'inquiète. Envoie lui un message au moins, même si après elle te dira qu'elle avait raison, elle serra la pour toi, plus que nous et tu le sais elle t'aime.

-Merci Louis, je vais lui envoyer un message. »


Les gars partirent me laissant une nouvelle fois seul. Danielle, c'est ma petite amie depuis deux ans, on c'est rencontré en seconde, dès que l'on ces vu ce fut le coup de foudre et on ne c'est toujours pas lâcher. Elle m'aime et je l'aime, que demander de plus ? Je pris mon portable et lui envoyais un message.

De:Liam

A: Mon bébé <3 <3

Coucou ma puce. Tu vas bien ? Je suis désolé de ne pas avoir répondu à tes messages cette semaine, j'ai eu quelques problèmes familiaux par ma faute, ma sœur a tenté de se suicider, je sais que tu me l'avais dit et j'aurais de t'écouter tu ne peux pas savoir comme je m'en veux. Je t'aime <3

De: Mon bébé <3 <3

A: Liam

Mon ange ! Je vais bien et je suis heureuse d'avoir de tes nouvelles, je m'inquiétais et j'avais raison. Je sais que tu t'en veux mais ce n'est pas totalement ta faute, ta sœur était dépressive, je suis sur qu'elle va s'en sortir puisque je suppose que le « a tenté » veut dire qu'elle n'a pas réussi et qu'elle se trouve sûrement dans le coma. Tu veux que je vienne te voir ? Je t'aime <3

De:Liam

A:Mon bébé <3 <3

Merci de me comprendre bébé, et ouais ta présence me ferra du bien si ça ne te dérange pas.

De:Mon bébé <3 <3

A:Liam

Bien sur que non ça ne me dérange pas, je suis là dans une quinzaine de minutes. A toute je t'aime <3

De:Liam

A:Mon bébé <3 <3

A toute je t'aime aussi baby <3

Voilà ma petite amie arrivait dans peu de temps et il fallait que je me change un peu les idées. Je me levai et décidai de me rendre dans la chambre de ma sœur. J'ouvris la porte m'attendant presque à l'entendre me crier de toquer avant d'entrer mais c'était il y a longtemps maintenant, voilà presque deux ans que je n'étais pas venu la voir, depuis que j'étais entrée au lycée nous nous étioons éloignés mais cela c'était confirmé en début d'année lorsque j'avais décidé de faire en sorte que ses trois années au lycée soient trois années d'enfer.

En entrant dans sa chambre, je ne reconnu pas l'esprit innocent et libertin de ma sœur, avant ses murs étaient tapissés de photos et de peinture qu'elle avait faîte, désormais les murs étaient vide, on pouvait voir des dessins noir sur les murs blanc, des dessins représentants un paysage triste, un arbre dont les brises du vent d'automne faisait envoler les feuilles, l'image était triste mais magnifique, son talent pour le dessin m'étonnera toujours. Ce dessin prenait un mur entier, le mur ou reposait son lit était vide tout comme celui où reposait son bureau près de la fenêtre, le rebord de la fenêtre était remplis de coussins, elle avait l'habitude de s’asseoir ici et de lire, parfois elle prenait son ordinateur mais à chaque fois qu'elle se trouvait ici elle était sereine, je me souviens un jour de l'avoir pris dans cette position, elle avait les genoux contre la poitrine le regard tournait vers l'horizon, ses cheveux blonds volant au gré du vent qui s'engouffrait par la fenêtre ouverte. Je me souvient de la larme qui avait coulé le long de sa joue lorsque je lui avait dit qu'elle ressemblait à un ange. Elle ne supportait pas les compliments et maintenant si elle survivait, elle ne les croirait même plus. Ma petite sœur innocente et joyeuse c'était envolé.

Je m'avançai doucement et c'est là que je la vit, l'écriture à la peinture de ma sœur. Elle avait inscrite une phrase, une phrase qui me déchira le cœur. « I Want To Fly » Elle ne voulait plus vivre et puis je me tournais vers le dernier mur, remplit d'écriture, d'une écriture fine et magnifique. Toutes ses phrases plus déprimantes les unes que les autres, écrite juste en face de son lit, elle se levait et s'endormait avec ses phrases dans la tête.

« I was fat so they don't love me

I want to leave my life

What is the love ? I don't know because every people hate me...

I cut me for forget my life.

I'm sorry if I dead. But I don't want to live, it's so hard.

My brother, my angel hate me with all his heart... »

Nous l'avions brisé au fur et à mesure de nos insultes, de nos critiques, de nos bousculades. Je m'avançai jusqu'à son bureau, son ordinateur y était posé, une photo de nous deux était posé en évidence et une phrase était gravé sur le cadre « I hope he change in better... ». Elle espérait me voir changer en quelqu'un de meilleur mais ses espoirs avaient été vain, j'avais continué à lui pourrir la vie. Sur la photo elle avait quatorze ans et j'en avais quinze, c'était avant que tout ne change, elle avait les yeux fermés et rigolait aux éclats alors que je la faisais tourner dans les airs. Elle riait heureuse, nous étions heureux à cette époque. Elle était tellement insouciante à ce moment là, elle était amoureuse de la vie, des gens. La voir heureuse était ce que j'avais de plus précieux mais je m'étais tellement éloigné d'elle sans me préoccuper de savoir ce qu'elle ressentait à propos de cela, j'avais était égoïste et n'avait pensé qu'à moi, mais si elle survivait je changerai, pourtant je sais que si elle n'aurait pas ce geste stupide j'aurais continué de lui faire du mal encore et encore, sans m'arrêter. Elle avait fait un geste remplit de détresse, elle avait appelé à l'aide parce que personne n'était là pour l'aider. Je n'étais pas là pour l'aider.

Je regardais son bureau, m'attendant à voir quelque chose qui m'aurait échappé, quelque chose qui l'aurait encore plus détruit, quelque chose qui ne serait pas ma faute mais il n'y avait rien. Une pochette attira mon attention, elle l'avait toujours avec elle lorsqu'elle était petite, elle y cachait ses secrets, mais elle avait changé alors est ce que ses secrets y étaient toujours ? Curieux, je pris sa pochette et l'ouvrit, je renversais le contenu sur son bureau avant de reculer, ses secrets avaient laissés place à des lames, j'en prit une dans ma main, que ressentait-elle lorsqu'elle se coupait ? Que pouvait-elle ressentir en faisant cela ? Et si j'essayais ? Et si je ressentais ce qu'elle ressentais lorsqu'elle le faisait ? J'approchai la lame de mon bras au moment où la porte s'ouvrit, on se jetta sur moi pour m'enlever cette lame et je reconnus le parfum et les cheveux de ma petite amie, après avoir reposer la lame sur le bureau, Danielle prit mon visage entre ses mains et je fermais les yeux ne voulant pas laisser couler mes larmes. Je ne voulais pas qu'elle voit cela, je ne voulais pas qu'elle voit ma détresse.


« -Liam, Liam regarde moi, s'il te plait, supplia t-elle. »


Je la regardai enfin, je ne vis que de la tristesse dans ses yeux, pas de pitié, juste de la tristesse et de la compassion, une larme roula sur ma joue . Oui, moi, un homme, je pleurais devant la fille que j'aimais.


« -N'est pas honte de pleurer Liam, c'est normal, elle était ta sœur...

-Elle est ma sœur, coupais-je. Elle n'est pas morte, pas encore.

-Je sais Liam, je sais qu'elle n'est pas morte et justement, elle t'aime, peu importe ce que tu lui as fait, elle t'aime parce que tu es son frère et qu'elle te pardonnera tout ce que tu ferras. Ne fais pas comme elle Liam, elle ne voudrait pas et tu le sais, elle tient encore à toi, elle t'aime elle ne voudrait pas savoir que tu allais te faire ce qu'elle se faisait, elle avait des démons Liam, elle était seule, elle était brisée et tu peux le voir sur ses murs. Tu n'es pas seul Liam, nous serons là pour toi et elle sera bientôt là pour toi aussi si tu lui demande pardon et même si elle ne veut pas te pardonner elle serra vivante. Liam ne perds pas espoir, ta sœur est forte, crois moi, je l'ai vu sombrer donc oui elle est forte, pour beaucoup de chose mais elle est forte Liam alors s'il te plaît mon ange ne perds pas espoir.

-J'ai été horrible avec elle, je l'ai fait souffrir comme pas possible, elle veut la paix et moi comme un égoïste j'espère qu'elle se réveillera et qu'elle me pardonnera mais je n'ai pas le droit de lui demander cela, elle a le droit d'être heureuse mais si cela veut dire que je dois la perdre.

-Liam, t'as sœur a été forte trop longtemps, elle a simplement arrêté de se battre, à toi de te battre pour elle, même si elle ne survit pas, bats toi pour elle.

-D'accord Dani, tu as raison, je vais me battre pour elle. »


Oui ma petite amie avait raison je devais me battre pour ma sœur. Après tout le mal que je lui avais fait, il fallait que je me batte pour elle, il fallait que je la vois aussi, que je lui parle même si elle ne pouvait pas m'entendre, je devais y aller.




Point de vue Niall

Je venais de sortir de chez Liam, je me sentais mal, je savais que je n'aurais pas du lui parler ainsi mais c'était de sa faute. Et moi, moi je le savais, je savais qu'elle le ferrait un jour où l'autre, mais j'ai rien fait, absolument rien fait ? J'aurais du faire quelque chose, les empêcher de lui faire du mal encore et encore mais ce sont mes meilleurs amis et je ne pouvais pas me les mettre à dos.

Ce que je ne comprends c'est qu'ils l'ont intimidés, frappés sans rien ressentir, sans essayer de se mettre à sa place. Afin d'arrêter d'y penser je décidais d'aller faire mes devoirs, je faisais peut-être partit des populaires mais j'étais quand même un élève intelligent, je ne dirais pas studieux car il m'arrivait de ne pas apprendre ou de ne pas faire mes devoirs pour faire la fête ou juste par flemme.

Plongée dans un exercice de math légèrement compliqué je n'entendis pas la porte de ma chambre s'ouvrir.


« -Chéri, me dit ma mère.

-Maman ? Qu'est ce qu'il y a ? Demandais je surpris qu'elle vienne me voir.

-Et bien tu n'es pas venu manger alors je suis venu voir si tu allais bien. Tu n'as pas l'air dans ton assiette mon ange. Qu'est ce qu'il y a ?

-Tu sais Liam ?

-Oui.

-Sa sœur a fait une tentative de suicide, c'est de notre faute.

-Votre faute ? Demanda t-elle horrifié.

-Liam, Harry, Louis et Zayn l'intimidaient, la frappaient mais il y avait aussi d'autres personnes qui s'en prenaient à elle et moi je savais que c'était mal mais j'ai rien fait, rien fais pour les arrêter, je leur disais que c'était mal mais ils ne m'écoutaient pas.

-Niall, chéri, ce n'était pas ta faute alors, tu ne lui as pas fait de mal, certes tu n'as rien fait pour l'aider mais tu ne l'as pas intimidé non plus.

-Merci maman.

-Tu ne veux toujours pas manger ?

-Non.

-Tu devrais peut-être aller voir Liam, je pense qu'il a besoin de toi.

-Je me suis engueulé avec lui, je lui ai dit que c'était de sa faute si elle avait fait cela.

-Et tu n'avais pas tort mon ange mais même si tu lui as dit cela, ça ne veut pas dire qu'il ne veut plus de toi comme ami. Vas le voir Niall, tu dois lui remonter le moral dans cette dure épreuve.

-D'accord je vais y aller.

-Mange un morceau avant.

-D'accord je vais prendre des oréos je les mangerais en route. »


Ma mère sortit alors que je refermais mon cahier et le rangeais avec mes autres affaires scolaires. Je mis mes converses puis partit dans la cuisine chercher quelques paquets de mes chèrs gâteaux, je n'avais pas vraiment d'appétit mais je savais que ma mère tenait à ce que je mange. Je pris une veste et sortit dehors, je décidais de marcher jusqu'à chez Liam au lieu d'y aller en voiture ou en bus, ainsi je pouvais prendre le temps de réfléchir à ce que je lui dirais. C'est vrai je n'avais jamais été supposé faire quelque chose comme cela. Liam était mon meilleur ami mais je ne comprenais vraiment pas ce qui lui avait pris de faire cela, la pauvre n'avait rien demandé et voilà où elle se trouvait désormais. Je devrais aller lui rendre visite, même si elle ne m'entend pas je me serais en quelque sorte expliqué, enfin, je crois.

Après une demi-heure de marche j'arrivais enfin devant chez Liam alors que j'allais entrer Danielle sortit. Elle me regarda un long moment et soupira en s'approchant de moi. Je savais qu'elle allait me parler de Liam c'était obligé étant donner que c'était son petit ami. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en attendant, Danielle était l'une de mes meilleures amies, je m'entendais vraiment bien avec elle, elle était drôle, gentille et compréhensive, un jour je lui avais fait par de mon malaise par rapport à Alexia, elle avait su trouver les bons pour me convaincre qu'elle allait bien et que je ne devais pas m'en faire. Certes aujourd'hui elle est allongée sur un lit d'hôpital dans le coma car elle a tenté de se suicider mais Danielle m'a tout de même beaucoup aidé. En regardant la maison alors que la brune s'approchait de moi, je vis que les volets de la chambre de Liam était fermé ainsi que ceux de ses parents. La brune déposa un léger baiser sur ma joue avant de me regarder dans les yeux.


« -Je suis désolée Niall, tu avais raison Alexia n'allait pas bien mais Liam me disait qu'elle allait bien alors je le croyais mais je viens de me rendre compte qu'il ne la regardait même plus. Il ne la connaît même plus mais il a besoin d'aide. Je suis arrivée au bon moment sinon il allait faire comme elle, se mutiler, sa voix commença à trembler, et je ne veux pas qu'il fasse cela, je ne veux pas qu'il se sente seul, je ne veux pas qu'il aille mal. Oui je sais que c'est égoïste car lui a humilié et frappé sa propre sœur, mais je ne peux pas me dire qu'il veut faire comme elle. Je t'en pris Niall, il m'a expliqué ce qu'il c'est passé et je ne te donne pas tort pour se que tu as dit mais s'il te plaît prends soin de lui, reste avec lui, il en a besoin. Je t'en supplie Niall malgré ce qu'il a fait, s'il te plaît joue ton rôle de meilleur ami.

-Ne t'inquiète pas Danielle je ne compte pas le laisser tomber mais je veux au moins qu'il reconnaisse que ce qu'il a fait est mal. Je prendrais son de lui comme les autres et comme toi, je ferrais en sortes qu'il ne recommence pas ce qu'il a voulut faire. Tu sais que tu peux me faire confiance.

-Oui je sais que je peux te faire confiance, bon je dois y aller j'ai un cours de danse dans pas longtemps.

-D'accord on se voit au lycée lundi.

-Oui bien sûr. »


Je la regardais partir en essayant d'analyser ce qu'elle venait de me dire. Liam avait faillit faire la même chose que sa sœur. Pourtant il n'était pas faible, il devait vraiment s'en vouloir. Je soufflais un coup avant de rentrer dans la maison des Payne. Elle était vide à part la chambre de Liam, sinon elle était bien vide, aucune trace de vie. Je rentrais dans la chambre de Liam pour le trouver sur son lit, une photo à la main, des larmes coulaient sur son visage et j'aurais du être triste pour lui mais non, je ne ressentais rien, j'étais plutôt en colère, il allait la perdre par sa faute, pas celle de quelqu'un d'autre. Pourtant je m'approchais tout de même de lui et le pris dans mes bras. Il était tout de même mon meilleur ami, je ne devais pas l'oublier. Il ne répondit pas à mon étreinte trop concentrer sur la photo qu'il tenait alors je le lâchais et m'allongeais à ses côtés afin de pouvoir aussi la regarder.

Elle représentais une petite fille qui courait dans la nature, la petite fille était blonde et elle riait aux éclats. Liam tourna la tête vers moi, avant de la reposer sur la photo.


« -C'est Alexia, elle avait entre six et huit ans, nos parents avaient décidés d'aller se promener dans la nature, bien évidemment on avait accepté, à cet époque nos parents étaient toujours près de nous, on rigolait, c'était génial, ma mère prenait des centaines de photos elle voulait immortaliser chaque moment que nous vivions. A un moment, nous avions fait la course avec Alexia à la fin nous avions vu un écureuil, si tu avais vu son sourire Niall, un rien la rendait heureuse, elle avait alors courut jusqu'à nos parents et ma mère l'avait prise en photo à ce moment là. C'était tellement bien. Elle ne pouvait pas s'empêcher de rire. Elle était toujours de bonne humeur, je me souviens qu'à cette époque son sourire était ce que j'avais de plus précieux. Elle était ce que j'avais de plus précieux. Je la protégeais comme la prunelle de mes yeux. Elle était une partie de moi. Et tu sais quoi, j'arrive pas à comprendre comment j'ai pu lui faire ça. J'ai été tellement con.

-Je ne vais pas te contre dire Liam, tu as été con mais je vois bien que tu l'aime alors ne perds pas espoir je suis sur qu'elle va s'en sortir, elle ne va pas te laisser, elle t'aime. »


Oui, je savais que malgré tout ce qu'il lui avait fait, elle l'aimait, cela se voyait dans ses yeux, c'était pratiquement le seul sentiment que l'on pouvait voir à part cette tristesse perpétuelle. Je soufflais un coup et essayait de réconforter mon meilleur ami, je savais qu'il en avait besoin. Quelques minutes plus tard la porte d'entrée s'ouvrit et se ferma, les parents de Liam était de retour. Je décidais de m'en aller et d'aller voir la jeune fille à l'hôpital, je ne lui avais jamais vraiment parlé mais les quelques fois où elle parlait elle avait une voix douce mais quelque peu cassé, sûrement à cause des larmes qu'elle devait verser. Je me levais du lit de Liam lui promettant d'aller le voir le lendemain.

Je descendis les escalier pour me retrouver face à Karen, la mère de Liam. Elle avait les yeux rougis par les larmes, elle me regarda surpris avant de me regarder avec haine, je savais qu'elle devait savoir ce qu'il c'était passé entre leur fille et nous mais je ne pensais pas qu'elle nous détesterait après tout, elle nous connaissait depuis des années. Je devais lui dire que je n'y étais pour rien là dedans.


« -Bonjours madame.

-Appelle moi Karen Niall, combien de fois vais je devoir te le dire, dit-elle gentiment malgré la haine dans ses yeux.

-Ecoutez Karen, je sais que vous devez nous en vouloir mais je vous jure que je n'ai rien avoir avec cette histoire, certes je n'ai rien fait pour l'aider mais j'ai essayé de les arrêter. Mais ce sont mes meilleurs amis et obligatoirement je suis restés avec eux.

-Je comprends Niall mais je te remercie de venir me dire cela.

-Je suis vraiment désolé pour Alexia j'espère qu'elle s'en sortira. Je comptais aller la voir mais seulement si vous êtes d'accord.

-Je ne vois pas pourquoi je t'en empêcherais. Mais Niall s'il te plaît qui a aidé Liam pour faire de la vie de ma fille un enfer.

-Je dirais que c'est surtout Harry et Zayn, Louis le faisait de temps en temps mais sa petite amie essayait de l'en empêcher le plus possible et il l'écoutait la plupart du temps.

-Et Danielle, elle n'a rien fait pour l'en empêcher ?

-Si elle a essayait de lui dire que c'était mal de lui faire comprendre mais il ne l'écoutait, on aurait dit qu'il voulait prouver quelque chose.

-D'accord, merci Niall.

-De rien Karen, je vais y aller, si vous avez besoin de quelque chose dîtes le moi.

-D'accord. »


Je souris à Karen avant de sortir de la maison et de me diriger vers l'hôpital. En arrivant à l’accueille je demandai rapidement le numéro de chambre d'Alexia. L'infirmière me le dit en me disant de ne pas avoir peur de ce que je verrais. Ce qui me fit froncer les sourcil. Pourquoi aurais je peur de ce que je verrais ? Qu'avait-elle dont fait pour se suicider ? En arrivant devant la porte de sa chambre, je regardais par la vitre, malgré les rideaux baissés je pu voir la jolie blonde allongée sur le lit avec plusieurs machines à ses côtés. Je poussais un soupir, oui, je sais, je souffle souvent mais c'est tellement catastrophique, tout à changé en même pas quelques secondes, il suffit qu'on nous annonce quelque chose et puis c'est la fin, on s'embrouille puis on revient et on essaie d'être là pour chacun. Ouais, en quelques temps notre vie a basculé dans un cauchemar .

Je rentre enfin dans la chambre, ce que je vis me broya le cœur ; je ne savais pas ce qu'elle avait fait mais c'était horrible, elle devait vraiment avoir envie d'en finir. Son visage était défiguré, elle avait plusieurs bleus, un bandage retenait ses cheveux en arrière montrant ainsi qu'elle c'était ouvert le crâne. Son bras gauche était en écharpe, sa cheville droite avait une attelle alors que la gauche avait un plâtre montant jusqu'à la cuisse. Son poignet droit était bandé et son bras reposait sur un oreiller. Un léger sourire étiré ses lèvre, elle avait l'air paisible, un air que je n'avais jamais vu. Ses paupières fermées m'empêchaient de voir ses yeux bleus. Je n'étais pas amoureux d'elle, c'est juste qu'elle est une jeune fille vraiment belle et douce, je trouve cela dommage qu'on l'ait détruite.

Je m'assis sur une chaise près du lit et pris doucement sa main. Je ne savais pas quoi faire ou quoi dire, je n'avais jamais été dans cette position.


« -Alexia, je...hum...je suis désolé, je sais que ça change rien et que si ça se trouve tu m'entends pas mais voilà je m'excuse. J'aurais pu essayer encore et encore de les faire arrêter peut-être que ça aurait changé mais j'ai essayé que quelques fois, quand je voyais que ça allait trop loin mais ils ne voulaient pas m'écouter. Tu sais je me dis que s'il n'y avait pas eu tout cela, on serait peut-être devenu ami. Je ne sais pas si tu pense la même chose mais c'est ce que je ressens. De ce que j'ai vu l'air t'as l'air d'une fille cool et puis t'as pas l'air mauvaise. Je comprends pas pourquoi Liam s'en ai prit à toi, peut-être parce qu'il savait que tu ne répliquerait pas ou alors parce que tu es sa sœur et qu'il a pensé que peu importe ce qu'il te ferrait tu continuerais de l'aimais. Et je sais que si c'était ce à quoi il pensait il avait raison. Tu l'aime encore peu importe ce qu'il te fait tu ne peux t'en empêcher. Bref je crois que je vais arrêter de parler dans le vide j'ai l'air d'un con. Je te laisse Alexia, je reviendrai te voir. »


Je la laissai ainsi et partit, bizarrement je ne voulais pas la laisser, je la considérais comme une amie. C'était vraiment bizarre. Liam avait besoin de mon aide alors je ne le laisserais pas tomber et je sais que quoiqu'il arrive Louis, Zayn et Harry ne le laisseront pas tomber.



On était cinq et on resterait cinq ou plus mais jamais moins. On serra toujours ses cinq amis qui ne veulent que s'amuser...




POINT DE VUE ZAYN

Ouah j'arrive toujours pas à y croire, cette conne a tenté de se suicider. J'espère qu'elle s'en sortira quand même, je veux bien être sans cœur et lui faire vivre un enfer mais je ne veux pas qu'une jeune fille meurt. Je sais que je devrais me sentir coupable pourtant je ne le suis pas. Ouais, j'ai fait de sa vie un enfer et pour rien en plus mais ce n'est pas moi qui est commencé. Je sais que cela peut paraître gamin mais c'est la vérité. Liam a commencé, Harry a suivit puis j'ai suivit et Louis aussi. On s'amusait, c'était pas méchant je crois. Certes je l'insultais, je la poussais et je m'amusais à faire cela. Et puis pourquoi je pensais à cela moi ?

Je décidais d'aller fumer une cigarette afin de penser à autre chose. Alors que je fumais tranquillement ma petite sœur Waliyha, viens me voir.


« -Zayn ?

-Oui ?

-Tu vas bien ?

-Pourquoi est ce que ça n'irai pas Waliyha ?

-Et bien d'habitude tu ne fume que quand tu vas mal. Comment c'était chez Liam ?

-Nul...

-Pourquoi ?

-Tu es trop curieuse pour ton âge princesse. Ce qui c'est passé chez Liam ne te regarde pas.

-Vous vous êtes disputés ?

-Je...Ouais...Non...Je sais pas, j'en ai aucune idée.

-Pourquoi ?

-A cause de la sœur de Liam.

-Vous êtes tous amoureux d'elle et ça lui plaît pas ?

-Sûrement pas, cette fille c'est une... Laisse tomber tu veux ?

-D'accord. »


J'adorais Waliyha mais elle était vraiment trop curieuse des fois. Comment expliquer à une petite de dix ans que la sœur de notre meilleur ami a tenté de se tuer à cause de nous ? Non, je ne pouvais décidément pas lui dire cela. Est ce que l'on c'était disputé ? Non, oui, peut-être, non je sais pas. Niall avait eu raison de gueuler, je dois avouer que nous avons peut être abusé et était trop méchant avec elle mais après tout elle l'avait mérité non ?

Perdu dans mes pensées je ne vis pas Louis arriver. Il me donne un léger coup à l'épaule afin que je le remarque et je lui rendis son coup en riant. Louis sourit avant de se mordre la lèvre inférieur, signe de nervosité.


« -Qu'est ce qu'il y a bro' ?

-Tu crois qu'on a abusé avec Alexia ?

-Je dois dire que je sais pas, peut-être qu'on aurait pas du faire cela sans raison.

-Ouais...

-Tu sais, je pense pas qu'il faut qu'on s'en veuille.

-Pourquoi ?

-Parce que si nous on s'en veut ça va finir en dispute et on pourra pas aider Liam, il a besoin de nous.

-Ouais t'as raison. T'as des nouvelle de Harry ?

-Non pourquoi ? On la quitté y a quelques heures, je pense qu'il lui faut un peu de temps pour qu'il se remette de ce que lui a dit Liam, il a été pire que nous avec Alexia.

-Ouais t'as sûrement raison mais je m'inquiète pour lui.

-J'en doute pas c'est ton meilleur ami, vous êtes encore plus proche que des frères mais laisse lui du temps. Tu sais qu'il viendra nous voir lorsqu'il serra près.

-Ouais, tu as totalement raison.

-Ma mère a finit de faire à manger tu veux venir manger ici Lou ?

-Ouais avec plaisir mec. Merci.

-De rien. »


J'aimais bien avoir Louis à la maison, c'est un mec cool qui se prend pas la tête et on rigole bien ensemble. Pourtant je savais que aujourd'hui on ne rigolerait pas beaucoup. Je ne pouvais pas croire que Alexia avait fait cela.. C'est vrai, je savais qu'on avait été dure avec elle mais parfois quand on allait chercher Liam pour aller au lycée, je regardais par sa fenêtre, je ne suis pas pervers, je voulais juste savoir comment elle était lorsqu'elle ne nous voyait pas. Je la voyais sourire penché sur quelque chose et c'est avec horreur que je compris que ce quelque chose c'était sa lame planté dans son bras. Je me sentais con de ne pas avoir compris, je pensais qu'elle pouvait être heureuse mais comment pouvait-elle l'être alors que Liam vivait avec elle.

Ma mère fut ravie de voir Louis et le repas se passa normalement. Waliyha rigolait au blague débile de Louis tout comme Safaa. Mes petites sœurs adoraient Louis, il savait s'y prendre avec les enfants, en même temps il avait quatre petites sœurs. Je savais bien que Louis n'était pas d'humeur à faire des blagues, ses yeux n'étaient pas aussi rieurs que d'habitude, il avait perdu cette lueur de malice qui le caractérisait. Je savais qu'il s'inquiétait pour Harry et pour Liam.

Après le repas nous sortîmes dehors pour que je puisse fumer, je savais que ma mère n'aimait pas que je fûmes à l'intérieur. Louis me regarda allumer une cigarette et la mettre à la bouche. Je savais qu'il se retenait de dire quelque chose.


« -Qu'est ce qu'il y a Louis ?

-Je... Est ce que c'est normal que j'arrête pas de penser à Alexia ?

-C'est pareil pour moi, je pense qu'on s'en veut parce qu'on lui a fait du mal s'en même apprendre à la connaître, juste en suivant Liam. On aurait jamais du faire cela.

-Ouais. Tu crois qu'on devrait aller la voir à l'hôpital.

-Non ou oui mais si on veut y aller on devrait emmener Liam avec nous et demander à ses parents si cela ne les dérange pas qu'on aille voir leur fille.

-Ouais t'as raison. »


Louis me regardait, je savais que la situation le rendait triste, il n'était pas aussi joyeux que normalement. Je lui souris essayant de lui remonter un peu le morale. Je savais que nous n'avions pas le droit de nous sentir triste, c'était de notre faute. Nous devrions plutôt nous occuper de Liam.


« -Tu sais Zayn, je crois que Harry, il l'aimait bien Alexia. »


Sa réflexion me fit rire jusqu'à ce que je vois qu'il était sérieux.


« -Il ne peux pas être amoureux ou quoi que ce soit, il l'a insulté et frappé sans regret. Je ne pense pas que cela fasse de lui quelqu'un d'amoureux.

-C'est à cause de Liam qu'il était comme ça. Enfin peut-être.

-Non Louis tu te trompe Harry ne peut pas ne serait ce que l'aimait un tout petit peu. Il l'a frappé sans pitié dans une salle de classe. »


Louis ne répondit rien. Personnellement je ne pensais pas qu'il pouvait l'aimait. On parlait tout de même de Harry, le mec qui se tape une fille chaque jour.

Seulement Louis connaissait son meilleur ami, il savait beaucoup de chose sur lui et ils parlaient souvent alors il n'avait sûrement aucun problème pour connaître les sentiments du bouclé sur la jeune fille.



De toute façon quoiqu'il arrive maintenant je savais que nous resterions soudés. Nous sommes meilleurs amis, pour toujours....





POINT DE VUE DE LOUIS

Je me trouvais toujours avec Zayn, nous nous dirigions vers la maison de Liam, je n'avais toujours pas de nouvelle de Harry et cela m'inquiétais. Je savais qu'il avait été secoué par la nouvelle. Il ne voulait sûrement pas avoir la mort d'une jeune fille sur la conscience. Et je le comprenais, c'était pareille pour moi, je ne pouvais pas croire que c'était ce qu'il c'était passé. Je ne pouvais pas croire que nous avions poussés une jeune fille au suicide mais je ne pouvais encore moins croire que cette jeune fille était la sœur de notre meilleur ami. Pourquoi ? Pourquoi avions nous fait cela ? Eléanor, ma petite amie, n'avait jamais était d'accord avec cela, tout comme Perrie et Danielle. Pourtant nous avions continués, même Niall n'était pas d'accord, Niall avait toujours été le plus gentils. Il avait essayé de nous arrêter, surtout Liam mais nous ne l'avions pas écoutés . A quoi bon disions nous. Si Liam le faisait c'est qu'il y avait une raison pourtant nous ne l'avions jamais su cette raison. Niall s'éloignait petit à petit de nous, déçu de notre conduite. J'espérais sincèrement qu'il redevienne comme avant avec nous mais je savais qu'il nous en voudrait encore longtemps.

Alors que nous arrivions devant la maison de Liam nous virent ses parents en sortir. Lorsqu'ils nous virent Karen baissa la tête et Geoff nous regarda méchamment. Alexia avait du tout expliquer. Zayn recracha la fumée de sa cigarette, la troisième en quelques minutes, cela prouvait à quel point il était stressé. Je marchais rapidement vers les parents de Liam. Karen nous regarda enfin avec un léger sourire.


« -Bonjour les garçons.

-Bonjour Madame.

-Karen, Louis, je m'appelle Karen.

-Hum, oui. Je... nous sommes désolés pour Alexia on voulait pas cela, du moins moi je ne voulais pas mais je suis sur que Zayn non plus.

-Non, je ne voulais pas de cela.

-Alors pourquoi ? Lança Geoff

-Je sais pas, Liam avait commencé et on trouvait ça amusant alors on la suivit, il nous disait qu'elle allait bien, que ce n'était rien, mais je vois bien que c'est pas vraiment ça.

-Vous vous en voulez ?

-Bien sûr ! Dis-je alors que Zayn baissait la tête.

-Tant mieux. Niall est allé la voir si vous souhaitez y aller on ne vous empêchera pas. Et si vous y allez essayez d'emmener Liam avec vous, il n'ait pas venu la voir depuis la première fois.

-Merci mais nous allons d'abord aller voir Liam, c'est notre meilleur ami et il a besoin de nous. On essaiera mais on ne peut rien vous promettre »


Karen nous sourit en nous souhaitant une bonne journée, Geoff fit de même et nous leur répondions avant de nous rendre dans la chambre de Liam.

Niall était venu avant nous, il était même partit voir la jeune fille. Que ressentait-il pour elle ? De l'amitié ? Sûrement du moins un semblant d'amitié. De la culpabilité ? Obligé, Niall était ainsi. De l'amour ? Non, il était déjà amoureux. Que ce passait-il dans la tête de notre Nialler ?

Plongé dans mes pensées, je suivis Zayn à l'intérieur de la maison puis dans la chambre de Liam. Ce dernier était allongé sur son lit, les écouteurs dans les oreilles. Il leva les yeux et nous vit. Il baissa les yeux. Je voyais bien qu'il allait mal, cela se voyait à des kilomètres à la ronde.


« -Allez Liam, elle ira bien.

-Comment pouvez vous le savoir ?

-Elle t'aime, elle reviendra.

-Oui mais vu le mal que je lui ai fait...

-Même. Tu sais très bien que peut importe ce que tu lui ferras elle t'aimera parce que tu as été le seul à la protéger et à l'écouter quand elle était petite, parce que tu es son grand frère.

-Oui mais j'ai échoué dans mon rôle.

-Tu devrais aller la voir, viens avec nous.

-Je sais pas.

-Allez Liam c'est ta sœur faut pas que tu l'oublie. Tu dois aller la voir.

-Ouais vous avez sûrement raison.

-On a toujours raison, sourit Zayn. »


Je souris à la remarque de Zayn sachant qu'il avait tord mais il voulait mettre un sourire sur le visage de notre meilleur ami e il avait réussi même si Liam ne fit qu'un léger sourire, ses yeux redevinrent légèrement vivant, une étincelle de joie les traversant pendant un bref instant. Zayn sourit largement en voyant qu'il avait réussi.


« -Bon on te laisse dix minutes pour te préparer.

-Ok, prenez quelque chose à boire en attendant.

-Ouais c'est ce qu'on allait faire. »


Liam ricana à ma remarque puis nous chassa de sa chambre. Je me tournait vers Zayn qui souffla imperceptiblement. Je savais qu'il se demandait si on arriverait à lui redonner le sourire en rentrant dans la maison et qu'il était soulagé qu'on est réussi à le faire sourire et ricaner même légèrement.

On se dirigea vers sa cuisine et nous servîmes un verre de jus d'orange. Puis ne sachant pas si c'était une bonne raison ou pas je me dirigeais vers la chambre d'Alexia. Zayn me suivit perplexe alors que je rentrais dans la pièce. Elle était blanche avec des dessins noir sur les murs representant des paysages tristes, la chambre en elle même était triste et sur un mur nous pouvions voir écrit dessus.

« I was fat so they don't love me

I want to leave my life

What is the love ? I don't know because every people hate me...

I cut me for forget my life.

I'm sorry if I dead. But I don't want to live, it's so hard.

My brother, my angel hate me with all his heart... »

Nous l'avions brisé au fur et à mesure de nos insultes et de nos critiques mais Liam et Harry l'avaient aussi briser par les coups qu'ils lui donnaient. Je m'avançai jusqu'à son bureau, son ordinateur y était posé, une photo de Liam et elle plus jeune était posé en évidence et une phrase était gravé sur le cadre « I hope he change in better... ». Elle pensait que son frère pouvait encore changer, du moins elle l'espérait. Et son espoir prenait naissance, je savais que Liam avait l'intention de changer pour elle car il c'était rendu compte du mal qu'il lui avait fait. Seulement malgré mon optimisme je me demandais s'il n'était pas trop tard. Personne ne le saurait. Je décidai de sortir de sa chambre, c'était son endroit secret intime et je sais qu'elle n'aurait pas aimer savoir que nous, nous y étions rentrés.

Liam nous rejoignit en bas au bout de dix minutes, il prit sa veste en cuir, enfila ses converse puis nous suivit dehors alors que nous nous dirigions vers l'hôpital. Zayn me regardait je savais qu'il voulait que nous avouyons à Liam que nous étions entrés dans la chambre de sa sœur.


« -Hum Liam ?

-Ouais ?

-Avec Zayn on est rentré dans la chambre d'Alexia.

-Oh....

-Je... enfin... on a vu ce qu'elle a écrit sur les murs, et je suis vraiment désolé. Je ne pensais pas qu'elle penserait tout cela d'elle.

-A quoi tu t'attendais ? Perso j'aurais du m'en douter mais j'ai pas fait attention à elle.

-T'as pas à t'en vouloir Liam, on est tous fautif.

-Maintenant que je l'ai perdu je m'en veux pourtant y a une semaine je lui aurais fait vivre l'enfer sans une once de culpabilité.

-Normale tu viens de te rendre compte de ce que tu lui faisais.

-Le pire c'est que mes parents n'ont pas l'air de m'en vouloir plus que ça.

-Je pense qu'ils t'en veulent, fit Zayn, mais tu reste leur seul enfant vivant et la chose qu'ils ne doivent pas comprendre c'est le fait qu'ils n'aient rien vu de ce que tu lui faisais et de ce qu'elle se faisait à elle-même.

-Moi j'aurais du voir quelque chose.

-Non, tu n'es pas obligé de tout voir Liam et puis tu ne faisais pas attention à elle. »


Liam ne répondit pas. Que pouvait-il répondre ? Zayn avait raison depuis le début de l'année il avait arrêter de se soucier d'elle et cela durait pratiquement depuis 2 ans, seulement c'est cette année où il avait commencé à lui faire vivre l'enfer. Alors que nous marchions en silence je repensais aux mots écrient sur son mur. Liam avait été son ange pendant des années mais désormais il était son démon, la personne dont-elle voulait s'éloigner et pour cela il s'en voulait car elle croyait qu'il la détestait. Était ce la vérité ? Je ne pense pas.

Nous arrivions enfin à l'hôpital, Liam entra en premier et nous dirigea vers la chambre de sa sœur. Elle était branchée à des machines, les bras bandaient, elle était en mauvais état, très mauvais état. Que c'était il passait ? Des bandages ou pouvait deviner qu'elle c'était tailler les bras mais des bleus et du bandage à son ventre et à sa tête, on pouvait deviner qu'elle avait fait autre chose pour être sûre d'en finir. Liam vit nos interrogations et y répondit en nous disant qu'elle avait sauté d'une falaise dans l'eau. Choqués voilà ce que nous étions, elle était vraiment désespérée.


« -Je suis désolé ma princesse, tellement désolé du mal que je t'ais fais, je t'aurais bien dit que je ne le voulais pas mais tu ne me croirais pas, je veux que tu reviennes et que je puisse te prouver que je vais changer que je vais prendre soin de toi comme avant. Je t'en supplie ma belle, reviens. »


Liam continua à la supplier alors que nous prions silencieusement pour qu'elle revienne et ainsi, peut-être pourrions nous apprendre à la connaître.

Mais pour l'instant elle n'était pas là et nous étions unis pour faire face à se drame qui faisait plonger Liam dans le noir...




POINT DE VUE DE HARRY

Je marchais dans la rue sans faire attention à où j'allais, je marchais sans réelle point. Mon corps me guidait pendant que mon esprit pensait. Je pensais au moment où Liam nous avait parlé de sa sœur pour la première fois, du jour où je l'avais vu, je devais bien admettre que je la trouvais jolie puis j'ai arrêté de faire attention à elle, je voulais seulement me défouler oublier mes problèmes en m'en prenant à elle, comme Liam je suppose. Et voilà que maintenant elle se retrouvait dans le coma par notre faute. Je m'en voulais tellement. Je ne voyais peut-être pas comme Niall qu'elle allait mal mais je l'ai vu lorsqu'elle c'est fait violé, j'avais compris ce qu'il se passait mais j'ai rien fait, parce que je croyais que ce n'était peut-être pas si grave. J'avais aidé à briser une famille.

Si ma mère était au courant de cela je pense qu'elle me tuerait. Elle avait toujours fait en sorte que je ne manque de rien, mais elle n'avait jamais vu ma souffrance. Elle n'avait jamais compris que son divorce avec papa m'avait brisé, j'étais le seul à ne pas avoir mes deux parents au près de moi en primaire. Puis j'ai connu les garçons dont Louis et Niall qui avait des parents divorcés également, j'ai compris que je n'étais pas le seul à vivre cela, à être triste d'avoir des parents séparés. Seulement je m'en voulais encore, j'étais en colère contre moi même car je pensais que c'était de ma faute, je le pensais vraiment jusqu'à ce que maman me parle de leur divorce il y a un mois. J'ai compris que rien n'était de ma faute mais j'étais tout de même en colère alors j'ai continué à me défouler sur Alexia. Je ne comprends pas vraiment pourquoi j'ai continué, ça m'amuser et je me sentais puissant et puis j'ai compris que c'était dans ma nature. Je devais contrôler, avoir plus de contrôle sur les autres et Alexia était parfaite pour cela, elle ne répondait pratiquement jamais et lorsqu'elle ripostait elle en payait le prix. Comme lorsque je lui ai ouvert le front en la poussant contre une table, je m'en suis voulut pendant un millième de secondes et je voulais savoir si elle allait bien mais finalement elle a riposté une nouvelle fois et je m'en suis encore plus pris à elle. En sortant j'avais bien vu le regard de Niall, il était déçu de nous, de ses meilleurs amis, et quand j'y pense j'ai mal. Parce que la dernière chose que je souhaite c'est de perdre l'un de mes meilleurs amis.

Je finis par arriver devant le parc où on allait jouer au foot avec les garçons, c'est aussi la première fois que j'avais vu Alexia. Elle devait avoir quatorze ans, moi aussi d'ailleurs, c'était il y a deux ans environs. Elle portait un bermuda en jean et un tee-shirt blanc, dénudant ses épaules, elle avait des converses aux pieds et tenait de nouvelles tongues dans sa main, ses cheveux blond volant au gré du vent. Elle était magnifique, on aurait dit un ange. Elle était avec l'une de ses amis, en la voyant Liam a perdu son sourire mais ses yeux brillaient de joie de la voir. Il était partit la voir en courant et lui avait dit quelque chose à l'oreille qui lui avait fait perdre son jolie sourire, elle c'était retourné et était partit dans l'autre sens à la vitesse de l'éclaire, son amie avec elle. Liam était ensuite revenu en nous disant que c'était sa petite sœur. Nous n'avions pas compris pourquoi il ne voulait pas nous la présenter puis ensuite nous avions naïvement crut que c'était car c'était une salope mais elle n'était rien de cela. Et je ne comprenais pas pourquoi Liam avait voulut nous faire croire cela. Mais le pire c'est que je ne comprenais pas comment il a réussit à nous mettre de son côté. Pourquoi nous en prendre à une jeune fille qui n'avait rien demandé et qui en plus était la sœur de notre meilleur ami ?

La mort dans l'âme je finis par rentrer chez moi, ma mère avait déjà préparé à manger mais je montais dans ma chambre en lui disant que je n'avais pas faim. J'espérais vraiment qu'elle me croirait et qu'elle ne vienne pas me voir, je ne pourrais jamais lui avouer tout le mal que j'avais fais à une fille qui n'avait absolument rien demander. Je devais sûrement sembler fou à dire cela alors qu'il y a quelques heures je n'avais ressentit aucune pitié envers elle. Mais je venais de comprendre que ce que j'avais fait, non, que ce que nous avions fait été mal et maintenant je voudrais me faire pardonner. Liam devait être dans un état pire que moi, parce que c'est lui qui la frappait lorsqu'elle ne faisait pas ce que nous voulions ou qu'elle se rebellait. Je ne devrais peut-être pas rester enfermé chez moi mais j'avais besoin de réfléchir avant de les revoir. Je m'en voulais trop, c'était insupportable et je savais que revoir Liam maintenant n'était pas la meilleure chose à faire pour l'instant.

Je restais enfermé dans ma chambre le reste de la journée, ne sortant que pour aller au toilette et prendre une douche. Je continuais de penser à la jeune fille que nous avions fait souffrir et j'espérais sincèrement qu'elle se réveille. Peut-être que c'était pour me sentir un peu moins coupable mais je savais que Liam avait besoin de sa sœur, il avait besoin de l'avoir à ses côtés car je savais que malgré le mal qu'il lui avait fait, elle restait sa petite sœur et qu'il avait besoin d'elle. En m'allongeant sur mon lit je passais mes mains sur ma figure alors que quelqu'un toquait à ma porte. Ma mère entra et vient s'asseoir sur le bord de mon lit.


« -Haz, qu'est ce qu'il se passe ?

-Rien maman.

-Chéri, tu n'es pas venu manger ce midi et se soir, il me semble que j'ai le droit de savoir pourquoi tu ne mange pas.

-J'ai fais quelque chose d'impardonnable maman, enfin on l'a tous fait sauf Niall.

-Qu'est ce que vous avez fait ?

-On a fait en sorte que la sœur de Liam se suicide ou du moins tente de se suicider.

-Oh mon dieu ! Harry ! Je...je ne comprends pas pourquoi vous avez fait cela ! Et Liam ne vous a rien dit ?

-C'est lui qui a commencé maman.

-Et donc toi tu le suis ?

-Oui...

-Je ne t'ai pas élevé comme ça Harry ! J'ai toujours fait en sorte que tu es tout ce dont tu veux et j'apprends que tu as fait du mal à une jeune fille ! Mon dieu ! Qu'est ce qu'il t'a prit ? Je ne t'ai jamais élevé ainsi.

-Je suis désolé maman, je m'en veux tellement...

-Je le vois bien, mais les regrets ne change rien au mal que tu as fait, j'espère sérieusement pour toi qu'elle va s'en sortir, sinon tu vivras avec toute ta vie et ne compte pas sur moi pour te faire sentir moins mal, on ne fait pas de mal à quelqu'un, encore moins à une fille. »


Elle avait les larmes aux yeux, je l'avais déçu et je savais qu'elle pensait que je risquait de devenir comme mon père, mais je ne veux pas être comme lui, même si je m'entendais bien avec lui je savais ce qu'il avait fait à maman et aux autres filles. Pourtant en y réfléchissant bien, je faisais comme lui. Ma mère sortit et je fermais les yeux. Quelques longues minutes plus tard je m'endormis espérant que cette journée ne soit qu'un mauvais rêve....


Une semaine c'était écoulé depuis l'annonce de Liam, je n'avais pas bougeais de chez moi, de ma chambre, heureusement que c'était les vacances d'été, je pouvais ainsi faire ce que je voulais. D'habitude j'aurais fait la grasse matinée puis je serais allé jouer au foot avec les gars mais désormais je restais au lit à réfléchir et je ne dormais que très peu. Ma mère le voyait et malgré sa déception je savais qu'elle s’inquiétait.

Ce jour là je tentais de dormir, de faire une sieste de quelques minutes, j'avais besoin de repos mais à chaque fois que je fermais les yeux, je la revoyais pleurer alors qu'elle avait du mal à marcher. C'était de ma faute, c'était de notre faute. Alors que je sombrais dans le sommeil j'entendis des voix dans le salon, ma mère n'avait pourtant pas d'invité de prévu aujourd'hui, du moins pas à ma connaissance mais les voix me réveillèrent de mon demi-sommeil et je décidais de me lever. Je sortis donc du lit puis de ma chambre et me rendit au salon. A ma grande surprise je vis Liam et Niall dans le salon en train de parler à ma mère, Liam était fatigué cela se voyait à sa façon de se tenir et par les cernes sous ses yeux. Niall, lui, semblait plus inquiet que fatigué, en même temps lui n'avait rien à se reprocher, il avait tenté de nous arrêter, pourtant je vis son regard épuisé se poser sur moi. Ma mère se tourna elle aussi vers moi, elle sourit tristement en voyant mon visage sûrement épuisé. J'étais pathétique ! J'avais des remords seulement parce qu'elle allait mourir, du moins c'est ce dont j'essayais de me convaincre, mais je savais que je m'en voulais à chaque fois que je lui faisais quelque chose. Je tentais de leur sourire mais je vis que j'avais échoué en voyant Niall faire la grimace.


« -Je vais vous laisser, dit ma mère. »


Je hochais la tête et pris place sur le canapé les invitant d'un signe de tête à faire la même chose. Je ne savais pas pourquoi ils étaient là. Pourquoi venir alors que j'étais responsable de la tentative de suicide de la sœur de l'un de mes meilleurs amis.


« -Hum, vous allez bien ? Demandais je mal à l'aise.

-Pas vraiment..., répondit Niall pour les deux. Ça fait une semaine qu'on a pas de nouvelle de toi et on s’inquiétait.

-Je suis vivant.Vous inquiétez pas, Louis et Zayn ne sont pas avec vous ?

-Ils arrivent, ils sont allés chercher quelques trucs à bouffer, fit Liam.

-Tu sais faut pas que tu t'éloigne de nous, dit Niall.

-Je m'éloigne pas...

-A peine, tu sais je comprends pourquoi tu fais ça, tu t'en veux, on sait tous que tu.. t'avais des sentiments pour ma sœur.

-Quoi ?! Mais vous êtes malades les gars ! J'aime pas ta sœur Liam !

-Mais tu ne l'as déteste pas, c'est une fille à ton goût.

-Non, ce n'est pas le genre de fille avec qui je sors.

-Elle est blonde aux yeux bleu, c'est le genre de fille avec qui tu sors.

-Non, c'est le genre de fille avec qui je couche, c'est totalement différent.

-Si tu le dis... Bref on est venu pour te dire qu'on doit rester soudé, on est un groupe, une bande d'amis inséparable et faut pas l'oublier, t'es d'accord ?

-Ouais vous avez raison, on est un groupe et faux pas l'oublier ! Désolé de vous avoir laissé de côté cette semaine, j'avais besoin de penser.

-Tu fais des insomnies la nuit ? Demanda Liam.

-Oui, je repense à tout ce que je lui ai fait subir dès que je ferme les yeux.

-C'est pareil pour moi, avoua Liam, Louis et Zayn ne sont pas mieux...

-Oui et moi, je pense à tout ce que je n'ai pas fait pour la protéger et je m'en veux, c'est tellement épuisant...

-Tu n'as pas à tant vouloir Niall, ce n'était pas à toi de la protéger, c'était à moi et j'ai fait tout le contraire, dit Liam tristement.

-Elle va s'en sortir, promit Niall, elle est forte ta sœur Liam. »


J'aimerais tellement croire qu'elle est forte mais justement elle a été forte trop longtemps, pourquoi continuerai telle à se battre maintenant, alors qu'elle à la chance d'être en paix. Qu'est ce que ferait Liam si il la perdait ?


« -Elle a toujours voulut entrer dans une école d'art, elle aimait tellement le dessin, fit Liam, j'aimerai qu'elle puisse réaliser son rêve de devenir artiste peintre, elle avait tellement de talent.

-Elle deviendra artiste Liam, tu dois croire en elle, essaya de le convaincre Niall.

-J'espère tellement qu'elle se réveille... »


Liam allait mal, il était à bout, cela se voyait et je compris qu'il avait besoin de sa sœur, car je comprenais que malgré le mal qu'il lui avait fait, il essayait toujours de retrouver du réconfort en elle. Moi, je me posais une question, comment était ce lorsqu'ils étaient petit et qu'ils s'entendaient bien ?


« -Vous étiez comment avant ?

-On était inséparable, jamais l'un sans l'autre. Je la protégeais de tout et de rien, je faisais en sorte que rien ne lui arrive, elle aimait la vie, elle riait souvent pour un rien, simplement car un papillon venait vers elle ou alors quand elle dessinait un cochon ou une vache, elle aimait tout ce qu'elle voyait, elle voulait toujours faire plaisir aux autres, c'était un peu son but, lorsqu'elle voyait que j'allais mal elle venait me réconforter, au fil du temps, elle a commencé à tenir un journal, c'était de son âge, elle avait ses amies, elle venait me voir à chaque fois qu'elle rentrait de l'école et nous parlions en faisant nos devoirs puis elle allait dans sa chambre et elle dessinait puis elle me montrait ce qu'elle avait fait. Elle prenait toujours mes critiques à cœur et essayait de s'améliorer afin que je sois fière d'elle, mais j'en étais toujours fière, c'était ma petite sœur, mon petit ange. Elle a toujours été là pour moi, elle essayait de m'aider du mieux qu'elle pouvait. Je l'aimais... »


Pendant qu'il parlait Louis et Zayn étaient arrivés et avait écouté en silence, Liam avait les larmes aux yeux, une larme coula sur sa joue alors que nous le prîmes dans nos bras.


« -Pourquoi tu lui as fait subir cela alors ? Demandais je.

-Quand je suis arrivé au lycée je vous ai rencontré, elle était en troisième, la classe où aurait du se trouver Harry s'il n'avait pas sauté une classe , vous étiez des badboys en quelques sortes et vous me preniez pour quelqu'un de trop gentils, vous me charriez souvent à propos de ça et j'en rigolais mais d'autres ont commencés à le dire et j'ai voulut leur prouver qu'ils avaient faux, j'ai donc commencé à traîner avec vous le soir, je ne rentrais plus avant 19 heures, j'ai commencé à délaisser ma sœur, elle ne m'en voulait pas, elle comprenait, mais nous ne parlions plus, je voyais bien qu'elle était triste que je ne sois plus pareil avec elle, puis quand vous l'avez vu pour la première fois, je voulais me prouver que je pouvais être méchant et c'est là que j'ai commencé à l'insulter, elle ne disait rien, je crois qu'elle pensait que c'était juste une mauvaise passe mais j'ai continué et vous vous y êtes mis et puis j'ai fini par la prendre juste pour un punching-ball....

-Ouah, c'est dommage que tu es fait ça, quand tu parles d'elle vous sembliez vraiment proche.

-On l'était... »


Je le regardais incapable de parler, je ne comprenais pas pourquoi il s'en était prit à sa propre sœur, pourquoi elle et pas quelqu'un d'autre et surtout pourquoi juste elle ?


« -Pourquoi elle ? Finis je par demander.

-Parce que je la connaissais, je savais ce qu'il lui ferait du mal, je connaissais ses faiblesses. »


Je baissais les yeux sur mes genoux, il la connaissait alors c'était elle qui avait subit et nous, nous avions suivis. On avait été tellement con...

Nous passâmes le reste de l'après midi à parler de tout et de rien et à jouer à Fifa sur la playstation 3 tout en mangeant des chips et en buvant des sodas. Alors que huit heures allait sonner le portable de Liam sonna, il nous regarda avec des gros yeux.


« C'est l'hôpital... »





POINT DE VUE EXTERNE


« -Allô ?

-Bonjour Monsieur Payne ?

-Oui ?

-Je vous appelle à propos de votre sœur. Nous avons remarqué une amélioration, elle peut désormais respirer seule, ce qui montre qu'elle va mieux et qu'elle se réveillera bientôt.

-Dans combien de temps ?

-Un mois au plus tard peut être deux mais elle se réveillera, il suffit juste d'attendre encore un peu.

-Merci beaucoup docteur.

-De rien Monsieur, au revoir et à bientôt.

-Au revoir. »


Heureux voilà ce que Liam était en ce moment là, ses amis le regardaient, ils attendaient qu'il dise quelque chose qu'il leur explique pourquoi il souriait ainsi, pourquoi il avait l'air si heureux alors que quelques heures avant il pleurait. Impatient se fut Niall qui demanda ce que lui avait dit l'hôpital.


« -Elle est réveillée ? Renchérit Louis.

-Non mais elle va bientôt se réveiller, elle peut respirer seule maintenant, le médecin a dit que dans moins de deux mois elle serait parmi nous.

-C'est génial, s'écria Niall.

-Ouais, je suis tellement content, souffla Liam. »


Ils avaient tous le sourire aux lèvres, ils étaient heureux de savoir que la jeune fille s'en sortirait mais ils se demandaient comment est ce qu'ils allaient être désormais avec elle. Et alors que Liam se rendait compte que sa sœur allait survivre son sourire se fana. Elle ne serait pas heureuse, il le savait. Comment être heureuse alors qu'elle n'avait rien pour l'obliger à risquer ? Comment être heureuse alors qu'elle avait été violé ? Ce n'était pas possible, Liam le savait. Il savait également qu'elle ne lui pardonnerait sûrement jamais le mal qu'il lui avait fait.


« -Elle ne me pardonnera jamais, finit-il par dire.

-Bien sûr que si Liam, t'es son frère, le réconforta le jeune blond. »


Liam lui était reconnaissant d'essayer de le réconforter mais il savait qu'elle ne lui pardonnerait pas, pourquoi lui pardonnerait-elle ? Il ne le méritait pas, il savait que sa sœur avait toujours été douce et gentille mais cette fois pourrait-elle lui pardonner le mal qu'il lui avai fait ? Il n'en était pas certain.


« -Elle ne voudra plus me voir...

-Et nous tu crois qu'elle voudra nous voir ? Demanda Niall.

-Toi peut être mais les autres non.

-On s'en doute, fit Harry.

-Il faudra qu'on arrive à se faire pardonner, renchérit Louis.

-Elle ne voudra pas, elle ne vous connaît pas, et la seule chose qu'elle connaît de vous c'est que vous l'avez harcelé. Même si elle est gentille je ne suis pas sûr qu'elle puisse vous pardonner.

-On verra bien, tu devrais prévenir tes parents Liam.

-Ouais mais ils sont en voyage d'affaire et d'après ce que j'ai compris ils ne rentrent pas avant presque un an, ils veulent que je m'occupe d'elle, mon père a même accepté que vous veniez vivre chez nous.

-Sérieux ?

-Ouais.

-Bon bah rentre chez toi, préviens tes parents et nous on arrive avec nos affaires. »


Liam partit donc chez lui alors que les garçons rentraient chez eux et préparaient leurs affaires. Harry entra dans sa chambre en passant une main dans ses cheveux, elle allait survivre, c'était une bonne chose non ? Alors pourquoi n'était-il pas aussi heureux que cela ? Pourquoi n'avait-il pas eu le sourire débile qu'affichait ses amis après cette nouvelle ? Peut-être car il savait que la jeune fille leur en voudrait ? Ou alors car il sentait que son ami souffrirait de voir sa sœur ne pas le calculer alors que cela faisait deux ans que ça avait commencé mais qu'il ne l'avait pas remarquer ?

Niall fit ses affaires en souriant, la jeune fille allait s'en sortir et il ne pouvait être plus heureux, certes il ne lui avait jamais parlé mais il n'aurait pas pu vivre en sachant que la sœur de son meilleur ami était morte alors qu'il aurait pu faire quelque chose. Louis fit ses affaires soucieux, il ne savait pas s'il devait être heureux ou triste, il était heureux que la jeune fille s'en sorte mais comme Harry il était triste car il savait que ce ne serait pas simple pour Liam. Zayn, lui, fit ses affaires en sifflotant, cela lui permettait de ne pas trop penser, car justement il ne savait pas quoi penser, certes cela pourrait être méchant mais il avait aimé faire souffrir la jeune fille. Seulement il ne pourrait jamais l'avouer à l'un de ses amis et il savait que Liam deviendrait protecteur envers sa sœur.

Liam appela ses parents dès que la porte de la maison fut fermé, il était heureux de savoir que sa sœur allait se réveiller. Ses parents crièrent pratiquement de joie et il entendit sa mère sangloter.


« -Tu prendras soins d'elle ? Lui demanda t-elle.

-Oui maman.

-Tu me le promets ?

-Je te le jure maman, je ne la ferrais plus souffrir.

-Bien, on se revoit bientôt mon ange, appelle moi pour me donner de ses nouvelles.

-Oui maman, je t’appellerai. »


Après leur avoir dit au revoir il raccrocha, il ne savait pas quoi faire alors il prépara les chambres d'amis puis fit de quoi manger. Ses amis arrivèrent une dizaine de minutes plus tard.


« -Par contre on a un léger problème, avec la chambre de mes parents j'ai trois chambres d'amis et il y a la chambre de ma sœur.

-Je prends une chambre d'amis, dirent Niall et Zayn.

-Je prends la chambre des parents, fit Louis, peu désireux de se rendre dans la chambre de la jeune fille.

-Bah je peux prendre la chambre d'Alexia.

-T'es sûr ? Parce que si tu veux je peux te monter un matelas dans une chambre d'amis.

-Non t'inquiète, et puis je suppose qu'elle devra être surveiller quand elle reviendra.

-Et tu crois qu'elle voudra que tu la surveille ? Demanda Niall en levant un sourcil interrogatif.

-Non, rigola la bouclé, mais c'est pas grave elle sera obligé.

-Je sais pas si c'est une bonne idée, souffla Liam.

-Pour l'instant je prends sa chambre le temps qu'elle revienne ok ?

-Ouais, ok. »


Ils montèrent poser leurs affaires puis redescendirent et se posèrent devant la télé pour regarder un match de foot. Ils crièrent lorsque leur équipe préféré marqua et crièrent de nouveau quand l'équipe adverse blessa un footballeur de leur équipe. Ils rigolèrent lorsque Liam tomba du canapé poussé par Niall qui supportais l'Irlande alors que Liam supportais l'Angleterre comme Louis, Zayn et Harry.

Ils étaient soudés et c'était cela qui faisait leur force, pour toujours...

Un mois et onze jours c'étaient écoulé depuis que l'hôpital avait appelé Liam, ce dernier allait voir sa sœur tous les jours avec ses amis. Malgré ce que le médecin avait dit Liam commençait à perdre espoir il aurait pensé que ça aurait été plus rapide, il voulait revoir ses beaux yeux, il aurait voulut entendre sa voix de nouveau.

Ce jour là, il fut seul avec Niall et Harry pour se rendre à l'hôpital, Louis et Zayn étant partit rejoindre leur famille pour l'après-midi. Liam ouvrit la porte de la chambre de sa sœur, elle était toujours branché à des machines et endormit sur le lit, ses cheveux en éventail autour de son visage. Liam soupira il aurait aimé qu'elle soit réveillée, il était fatigué et il n'en pouvait plus d'attendre mais il était bien obligé, c'était la seule chose qu'il pouvait faire. Il s'assit sur la chaise près du lit et prit tendrement la main de sa sœur.


« -Alexia réveille toi, je t'en supplie, je sais que j'ai fait le con mais tu me manque, et ce ne sont pas des paroles en l'air. Je t'aime petite sœur et j'ai besoin de toi. »


Il ne pu finir ce qu'il voulait lui dire, une boule se forma dans sa gorge lorsqu'il sentit une légère pression sur sa main, elle se réveillait ! Il se leva brusquement sous les yeux surpris de ses amis puis appela une infirmière, celle-ci appela le médecin et ils entrèrent dans la chambre alors que la jeune blonde ouvrait difficilement les yeux, le médecin les fit sortir afin qu'il puisse l’ausculter puis il les refit rentrer. Il se posta près de Liam et commença à parler.


« -Il y aura des séquelles, elle peut refuser de parler, refuser de manger, elle peut continuer à se mutiler, vous savez votre sœur est tombée dans une dépression sévère, elle voulait en finir, subir un viol n'est pas facile, il faudra essayer de la comprendre et ne pas la forcer à faire ce qu'elle ne veut pas. Il est possible qu'elle fasse aussi de nombreuses crises de paniques donc il faudra faire attention à elle et il vaudrait mieux qu'elle ne retourne pas au lycée avant un petit moment. Il est possible qu'elle est des insomnies et il faudra qu'elle prenne des relaxassent. Donnez lui du thé par exemple. »


Liam hocha la tête, il prendrait soin de sa petite sœur même si elle le rejette même si elle ne voulais pas de lui, il s'occuperait d'elle...


« -On prendra soin d'elle docteur, fit Niall »


Et puis il savait que ses amis seraient là pour l'aider.


« -Quand pourra t-elle sortir ? Demanda Harry.

-Si tout va bien elle pourra sortir demain matin.

-Très bien, merci. »


Liam s'approcha de sa sœur il fit un geste pour lui prendre la main mais elle détourna la tête et bougea sa main afin qu'il ne la prenne pas. Les larmes lui montèrent aux yeux, ce ne serait vraiment pas facile de lui montrer qu'elle pouvait lui faire confiance.


« -On revient demain Alexia. »


Il lui sourit mais elle ne le regarda pas, il vit une larme couler sur la joue de sa sœur et cette vue lui déchira le cœur, il savait qu'elle souffrait et qu'elle ne lui referait pas confiance avant longtemps. Il aurait voulut lui essuyer cette larme mais elle ne l'aurait pas laisser faire alors il tourna les talons et sortit de la chambre. Niall s'approcha de la jeune fille, il ne savait pas quoi faire, surtout après qu'il l'ai vu rejeter son frère, pourtant elle le regarda, ses yeux brillant de larme, elle ne demandait qu'une chose qu'on lui montre de la tendresse, une autre larme tomba sur sa joue et Niall l'essuya. Il n'aimait pas voir les filles pleurer. Un sanglot étouffé sortit de la bouche d'Alexia et cela lui déchira le cœur mais il ne savait pas quoi faire alors il lui embrassa le front et lui pressa la main en lui murmurant de rester forte puis il sortit pour rejoindre Liam. Harry s'approcha donc du lit, il ne pouvait pas parler, après tout, que pourrait-il lui dire alors qu'il faisait partit des personnes qui avaient fait en sorte qu'elle se retrouve là. Un simple désolé ne changerait rien.


« -Il s'en veut Alexia et moi aussi alors on prendra soin de toi même si tu ne nous laisse pas faire, même si tu ferras tout pour nous décourager pour nous éloigner de toi, on ferra en sorte que tu ailles mieux. C'est une promesse. »


Après ses paroles il partit après avoir tendrement caressé la joue de la jeune fille du dos de la main. Il rejoignit ses deux amis à l'entrée de l'hôpital, Liam avait la tête baissé, il se sentait mal. Il prit une grande inspiration afin de faire disparaître la boule dans sa gorge puis appela ses parents, ils furent heureux d'entendre la bonne nouvelle. Liam ne fit pas attention à leur bonne humeur bien trop triste du comportement de sa sœur envers lui, pourtant il l'avait mérité. Il regarda ses amis puis ils rentrèrent chez Liam. Liam alla directement dans sa chambre alors que Niall et Harry se mirent devant la télé afin d'attendre Louis et Zayn. Lorsqu'ils rentrèrent et ne virent pas Liam ils commencèrent à s'inquiéter mais Niall leur expliqua et ils s'assirent avec eux sur le canapé et les fauteuils. Ils parlèrent de tout et de rien puis firent à manger. Harry alla chercher Liam dans sa chambre afin qu'il les aident. Il toqua à la porte de la chambre de son meilleur ami. Liam lui permit d'entrer. Le jeune bouclé vit son ami allongé sur son lit une photo sous les yeux. Harry s'assit à côté de lui et Liam reposa sa photo.


« -Elle me déteste...

-Non Liam, elle a juste peur, peur que tu redeviennes comme avant.

-Mais je ne redeviendrais pas comme ça, j'ai compris mes erreurs.

-Je sais Liam mais elle elle ne le sait pas. Tu devras lui prouver qu'elle peut te faire confiance. Ne crois pas qu'elle te déteste Liam, ça se voit qu'elle ne peut pas détester elle a juste peur de s'attacher de nouveau à son grand frère et qu'il la laisse tomber de nouveau.

-Je la laisserais pas tomber Harry.

-Moi je le sais Liam, je le vois bien mais pas elle, elle a peur tu dois la comprendre, Niall a réussit à la toucher si tu avais vu son regard, il était triste apeurée, elle avait peur, elle avait vraiment peur, après son viol c'est compréhensible mais elle ne peut pratiquement plus se faire toucher Liam. Je me souviendrais toujours de son regard Liam, c'était horrible. »


Harry était bouleversé, cela se voyait et cela était compréhensible mais il ne pouvait pas le laisser paraître comme Niall ne laissait rien paraître. Liam souffla, savoir que sa sœur allait mal le faisait souffrir. Il reprit la photo et la montra à Harry.


« -C'était nous y a environ dix ans. On était à la plage, c'était avant que nos parents ne partent souvent en voyage, on était une famille uni, je me souviens elle m'avait prit ma casquette alors j'avais commencé à lui courir après et maman avait prit cette photo, nous avions rit comme des fous lorsque j'avais réussi à la faire tomber dans l'eau. Au début, quand on a commencé à lui faire vivre ça je m'en voulais, mais je voyais que les gens me voyaient différemment, que je n'étais plus le super gentils alors j'ai continué puis j'ai commencé à aimer la faire souffrir jusqu'à ce que je la tabasse la première fois, elle me suppliait Harry, elle me suppliait de la lâcher, elle me suppliait d'arrêter mais je continuais jusqu'à ce qu'elle soit au bord de l'évanouissement, c'est là que je me suis rendu compte de ce que j'avais fait. Mais je l'ai quand même refait une deuxième fois et le lendemain j'ai essayé de me faire pardonner mais elle me détestait, si tu avais vu comment elle m'avait parlé. Le soir je fais des cauchemars j'entends ses cris de supplications, je vois son visage remplit de tristesse, les larmes sur ses joues et puis je la revois allongé sur le lit d'hôpital, les bras bandaient en sachant qu'en dessous de ses bandage on a du lui recoudre ses coupures trop profonde pour guérir seules. Et puis je me réveille et je me dis que tout est de ma faute, j'ai peur parfois qu'elle ne me reparle plus jamais, que plus jamais elle ne soit celle que je vois sur cette photo. »


Les larmes coulaient désormais sur le visage de Liam et il les essuya rapidement ne voulant pas montrer un quelconque signe de faiblesse.


« -T'as le droit de pleurer, fit doucement Harry, c'est ta sœur. »


Harry prit Liam dans ses bras essayant de lui donner un peu de réconfort puis lorsqu'il sécha ses larmes et mit un léger sourire sur son visage ils descendirent aider les autres qui ne posèrent pas de question sachant que Liam ou Harry leur expliquerait lorsqu'ils le voudront. Louis fit quelques blagues avant de se mettre à cuisiner avec eux. Hélas comme il fallait s'en douter quand Louis voulait faire la cuisine cela se finit en bataille de nourriture qui redonne la bonne humeur au petit groupe.

Pourtant malgré la bonne humeur Liam s'inquiétait, comment allait se passer le retour de sa sœur ?





POINT DE VUE ALEXIA

Je regardais autour de moi, la chambre était blanche, elle ressemblait à la mienne sauf qu'il manquait les écritures que j'avais faîtes. Cette chambre était triste, comme la mienne à vrai dire, la mienne aussi était triste seulement je m'y sentais bien c'était la mienne. Je repensais à ce que Harry m'avait dit, ils prendraient soin de moi ? Qu'est ce qui les avaient fait changés envers moi ? Ma tentative de suicide ? Oui sûrement et franchement j'étais désolée de ne pas avoir réussi à en finir, j'étais vraiment nul en tout. Je revoyais Niall me toucher, j'avais eu peur mais j'étais reconnaissante qu'il est tenté de me réconforter et j'étais contente que Liam n'est pas tenté de me toucher lorsque j'ai refusé. Je ne pouvais pas le voir, je le détestais et pourtant je savais que je l'aimais, il était mon frère, mon ange, celui que j'aimais du plus profond de moi. Je ne pouvais simplement pas vivre sans lui, il avait toujours eu une grande place dans ma vie, avant.

Je regardais mon corps, il était remplit de bandages, mon poignet droit bandé me faisait mal, mon épaule gauche me faisait souffrir et je supposé grâce à l'écharpe que je me l'étais cassée ou quelque chose comme cela, ma cheville droite avait une attelle, ma jambe gauche était plâtrée jusqu'à la cuisse, mon ventre était bandé et je supposais grâce à la grosse migraine que j'avais et à la brûlure que je ressentais au front que j'avais un bandage à la tête. J'avais mal partout mais je savais que c'était une douleur plus faible que ce qu'elle devrait être grâce aux médicaments. Je fermais les yeux tentant d'oublier qui j'étais, essayant de rêver d'un monde meilleur, comme je le faisais d'habitude, un soupir m'échappa et je me sentis partir dans l'inconscience...


Je me réveillais avec la même douleur que la veille, mon frère et ses amis se trouvaient face à moi, je ne voulais pas montrer que j'avais peur d'eux mais j’eus tout de même un mouvement de recul qui ne servit à rien car je ne pouvais pas bouger. Liam baissa la tête, je le blessais en agissant ainsi mais je ne pouvais pas faire autrement après deux ans d'enfer. Le médecin entra dans la chambre, il me sourit compatissant et regarda mon frère.


« -Votre sœur peut sortir à partir de maintenant, si je dois vous donner un conseil c'est de la laisser le moins longtemps seule, elle pourrait faire n'importe quoi...

-Je suis pas folle, crachais-je d'une voix faible.

-Je le sais bien mademoiselle, seulement il faut que quelqu'un veille sur vous et je suis certains que vos amis feront l'affaire. »


Je faillis m'étouffer avec ma propre salive. Eux mes amis ? Même pas en rêve !


« -Ce ne sont pas mes amis !

-Ah bon ? Pourtant ils sont venus vous voir pratiquement tous les jours.

-Je m'en fiche, ce ne sont pas mes amis, jamais. »


Mon regard fuit leurs yeux, je veux fuir de cette pièce, ils ne sont pas mes amis, jamais ils ne le seront, je les déteste.


« -Et bien d'accord...

-Nous nous occuperons d'elle docteur, dit Niall. »


Niall peut s'occuper de moi s'il le souhaite mais je ne veux pas que les autres l'aide, jamais. Pourtant je sais bien que je ne pourrais pas les empêcher de m'aider, je n'en aurais pas la force, je veux juste qu'on me foute la paix qu'on me laisse seule, loin des garçons, n'importe lesquels.


« -Bien, je suis content de l'entendre et surtout comme je vous l'ai dit ne vous inquiétez pas si elle se renferme, si elle ne parle pas, si elle tente quoique ce soit, c'est normal, n'oubliez pas qu'elle est dépressive et qu'au stade où elle en est, elle se détestait vraiment, ce n'est plus quelque chose que l'on peut soigner par de simple mot. Donnez lui du thé tous les soirs, c'est importants pour qu'elle se calme et ne paniquez pas si elle fait une crise de panique ou de manque, c'est normal mais au moins vous serez qu'elle n'aura pas toucher à quelque chose de coupant.

-Très bien, merci docteur.

-Bien, j'espère ne pas vous revoir mademoiselle, dit-il en me souriant. »


De toute façon je ne comptais pas revenir à l'hôpital.


« -Oh et revenez ici dans une semaine pour qu'on lui enlève le plâtre et son attelle durant cette semaine elle devra se déplacer en chaise roulante et il faudra changer son bandage à la tête tous les jours ainsi que ceux à ses poignets et à son ventre, elle pourra enlever l'écharpe dans deux trois jours à peu près et les bandages gardez les une semaines ou deux que ça cicatrise correctement, si un point de suture casse revenez ici d'urgence. Au revoir, jeunes gens. »


Je ne réponds pas au contraire des garçons, Niall s'approche ensuite de moi et me tends des affaires qu'il a dû prendre dans mon armoire, cela ne m'étonne pas qu'il soit entrer dans ma chambre. Ils ont dû voir mes écritures, je me demande ce qu'ils pensent de cela, tout d'un coup une question me viens en tête. Depuis combien de temps suis-je ici ? Je ne veux pas leur parler mais j'ai besoin de savoir.


« -On est le combien ? Depuis combien de temps suis-je ici ?

-Nous sommes le 3 mai 2010. cela fait deux mois que tu es ici. »


Je ne réponds pas, à quoi bon. Cela ne servirait à rien. Les larmes me montent aux yeux, deux mois que je suis ici, il y a deux mois, je n'ai même pas réussi à me tuer pour être en paix, je suis nul, pathétique. Je ne sers vraiment à rien. Je prends les affaires que me tend Niall et je leur fais signe de partir, je ne veux plus leur parler, ils sortent et je regarde les affaires que m'a donné Niall, une robe bustier de couleur blanche, cela fait longtemps que je n'ai pas mis ce genre de vêtement, il m'a aussi donné une veste de costume noir féminin mais pas de chaussures sachant que je ne pourrais pas les mettre avec l'attelle et le plâtre. Je m'habille difficilement et quelques minutes plus tard Niall revient avec une chaise roulante en compagnie de Louis. Ce dernier tente de m'aider pour que je m'assois mais de la main droite je le repousse, je n'ai pas besoin d'aide. Lui et Niall soupire puis Niall me pousse jusqu'à la sortie de l'hôpital jusqu'à la voiture de Louis qui se trouve être le seul à savoir conduire. Cette fois je laisse Zayn m'aider pour monter sachant que je n'y arriverais pas seule puis les garçons montent, Liam et Niall se mettent à côté de moi, Louis se met côté conducteur et Zayn et Harry se mettent à ses côtés.

Nous arrivons à la maison, je n'ai pas parlé du trajet eux non plus, mais j'ai remarqué leur coup d’œil vers moi. Liam a tenté de parler du moins il a ouvert la bouche mais je pense qu'il ne savait juste pas quoi dire. Que pouvait-il bien dire ? Qu'il était désolé ? Cela ne changerait rien, alors cela ne sert à rien. Je descends de voiture avec l'aide de Niall et Liam me donne la chaise roulante, malheureusement il y a des marches pour rentrer à la maison alors je me lève et tente de monter les escaliers mais avec les deux jambes blessés c'est compliqué et Harry décide de venir m'aider, je veux qu'il me laisse, il était là, il m'a vue après ce...ce viol et il n'a fait que m'insulter.


« -Laisse moi t'aider, me murmure t-il à l'oreille. »


Et je comprends, ce n'est pas que pour monter les marches qu'il veut m'aider, il veut vraiment m'aider. Je ne répond pas, à quoi bon. Ils sont gentils aujourd'hui mais le seront ils demain ? Je ne sais pas et je ne peux pas le savoir. Harry m'installe sur le canapé et va rejoindre les garçons.

Je regarde autour de moi, rien n'a changé, il y a toujours les mêmes photos qui ne servent à rien. Je ne veux pas les voir alors je ferme les yeux et pose ma main droite sur ces derniers. J'ai mal à la tête et mon corps me fait souffrir mais j'ai l'impression que mon cœur va explosé. Et je le ressens, ce manque, j'ai besoin de me faire mal, pour ne plus sentir cette douleur dans ma poitrine, je crispe ma main sur mon visage, il faut que je résiste, je ne peux pas monter dans ma chambre pour trouver mes lames. Les larmes me montent aux yeux j'en ai besoin, malgré mes blessures et la douleur j'ai encore besoin de me faire mal. Je sens mes ongles entrer légèrement dans ma peau et les larmes couler sur mon visage. Je suis tellement faible ! Je sens quelqu'un s'asseoir à mes côtés et ôter ma main de mon visage, la personne me serre contre lui, je n'ose pas ouvrir les yeux pour voir qui il est mais je devine en sentant son parfum, c'est Liam, cela fait deux ans que j'attends qu'il me prenne dans ses bras mais maintenant je veux juste le repousser mais je ne peux pas le faire, j'ai besoin de sentir ses bras autour de moi. Mon cœur est détruit en petit morceau impossible à recoller mais j'ose espérer que c'est possible, je le souhaite de tout mon cœur mais ce n'est pas possible, personne ne pourra me réparer maintenant.

Liam me serre encore plus fort lorsqu'un sanglot m'échappe mais je suis prise de fureur et avec le peu de force qu'il me reste je le repousse. Tout est de sa faute, je ne sais pas pourquoi il m'a fait tout cela, je ne sais pas pourquoi il c'est mis à me détester mais si je n'avais pas fait ce que j'avais fait il ne serait pas redevenu comme il était. Je le déteste ! Lui et tout ses copains ! Je ne veux pas lui parler alors je lui lance un regard meurtrier et meurtrie et il recule, il comprends et cela le blesse mais je ne peux pas faire semblant, je ne peux pas le pardonner et pourtant dans un souffle, dans un sanglot je lui murmure que je suis désolée et il recule encore d'un pas avant de sortir du salon. Je le déteste, je déteste mon propre frère, je ne peux pas le pardonner, pas maintenant, il m'a trop fait souffrir pour que je puisse le pardonner en seulement quelques heures.

Fatiguée, je ferme les yeux et m'endors sur le canapé. Je sens mon corps se lever, quelqu'un me porte et monte les escaliers, j'ouvre les yeux pour découvrir des cheveux bouclé. Harry. Je niche ma tête dans son cou et attends qu'il me dépose dans mon lit je suppose. Ne me demandez pas pourquoi j'ai fait cela, je ne sais pas, je le déteste mais il sent bon et j'ai besoin de réconfort, pourtant je sens mon corps trembler, j'ai peur, peur de sentir ses mains sur moi. Au bout de quelques minutes, je sens mon corps rencontrer mon matelas, j'ouvre les yeux et je vois Harry me regarder, il détourne les yeux et sort de la chambre, je regarde le mur en face de moi, les écritures sont encore là, je les lis encore et encore, je me rappelle de tout cela, de tout ses mots qui m'ont brisés, de tout ses coups qui m'ont fait mal. Et je me rappelle des yeux de mon frère, impassible, il se fichait du mal qu'il me faisait, il se fichait de savoir comment je me sentais. Une fois encore, les larmes coulèrent sur mon visage. Je pleurais tout le temps et c'était vraiment épuisant.

Je me levais difficilement et doucement en m'appuyant sur les meubles, je m'approchais du mur et me postais devant. Je le regardais, ma main retraçais les écritures, puis je m'approchais de mon bureau et regardais le cadre photo, j'avais tant espéré et maintenant qu'il changeait je ne pouvais pas le croire. Alors que je regardais la photo, notre photo, nous étions heureux sur celle-ci, c'était avant que tout commence, j'avais 14 ans, il en avait 15 c'était pendant les vacances d'été, nous étions allé en camping avec nos parents, cela faisait longtemps qu'on ne les avait pas vu alors nous en avions profité, ma mère nous avait pris en photo lorsque l'on se faisait un câlin, à cette époque nous n'avions pas besoin de raison pour se prendre dans les bras. On s'aimait, c'était comme ça. Je pris la photo dans ma main, j'avais besoin de me dire que nous pourrions redevenir comme cela. Je me rallongeais et, pressant la photo contre moi, je m'endormis.


Le lendemain je me réveillais vers six heures du matin, j'avais fait un cauchemar et je sentais la sueur sur mon front, une personne se trouvait à côté de moi, j'étais tétanisée, j'avais peur, j'avais revécu mon viol et j'avais peur. Mon souffle était saccadé, mon cœur battait la chamade, mais je ne pleurais pas, mes yeux cherchaient une quelconque lumière mais les volets étaient fermés, et la seule lumière que je pouvais voir était celle de mon réveille qui affichait l'heure. J'avais mal partout et je ne pouvais pas me lever, je remarquais la photo près de moi et je la fit tomber, je ne voulais plus regarder les images de cette partie de ma vie, trop de choses avaient changés. Je tentais de me lever, c'était compliqué avec l'attelle et le plâtre mais au bout de quelques secondes je réussis et j'arrivai à avancer vers ma porte et l'ouvris doucement, je me postais ensuite devant les escaliers. Comment pouvais je faire pour les descendre ? Aucune idée. Alors que je pensais à comment j'allais faire pour les descendre j'entendis des pas derrière moi et toujours pas remise de mon cauchemar je me tournais rapidement pour voir Niall près de moi. Voyant que je ne pouvais pas descendre il tendis les bras pour m'aider mais je secouais la tête, je ne voulais pas qu'il m'aide, il fallait que je me remette de mon cauchemar. Il ne dit rien, il comprit et sans un mot il s'assit sur les premières marches des escaliers, il m'invita à faire de même et doucement je m'installais à ses côtés. Nous restâmes ainsi, assis l'un à côté de l'autre, dans un grand silence.


« -Tu sais Alexia, je sais que tu nous en veux mais on veut t'aider. Je sais que tu dois penser que nous sommes fou mais on veut vraiment changer. Je suis désolé de ne pas t'avoir aidé, j'avais deviné ce que tu te faisais mais, je pouvais pas faire grand chose, je ne voulais pas me les mettre à dos, ce sont mes meilleurs amis, je suis vraiment désolé. »


Je devais lui répondre, je le savais alors je prie une grande inspiration et lui dit ce que j'avais sur le cœur.


« -Tu n'as pas à être désolé Niall, tu ne m'as rien fait et je voyais bien que tu étais déçu de leur comportement alors je ne t'en veux pas, je... c'est juste que c'est dur, vraiment dur, j'aimerai remonter le temps et savoir pourquoi Liam m'a fait cela, je ne le méritais pas, je crois. C'est tellement horrible Niall. Je me suis retrouvée seule à cause de lui, j'avais plus rien alors qu'il avait tout, il savait comment me faire mal, il savait comment faire pour me détruire, il me connaissait. Je veux le pardonner Niall, je le veux vraiment mais j'ai peur...

-Tu le pardonneras Alexia, tu as juste besoin de temps, c'est normal.

-Il me manque.

-C'est normal, tu veux aller prendre ton petit-déjeuné ?

-Non, je n'ai pas faim mais je veux bien te tenir compagnie.

-Cool, il sourit, tu veux que je t'aide à descendre ?

-Oui, je veux bien, merci. »


Il ne répondit rien, il me prit dans ses bras et me déposa sur le canapé, il partit ensuite dans la cuisine et revient quelques minutes plus tard avec un plateau remplit de gâteau, d'une carafe de chocolats chaud et une carafe d'eau chaude, des sachets de thé et de deux tasses. Il alluma la télé, mit une chaîne de musique, se servit une tasse de chocolat chaud et mis une tasse avec du thé devant moi.


« -Niall...

-Je sais tu n'as pas faim mais bois ça s'il te plaît, ça te calmera après ton cauchemar.

-Merci, dis-je à contre cœur. Au faîte, comment ça se fait que tu sois déjà debout ?

-J'avais faim, avoua t-il. »


Je souris, avant j'étais comme lui, je me levais à n'importe quelle heure et voilà que maintenant je ne mange même plus. Niall me regarda apporter la tasse à mes lèvres puis lui même se mit à manger. Je le regardais, je ne me souvenais même plus du goût du chocolat. Il finit par se tourner vers moi.


« -C'était quand la dernière fois que tu as mangé ?

-C'était le lendemain de quand Liam m'a tabassé...

-Non, je veux dire depuis combien de temps tu n'as pas dégusté un repas, depuis quand tu n'as pas pris un vrai repas ?

-Cela fait sept mois ou un peu plus, je ne sais plus.

-Sept mois ?!

-Oui. »


J'étais honteuse, honteuse de lui avouer cela mais il voulait savoir alors je lui ai dit. Mon regard le fuit, je ne veux pas voir de la pitié ou autre dans son regard.Pourtant alors que je m'attends à ce qu'il réponde ce n'est pas sa voix que j'entends.


« -Cela fait sept mois que tu es devenue anorexique ? Sept mois et je n'ai rien vu... »


Liam...


« -Tu étais bien trop occuper à faire de ma vie un enfer, pour le remarquer. »


Il ne répond pas et de toute façon je ne veux pas l'entendre, je ne veux pas qu'il s'explique, je veux qu'il me laisse tranquille, c'est tout ce que je souhaite, rien de plus. Ce n'est pas compliqué pourtant et alors que j'espère de toutes mes forces qu'il soit partit je le sens s'asseoir à côté de moi. Il tente de me prendre la main mais je la retire. Je ne veux pas qu'il me touche, la dernière fois qu'il m'a touché c'était pour me frapper...


« -Arrête de me repousser merde ! Pourquoi tu me repousse ? Pourquoi tu ne me parle pas alors que tu le fais avec les autres ?

-Faux ! Je le fais avec Niall parce qu'il n'a jamais levé la main sur moi, parce qu'il ne m'a jamais insulté, il ne m'a pas brisé.

-Et Harry ? Je vous ai vu hier soir, je t'ai vu la tête dans son cou. Tu l'aimes ? Et Louis ? Et Zayn ?

-Je n'ai pas parlé avec Louis et Zayn et ils ne m'ont pas touché...

-Et Harry ?!

-Je sais pas...

-Tu l'aime ? Tu voudrais qu'il t'aime ? Qu'il t'embrasse ? Qu'il te fasses sentir vivante ? Belle ? Jolie ? Mais ça ne se passera pas comme cela, Harry n'est pas ce genre de mec et de toute façon tu n'es même pas belle.

-Liam ! Hurla Niall choqué.

-Mais regarde là ! Regarde sa putain de maigreur et ses putain de bras tailladés, remplit de cicatrices ! Elle est folle ! »


Les larmes coulent sur mon visage, la réponse est là, il n'a pas changé et il ne m'aime pas, je ne sais même pas comment j'ai pu penser le contraire...

Le même sentiment que la veille me reprend et, plus que jamais, j'ai besoin de me faire mal...





POINT DE VUE LIAM

Je les vois. Je vois ses larmes coulaient, je vois son regard blessé, je vois sa douleur et j'entends sa respiration s'accélérer. A ce moment là, je me déteste, je ne voulais pas la blesser, je ne voulais pas lui dire cela, mais le fait qu'elle parle aux autres et pas à moi me mets hors de moi. Je n'aurais jamais dû lui dire cela mais j'avais besoin de la blesser comme elle m'avait blessé. Pourtant je comprenais pourquoi elle ne voulait pas que je la touche et pourquoi elle ne voulait pas me parler mais je voulais me faire pardonner et cela allait être difficile, surtout si je lui parlais ainsi.

Je sortis du salon et retournais dans ma chambre, j'entendis les pas de Niall me suivre, il allait sûrement me faire la moral...

En entrant dans ma chambre je m'affalais sur mon lit en mettant un bras sur mes yeux. Je soufflais un coup, j'avais vraiment été con mais tout le monde le sait, je suis impulsif. Très impulsif. Le matelas s'affaissa sous le poids d'une personne et je pouvais deviner facilement que c'était Niall car il était le seul avec Alexia à être réveillé et je savais que ma petite sœur ne viendrait pas me voir.


« -Niall, j'ai pas envie de parler, dis-je.

-Je m'en contre fou de ce que tu veux ou pas. Tu vas m'écouter Liam. Je ne sais pas pourquoi tu as dit cela à ta sœur mais je ne veux même pas le savoir, c'était méchant et ça ne servait à rien. Tu l'as blessé encore plus que ce qu'elle était, je pensais que tu allais changer maintenant. Oui, je le pensais mais apparemment ce n'est pas le cas, donc je vais faire cela rapidement. Si jamais je t'entends encore lui parler de cette façon où lui dire quelque chose comme ça je te jure que je te le ferrais payer et pas avec des mots.

-Tu n'as jamais été violent Niall.

-Tu ne m'as jamais vu en colère c'est pour cela.

-On te connaît.

-Apparemment non. »


Je ne répondis pas, je connaissais Niall depuis deux ans mais c'est vrai qu'il ne nous avait jamais vraiment parlé de son passé, on connaissait sa famille mais pas son passé. Peut-être qu'il pouvait vraiment être violent, je ne sais pas. Niall sortit de ma chambre et entra dans la salle de bain. Au bout de quelques minutes j'entendis un bruit de verre brisé, je me précipitais en bas et me dirigeais vers le salon, l'image devant moi brisa mon cœur.

Ma petite sœur se trouvait entouré de verre brisé, elle tenait un gros morceau dans sa main et l'appuyait sur son poignet, elle avait libéré son bras gauche de l'écharpe et avait défait son bandage, je pouvais voir le sang commençais à couler alors que des larmes coulaient sur ses joues devenues rouges. Je ne pouvais pas bouger, la voir comme cela, faible, triste, brisée, me paralysais.Quelqu'un me bouscula et se précipita vers ma sœur qui enfonçait toujours le bout de verre dans sa peau. La personne qui m'avait bousculé se trouvait être Louis, il délogea le bout de verre de la main d'Alexia et doucement la releva, la tenant près de lui, il la monta à l'étage. Quand ils passèrent devant moi, j'entendis les sanglots de ma sœur, elle était morte de l'intérieur, elle n'avait plus rien de joyeux.

Je me dirigeais vers les débris de verre, le verre venait d'un cadre photo, la photo représentait Alexia et moi, lorsque nous avions 10 et 11 ans. C'était un peu après mon anniversaire, elle venait de me donner son cadeau, qu'elle avait acheter avec son argent de poche, une gourmette en argent que je n'avais jamais quitté avant que j'ai quinze ans, je l'avais serré tellement fort dans mes bras qu'elle avait légèrement crié avant de rire avec moi, ma mère nous avais une fois de plus prit en photo. C'était tellement bien avant, nous étions heureux, unis, on était vraiment une famille à cette époque, puis mes parents ont commencés leurs voyages, j'ai commencé à changer et j'ai fait changer Alexia, enfin changé, c'est facile à dire, je dirai plutôt que je l'ai tué de l'intérieur, sans vraiment penser à ce que je lui faisais, j'ai fait le con, je fais souvent le con.

Je remonte dans ma chambre, sachant qu'Alexia est entre de bonnes mains avec Louis, j'espère qu'ils prendront soin d'elle, j'ai compris qu'elle ne me pardonnerait pas, ou alors elle ne me pardonnerait pas avant longtemps. Mon regard se pose sur les murs de ma chambre, rempli d'affiche de groupe que j'aime, mes murs sont vivants alors que ceux de ma sœur sont mort, comme elle. Après l'avoir frappé, quand je la déposais dans sa chambre je ne faisais jamais attention à ses murs finalement peut-être que j'aurais du. J'aurais dû faire plus attention à elle et peut-être que nous n'en serions pas là aujourd'hui. Je ne peux pas lui en vouloir, rien n'est de sa faute.

Mon portable me sort de mes pensées je le prends et vois un message de Danielle, je souris et lui réponds.




DE : Mon bébé <3 <3

A: Liam

Hey chéri ! Je voulais savoir si tu voulais qu'on se voit aujourd'hui, ça fait longtemps qu'on a pas passé de journée ensemble et puis j'ai appris que ta sœur était sortit de l'hôpital tu peux l'emmener si tu veux:)




DE : Liam

A : Mon bébé <3 <3

Hey mon amour ! Je serais ravi de passer la journée avec toi par contre ma sœur ne sera pas là, il faut qu'elle se repose et elle est en chaise roulante et puis ce n'est pas l'amour fou entre nous:/




DE : Mon bébé <3 <3

A: Liam

Je vais te remonter le moral mon cœur ;)




De : Liam

A: Mon bébé <3 <3

J'en doute pas ma belle ^^




Je souris face à notre échange de message puis je partis me laver après lui avoir dit que je passerai la chercher dans une heure. Je mis un jean, un débardeur, une chemise, une veste en jean, des converses et je partis la chercher. En arrivant devant chez elle je la vie m'attendre sur les escaliers devant chez elle, en voyant ma voiture un sourire apparut sur son visage et elle se précipita vers moi. Je souris et lorsqu'elle entra dans la voiture je l'embrassai avec tendresse.


« -Je t'aime chérie.

-Moi aussi Liam, sourit-elle. Et bonjour.

-Salut bébé. »


Elle sourit alors que je rigolais, je l'embrassais une nouvelle fois puis conduisis jusqu'à la fête foraine qui venait d'ouvrir.

La journée passa rapidement, Zayn m'avait appeler pour me demander où j'étais et je lui avais répondu que j'étais avec Danielle, d'ailleurs nous n'avions pas parlé d'Alexia et je lui en étais reconnaissant. Alors que je conduisais pour le retour je lui demandai si elle voulait rester dormir le soir, elle accepta et je fis un détour pour aller chercher un Macdo alors que ma petite amie appelait la maison pour dire que je ramener le dîné.


« Liam ? Dit-elle après avoir raccroché.

-Oui ma belle ?

-Tu veux bien me parler de Alexia ? Parce que je vais la rencontrer et je ne sais pas comment elle est.

-Elle ne parlera sûrement pas, elle est amoché, beaucoup, elle a un plâtre et une attelle aux jambes, une écharpe à l'épaule et des bandages un peu partout. Elle est nerveuse, apeuré et elle fait des crises, c'est normal.

-Normal ?

-Ouais c'est ce que le médecin a dit, personnellement, ça me fait peur de la voir comme ça, elle est morte Dani, elle est morte de l'intérieur.

-Je suis sur que c'est faux Liam. »


Je ne répondis pas, à quoi bon, je l'avais vu moi, j'avais son regard brisé, ses larmes montrant sa faiblesse et j'avais vu ses cicatrices.


« -Elle est maigre aussi et elle ne mangera pas...

-Pourquoi ?

-Elle, elle est anorexique depuis sept mois.

-Oh mon dieu ! C'est une blague Liam ?

-Non, j'aurais préféré.

-Je suis tellement désolé chéri.

-C'est pas grave, rien n'est de ta faute. »


Je lui souris et elle me sourit aussi. Je me garai près de ma maison et sortit de la voiture avec les sac contenant la nourriture, Danielle me suivit et je l'embrassai avant d'entrer dans la maison. J'entendis les voix des garçons mais pas celle de ma sœur, je me dirigeais donc vers le salon, Niall, Louis et Zayn était sur un canapé à jouer à la X-Box 360 alors que Harry était assis sur un autre canapé, la tête de ma sœur sur ses genoux alors qu'elle dormait. Comment avait-il fait pour que ma sœur s'endorme sur lui ?





POINT DE VUE HARRY

Je fus réveillé par du bruit dans la salle de bain, des jurons plus précisément, je reconnus la voix de Louis, je sortis du lit, enfilai un jean et me rendis dans la salle de bain. Louis était penché sur Alexia et tenait une serviette tâché de sang dans ses mains, cette vue me réveilla complètement. Je savais que Louis avait horreur du sang mais qu'il essayait de prendre sur lui.


« -Laisse Louis, je prends la relève, dis je dans un bâillement.

-Merci Haz.

-De rien. »


Il sortit rapidement de la salle de bain alors que je m'approchais de la jeune fille qui saignait. Elle avait le poignet coupé assez profondément mais je voyais qu'il n'y avait pas besoin de point de suture et que les fils qui s'y trouvaient déjà n'avait pas cassés, je pris la serviette que Louis m'avait donné en sortant et appuyai sur son poignet, je la regardai dans les yeux, ses yeux étaient baignés de larmes mais je voyais bien que ce n'était pas à cause de la douleur.


« -C'est toi ? Est ce que c'est toi qui t'ai fait cela Alexia ? »


Elle ne répondit pas, elle ne fit que baisser la tête alors que des larmes coulaient sur ses joues déjà rouges.Que c'était il passé pendant que je dormais ?


« -Calme toi, qu'est ce qu'il c'est passé Alexia ? »


Elle ne répondit toujours pas, je devinai qu'elle ne voulait pas en parler je demanderai à Niall, je savais que lui devait être levé depuis le début. Je continuais de la soigner, lui mettant un nouveau bandage sur son poignet gauche.


« -Tu veux te laver ? »


Elle hocha la tête et je lui souris en lui disant que je lui ramenais des affaires, en sortant je fermai la porte derrière moi puis je lui prit une jupe, un débardeur et une veste de sport ainsi que des sous vêtements, je frappai à la porte et entrais sans la regarder afin de poser ses vêtements sur le lavabo.


« -Appelle moi dès que t'as fini, je changerai tes bandage et fais attention à ton plâtre. »


Elle répondit par un léger grognement qui me fit sourire, elle était mignonne mais tellement brisée, je voulais prendre soin d'elle maintenant, je voulais qu'elle est confiance en moi, je voulais qu'elle n'est pas peur de moi.

Les minutes passèrent et je décidai de mettre un tee-shirt avant de descendre demander ce qu'il c'était passé, ce fût Niall que je rencontrai en premier et il m'expliqua la dispute entre Alexia et Liam, enfin surtout ce que Liam lui avait dit, il fallait absolument que je rectifie ce qu'il lui avait dit avant qu'elle ne le crois encore. J'entendis une petite voix m'appeler alors je remontais et me rendis dans la salle de bain avec un sourire, j'étais content qu'elle m'est appelée.


« -Qu'est ce qu'il y a Alexia ?

-Tu... tu peux m'aider à changer mes bandages ?

-Bien sûr, souris-je. »


Je voyais bien qu'elle avait peur et qu'elle avait du mal demander de l'aide, surtout à moi. Ses cheveux n'étaient pas coiffé, elle devait avoir du mal à le faire avec une seule main.


« -Tu veux que je te brosse les cheveux aussi ?

-Euh...

-Ce n'était pas méchant Alexia, je vois bien que tu vas avoir du mal à le faire avec une seule main.

-Oh, elle rougit légèrement, je veux bien, merci Harry. »


Elle avait l'air innocente avec ses joues rouges, c'était vraiment mignon de la voir rougir à cause de moi. Je la prit dans mes bras et la déposa sur son lit en sentant l'odeur de ses cheveux, elle avait un shampoing à la pomme et un bain douche à la barbe à papa, c'étaient deux odeurs délicieuses. Je repartis ensuite dans la salle de bain afin de prendre des ciseaux et des bandages ainsi que sa brosse, je retournai dans la chambre et lui enlevait son écharpe pour refaire son bandage déjà imprégné de sang, je décidais de mettre également une compresse afin que le sang ne puisse tâcher le bandage. Je fis ensuite le bandage de son autre poignet. Je décidais de faire d'abord le bandage de sa tête avant de refaire celui de son ventre, en la regardant de nouveau dans les yeux, je vis ses derniers cernés, elle avait l'air fatigué.


« -Tu n'as pas dormis ? »


Elle secoua la tête de droite à gauche, me montrant ainsi que soit elle n'avait pas dormit, soit elle avait mal dormit. Je levai ma main et l'approcha de sa tête pour défaire son bandage mouillé par l'eau et ses cheveux et lui en mit un nouveau, puis je l'allongea sur le dos, doucement, sans la brusquer. Je remontai son tee-shirt pour qu'il arrive en dessous de ses seins afin que je puisse enlever le bandage de son ventre, je lui enlevais l'ancien alors qu'elle se crispait, alors que je posais ma main sur son ventre découvert du bandage, elle sursauta.


« -Non, Harry, pas là, s'il te plaît, supplia t-elle.

-Je suis obligé ma belle, ça va pas durer longtemps d'accord, fais moi confiance s'il te plaît.

-D'accord, d'accord, je te fais confiance Harry mais ne la brise pas.

-Jamais. »


Elle sourit visiblement rassuré et je refis son bandage, son ventre était recouvert de bleu et j'avais pu voir une dizaine de point de suture près de ses côtés. Elle avait dû se faire vraiment mal pour avoir autant de points de sutures sur un même endroit. Grâce à ma promesse, elle m'avait fait confiance et n'avait pratiquement pas trembler. Pourtant lorsque je la relevai je sentis son corps se détendre, elle m'avait fait confiance mais elle avait eu peur. Je me mordis la lèvre en pensant à ce qui lui était arrivé pour qu'elle est aussi peur de se faire toucher. Elle me sourit légèrement et je pris la brosse avant de me mettre derrière elle, Elle s'appuya légèrement sur mon torse et je commençai à brosser ses cheveux blond. Liam avait vraiment tort, sa sœur était magnifique et si elle était maigre ce n'était pas de sa faute, c'était de la notre. Et je ferais tout pour elle, tout pour qu'elle se sente vivante. Pourquoi ? Même moi je ne sais pas mais j'ai cette voix dans la tête qui me dit que si elle n'est pas heureuse je ne serais pas heureux.


« -Alexia ?

-Oui ?

-Niall m'a raconté... »


Elle rougit et baissa légèrement la tête alors que je passais encore une fois la brosse dans ses cheveux.


« -N'es pas honte Alexia, Liam a tort, tu es magnifique. Je ne te dis pas cela parce que je m'en veux, je te le dis car c'est la vérité, je...j'ai peut-être était con avec toi mais tu es vraiment belle, tu as des yeux bleu magnifique. »


Je déposais la brosse à mes côtés et la tournais doucement afin qu'elle me regarde.


« -Et oui, tu es maigre mais ce n'est pas ta faute, tu n'as rien avoir avec le fait que tu sois maigre, tu es malade Alexia, on t'a tué, brisé, alors c'est de notre faute si aujourd'hui tu es maigre et si tu as les bras remplit de cicatrices. Liam n'aurait jamais dû te reprocher cela. D'accord ? »


Elle acquiesça alors qu'une larme coulait sur sa joue, je l'essuyait avec mon pouce avant de poser mes lèvres sur son front. Elle ne se déroba pas au contraire elle soupira, comme si je la faisais se sentir bien, et si c'était le cas j'en serais réellement heureux.


« -Tu sais j'ai pas l'habitude de dire ce genre de chose mais même si je te connais pas beaucoup, je t'adore déjà et je ne veux pas que tu te fasses du mal pour lui.

-Il... il n'y a pas que pour lui...

-Pour qui alors ? »


Elle baissa le tête refusant de me répondre, je me mordis la lèvre et lui remontais la tête tendrement, repoussant un mèche de cheveux qui s'était placé sur son bandage.


« -Alexia, pour qui ou pour quoi te fais tu du mal ?

-Pour beaucoup de chose Harry, je...c'est tellement le bordel dans ma tête, je ne sais pas comment gérer la douleur que je ressens, parce que j'ai toujours plein d'image dans la tête, c'est horrible Harry, je m'en souviens, je me souviens de tout, je voudrais tout oublier....

-Alexia tu te souviens de quoi ? »


Les larmes coulaient de nouveau sur son visage, elle était tellement fragile, de quoi ce souvenait-elle ? Les images auxquelles elle faisait référence étaient-elle les images qui l'empêchait de dormir ?


« Alexia s'il te plaît, de quoi tu parles ? »


Elle ne répondait toujours et malgré le fait que je voulais rester calme pour ne pas la brusquer je commençais à perdre patience. De quoi me parlait-elle ? Qu'est ce qui la faisait autant souffrir ?


« -Merde Alexia, réponds moi ! Hurlais-je. »


Elle releva brusquement la tête, surprise, je voyais dans son regard qu'elle avait peur, elle avait peur de moi. Et je m'en rendis compte seul, sans qu'elle ne prononce une seule personne, elle revoyait son viol encore et encore, pourquoi n'y avais-je pas pensé avant ? Je passais une main dans mes cheveux bouclés, furieux de ne pas y avoir pensé avant.


« -J'ai compris, c'est bon. Il faut que tu te repose Alexia, t'es crevée.

-Je...je vais bien, sanglota t-elle. »


Bien sûr que non elle n'allait pas bien et je voulais argumenter sur ce fait mais Niall entra dans la chambre


« -Allez les amoureux, il est midi, le repas est près. »


Alexia rougit au surnom que nous avait donné Niall et je rigolais légèrement. Je me levais et me tournais vers Alexia pour voir qu'elle ne me suivait pas.


« -Viens Alexia.

-Je n'ai pas faim.

-Alors tiens nous compagnie, allez Alexia, s'il te plaît.

-D'accord, mais je ne veux pas manger.

-Même pas une petite salade ? Dit Niall. Je l'ai préparé spécialement pour toi.

-Petite ? Murmura t-elle.

-Oui, juste de quoi te donner un peu de force, tu pourras ne rien manger d'autre.

-Dans ce cas je suis d'accord, merci les garçons.

-De rien. »


Nous lui sourions et je lui tendis la main, qu'elle prit en tremblant légèrement. Je la serais un peu pour lui montrer que je ne voulais pas lui faire de mal. Nous suivions Niall dans les escaliers et Alexia s'assit à côté de moi et Niall à la table, Louis et Zayn se trouvant face à nous, Zayn face à elle. Niall lui servit un peu de salade alors que nous nous prenions des frites, des steaks, enfin les trucs gras. Elle nous regardait bizarrement, comme si elle ne se souvenait plus du goût de tout ce que nous prenions. Elle planta sa fourchette dans la salade et regarda Niall.


« -Tu..tu as mis de la vinaigrette ?

-Non, ne t'inquiète pas, il y a seulement de la salade, je n'ai rien rajouté d'autre. »


Elle hocha la tête et lui offrit un petit sourire, elle planta la fourchette dans sa salade et mit un petit morceau dans sa bouche, c'est à ce moment là que je vis le sourire en coin de Zayn et la grimace d'Alexia.


« -Mon dieu Niall qu'est ce que t'as mis dedans ?

-Rien du tout, répondit Niall perplexe.

-C'est Zayn, dis je. »


Alexia, le regarda méchamment puis elle se leva précipitamment et tenta de courir en haut, je devinais rapidement qu'elle se rendait dans la salle de bain afin de se faire vomir. Je me levais également en lançant un regard mauvais au pakistanais qui me regardait innocemment. Je montais rapidement les escaliers et ouvrit la porte de la salle de bain. Alexia était penché sur les toilettes, elle se forçait à vomir, je le savais, je le voyais. Je pris rapidement ses cheveux afin qu'ils ne trempent pas dans son vomis et je lui caressait tendrement le dos. Au bout de quelques minutes, elle arrêta et je la relevais avant de passer une serviette mouillé sur son visage. Elle posa ses mains sur mes hanches et j'entourais ses épaules de mes bras afin de la serrer contre moi, elle posa sa tête contre mon cou et souffla légèrement. Je fermais les yeux et la berçais un peu. Je n'arrivais pas à croire qu'il y a quelques temps je la frappais dans une salle de classe.


« -Je suis désolé Alexia, désolé pour tout ce que j'ai fait.

-Je te pardonne Harry, tu fais beaucoup de chose pour moi maintenant.

-C'est normal Alexia. »


Elle sourit un peu et se colla un peu plus à moi. Je la reculais un peu avant de la prendre par la taille, je nous fis sortir de la salle de bain puis je nous fis descendre, je la réinstallais près de moi et je commençais à manger.


« -Je t'ai refais de la salade ou personne n'a rien mis dedans tu en veux ?

-Non merci Niall. »


Je grognais un peu en pensant au fait que nous avions presque réussi à la faire manger un peu. Je regardais méchamment Zayn encore une fois sauf que cette fois il baissa les yeux. C'était quoi son problème à lui ? Je mangeais en silence alors que les garçons parlaient entre eux, je n'écoutais pas ce qu'ils disaient mais je sentis Alexia se tendre un peu, alors je pris sa main tentant vainement de la détendre. Je finis pas lever la tête pour voir Zayn et Niall s'engueuler.


« -T'es con Zayn vraiment ! Cria Niall.

-Mais c'est toi aussi, c'était juste pour m'amuser, pour la faire manger aussi.

-Mais c'est pas comme ça que tu vas y arriver abrutit.

-Ne m'insulte pas Niall sinon je te jure que je te le ferais regretter.

-Calmez vous les mecs, c'est bon, Zayn a merdé mais Alexia va bien, passons à autre chose, les interrompis-je. »


Les garçons grognèrent alors que je souris à Alexia qui se détendit un peu. Après que nous ayons mangés les garçons décidèrent de jouer aux jeux vidéos, Niall demanda à Alexia si elle voulait jouer mais elle refusa.


« -Reste avec nous alors, dit Louis.

-Eh bien d'accord si vous voulez, je vais juste chercher quelque chose. »


Elle commença à monter et je la suivis, elle se retourna et souffla un peu, je savais qu'elle ne voulait pas que quelqu'un la suive mais j'étais obligé, je voulais être sûr qu'elle ne fasse rien de stupide.


« -Harry, je...je vais juste chercher ma pochette a dessin...

-Je t'accompagne quand même.

-Je ne veux pas d'un garde du corps, soupira t-elle.

-Dis toi seulement que je veux ton bien, que je suis un ami.

-Un ami ? Demanda t-elle.

-Oui.

-Je ne sais même plus ce que sont censés faire des amis.

-Tu verras, ce n'est pas bien compliqué tu sais. »


Elle sourit et rentra dans sa chambre, elle se dirigea vers son sac de cour et en sortit une pochette en carton et une trousse. Elle souriait désormais et je pensais que c'était bon signe mais je ne pouvais pas en être certain tant qu'elle ne nous parlait pas directement de ce qu'elle ressentait. Souriait-elle vraiment où était ce juste un masque ? Je ne savais pas et je ne comptais pas lui demander.

Elle sortit de la chambre et je la suivis, elle s'installa sur un fauteuil alors que Louis, Niall et Zayn était sur un canapé, je m'assis sur le deuxième canapé et invitais Alexia à venir me rejoindre, timidement elle se releva et s'installa près de moi, elle sortit une feuille de sa pochette et un crayon de sa trousse et commença à dessiner. Les garçons jouaient à la X-Box 360 donc je les rejoignis dans la partit, je regardais quelques fois Alexia et au bout de quelques heures je commençais à comprendre qu'elle était en train de nous dessiner. Il était aux environs de 16 heures et comme d'habitude Niall ramena des gâteaux, il n'en proposa pas à Alexia et elle n'en prit pas. Elle continuait à dessiner. Au bout de quelques minutes elle se leva difficilement du au plâtre et à l'attelle, posant son dessin sur la table, et se posta devant la fenêtre, elle regardais le soleil, ses yeux se fermant un bref instant, elle était fatiguée. Je me levais disant aux garçons de continuer sans moi. Je m'approchais de la jeune fille et lui passais doucement les bras autour de la taille, posant ma tête sur son épaule, elle sursauta mais ne se déroba pas de ma prise.


« -Tu devrais te reposer ma belle.

-Je pourrais pas.

-Reste ici dans le salon, je serais près de toi et je te jure que si tu fais un quelconque cauchemar je te réveillerai.

-D'accord.

-Allez viens. »


Je la tournais vers moi et lui prit la main, elle me regarda en souriant très légèrement me laissant faire, je me rassis sur le canapé lui indiquant de se coucher en posant sa tête sur mes cuisses. Elle le fit et ferma les yeux, d'une main je caressais ses cheveux et de l'autre je faisais de léger va et vient sur son bras avec le bout de mes doigts. Petit à petit, sa respiration se fit plus légère et elle s'endormit. Les garçons me regardèrent et je haussais les épaules.


« -Elle a besoin de dormir, dis-je.

-Tu l'aime bien, fit Zayn.

-Pas comme toi, répondit Niall.

-Je voulais pas, je vous le jure, dit Zayn, je... je pensais qu'en rajoutant un peu de sauce elle pourrait ravoir l'envie de manger, je voulais juste qu'elle mange...

-Ouais, je comprends, rajouta Louis, elle est vraiment maigre, on veut juste qu'elle se sente à nouveau bien.

-C'est pas comme ça qu'on va y arriver mais j'ai une idée. Il faut lui redonner l'envie de manger, il faut qu'elle fasse la cuisine, qu'elle prépare la nourriture afin de sentir l'odeur et peut-être que comme ça elle voudra remanger. »


Je parlais tout en continuant de lui faire des gestes doux, les garçons acquiescèrent, pensant sûrement que j'avais raison. Le téléphone de la maison sonna et Louis répondit, c'était Danielle qui se trouvait avec Liam, elle disait qu'il ramenait le dîner.



Quelques temps plus tard ils étaient de retour et Alexia dormait toujours sur moi. Je sens que Liam va se mettre à crier....





POINT DE VUE ALEXIA

Alors que j'arrivai devant ma salle de cour une main pris mon bras, je n’eus pas le temps de réagir car une main se mit devant ma bouche. La personne qui m'avait prise m'emmena dans les vestiaires des garçons, je devinai donc que la personne en était un. Je commençais à paniquer. Que me voulait t-il ?


« -Tu vas me faire du bien petite salope. »


Je comprenais ce qu'il me voulait, il voulait mon corps, il voulait voler mon innocence. Les larmes me montèrent aux yeux, il me retourna pour que je lui fasse face. C'était un jeune homme blond aux yeux gris, il était mignon, il faisait partit de l'équipe de foot du lycée, il était populaire et donc comme mon frère, méchant, ingrat et prétentieux. Il obtenait toujours ce qu'il voulait, de grès ou de force. Il s'appelait Jeff Andser.

Il m'embrassa durement, les larmes coulèrent sur mes joues, j'essayais de le repousser mais il était plus fort beaucoup plus fort que moi, voyant que je ne voulais pas me laisser faire il me jeta contre le banc au milieu des vestiaires. Il me tira les cheveux avant de m'allonger par terre.


« -Arrête, s'il te plaît. »


Je le suppliai de me laisser, je ne veux pas que ma première fois se passe ainsi. Je voulais qu'elle soit magique avec un homme que j'aime.

Il se mit sur moi, déboutonnant mon jean après avoir enlevé mes chaussures, il commença à caresser mes cuisses, je ne voulais pas...non je ne voulais vraiment pas. J'avais besoin d'aide, mes personnes ne viendrait à mon secours, je devais juste subir et attendre que cela passe. Il montait de plus en plus alors que je pleurais de plus en plus le suppliant encore d'arrêter. Il passa ses doigts sur ma culotte.


« -Non...non..s'il te plaît non...je t'en supplie, sanglotais-je. »


Il ne semblait pas se rendre compte qu'il allait voler ma virginité, une chose qu'on ne pouvait pas reprendre.




Je fus réveiller pas des cris et par les larmes qui dévalaient mes joues. Mon souffle était saccadé, j'avais encore une fois revue cette horreur. Les voix me ramenèrent à la réalité, je sentais encore la main de Harry dans mes cheveux, il me les caressait avec tendresse.


« -Pourquoi est ce qu'elle dort sur toi Harry ? Cria Liam.

-Parce qu'elle a besoin de se reposer, parce qu'elle a confiance en moi. »


Un blanc s'installa et j'ouvris difficilement mes yeux versant encore de nouvelles larmes encore bouleversé par mon cauchemar. Liam se trouvait à l'entrée du salon avec sa petite amie alors que les garçons étaient toujours à la même place mais avaient arrêté de jouer. La petite amie de mon frère me regarda et pressa doucement l'épaule de mon frère.


« -Tu l'as réveillé Liam.

-Je m'en fiche, cette pute veut juste se faire sauter par mon pote. »


Ces mots me brisèrent un peu plus, n'avait-il pas quelque chose de gentils à dire pour un fois, les garçons et la fille métisse aux cheveux brun bouclés secouèrent la tête et je sentis Harry se tendre. Je me relevais doucement sans même regarder Liam et me tournais vers le bouclé aux yeux vert.


« -Ramène moi dans ma chambre s'il te plaît.

-Bien sûr ma belle. »


Niall sourit en nous voyant ainsi puis Harry se leva et me porta, il passa devant Liam en lui disant qu'ils avaient des choses à régler. Niall se leva également et se posta devant mon frère avec un regard noir, je ne voulais pas que mon frère se mette à dos ses amis à cause de moi, c'était quelque chose que je ne voulais pas.

Harry m'installa sur le lit en souriant tristement.


« -Je suis désolé pour ce qu'à dis Liam, il a tort, j'espère que tu le sais. »


Je haussais simplement les épaules, je savais que si je parlais j'allais me mettre à pleurer. Harry soupira et sortit de la chambre en me disant qu'il reviendrait vite, je m'installais confortablement dans le lit, mettant mon plâtre sur un oreiller pour remonter ma jambe. Je pose ma tête sur un autre oreiller et ferme les yeux, tentant de bloquer tout ce qui m'entoure. Être seule, voilà ce que je veux, je veux qu'on me laisse couler parce que ça fait mal, mal de savoir que mon propre frère me prends pour une pute. Je voudrais pleurer mais les larmes ne coulent pas, je garde mes yeux fermaient et je repense aux jours où j'étais heureuse. Je me souviens des jours où j'avais des amis et je voudrais y retourner, je voudrais retourner à ses moments là. Je me souviens des soirées pyjamas dans ma chambre, des fois où nous nous amusions à espionner Liam chanter. Des rires lorsque nous faisions des conneries. Je me souviens du regard qu'il posait sur moi, on était meilleur ami, je m'en souviens tellement, il me manque tellement. Aiden Dale. Il me regardait toujours avec son sourire en coin, je l'aimais tellement... Je m'endormis.




Aiden me regardait avec son sourire en coin, un rire lui échappa alors que nous étions poursuit par nos amis, il tenait fortement ma main, me tirant avec lui. Il prit un petit chemin et nous planqua dans une cabane, notre cabane. Il sourit en me serrant contre lui.


« -Ça va petit cœur ?

-Oui, riais-je. »


Je lui souris et nous attendîmes quelques temps, peut-être une heure ou deux pour être sûr que nos amis nous laisseraient tranquilles. Ils avaient décidé de prouver à tout le monde que nous étions amoureux mais c'était faux, il aimait Zoey, il me l'avait avoué la veille et j'en avais pleuré toute la nuit mais il ne devait pas le savoir. Nous étions juste amis. Je n'avais pas le droit de voir plus loin. Seul Liam savait que je l'aimais....




Mon regard se pose sur Aiden, c'est la fin, la fin de notre amitié et c'est la faute de Liam. Il lui a dit, il lui a dit que je l'aimais. Cela fait déjà quelques temps qu'il ne me parle plus et voilà qu'il avoue mon secret à mon meilleur ami. Je le déteste. Pourquoi as t-il fait cela ? Ma rentrée en seconde vient de commencer et il gâche tout. Aiden me regarde, ses yeux bleus me transpercent alors que les larmes coulent sur mon visage.


« -Pourquoi ? Pourquoi tu ne m'as rien dit Alexia ?

-Aiden, je suis désolée mais je ne voulais pas que notre amitié ce brise, j'y tiens tellement....

-Depuis combien de temps ?

-Deux ans environs.

-Putain, ça fait deux ans que tu souffres et tu m'as rien dit ! Je suis censé être ton meilleur ami non ?

-Bien sûr que tu l'es...

-Alors pourquoi tu ne me l'as pas dit. Tu aurais dû me le dire. T'aurais dû Alexia.

-Mais tu voulais que je te le dise comment ? Criais-je en pleure. Comment tu voulais que je te le dise alors que tu me disais que tu aimais Zoey...

-Je suis désolé Alexia. On devrait arrêter de se voir.

-Non Aiden ! T'es mon meilleur ami, t'es le seul qui me reste je t'en supplie me laisse pas.

-Je suis désolé petit cœur, c'est la meilleure chose à faire. Remercie ton frère. »


Aiden me regarda une dernière fois, il m'embrassa la tempe et partit, je ne le revis plus...



Liam me frappait dans les couloirs du lycée, Harry riait, Zayn et Louis m'insultaient et Niall regardait ailleurs et Aiden regardait, les bras autour de la taille de Zoey. Il baissa les yeux, cela ne lui faisait rien de savoir que je me faisais frapper...




Je fus réveiller en sursaut par Harry qui me secouer pour me réveiller. Il me prit dans ses bras alors que je sanglotais. Aiden me manquais comme Liam me manquait mais je ne voulais pas lui pardonner, je ne pouvais pas lui pardonner. Le monde autour de moi était pourrit, ma vie était pourrit.


« -Je voudrais mourir...

-Non ne dis pas ça ma belle, ne pense pas cela, tu vas voir la vie est belle. »


Et j'aurais tellement voulut le croire.




Une semaine s'écoula, je ne descendis pas de ma chambre sauf pour aller à l'hôpital, désormais il ne me restais plus rien, juste des putain de cicatrices et un peu de mal à marcher. Je ne mangeais rien, Harry me rapportais quelques trucs à manger mais je les mangeais pas, je ne parlais plus, je repensais à tout ce que j'avais avant, j'écrivais, je dessinais, c'était la seule chose que je faisais. Harry tentait de me parler, il ne savait pas pourquoi tout d'un coup je m'étais renfermée. Je faisais des cauchemars tous les soirs, je me réveillais en sursaut et allais m’enfermer dans la salle de bain où je sortais un ciseau trouvé dans le bureau de mes parents et je me coupais, je portais toujours des manches longues et mettais des bandages à mes poignets, personne ne voyait rien puisque je restais enfermé dans ma chambre. Seul Harry pourrait le voir mais je les cachaient et je me détournais de lui à chaque fois.

Ce jour là, je regardais mon poignet, il saignait encore, il devait être six heures du matin, le soleil se levait à peine, j'étais assise dans la baignoire, l'eau chaude m'entourait, elle avait virait au rouge, le sang coulait beaucoup mais cela me faisait du bien. Je posais la tête sur le rebord de la baignoire et fermais les yeux. Je les rouvris brusquement lorsque j'entendis la porte s'ouvrir. Harry apparut face à moi et ses yeux s'écarquillèrent en voyant le bain rouge. Je grognais sachant qu'il risquait de me faire passer un savon. Je voulais lui dire de partir de me laisser mais je n'en avais pas la force, le sang avait sûrement un peu trop couler. Harry s'approcha de moi, je pouvais voir dans ses yeux l'inquiétude et la tristesse. Il prit une serviette et me la tendit grande ouverte pour que je puisse m'enrouler dedans. Je savais que je n'avais pas le choix alors je sortis du bain. Je tenais la serviette alors qu'il enlevait l'eau de la baignoire pour en faire couler une plus propre. Il m'installa sur le bord de la baignoire et sortit une trousse de secours du placard. Il prit du désinfectant, le mettant sur du coton et désinfecta mes plaies, lorsqu'il vit qu'il y en avait qui avait commencé à se refermer, sa mâchoire se serra.

Il finit par mettre un bandage et me regarda dans les yeux. Il ne dit rien secoua seulement la tête et sortit, je l'avais déçu mais je ne pouvais pas changer, il devait le savoir, je ne pouvais pas être heureuse car il voulait que je le sois. Je retournais dans la baignoire et me lavais rapidement, en sortant je mis un jogging noir et un tee-shirt à manches longues. Je me brossais les cheveux et me regardais dans le miroir. J'étais encore grosse, cela se voyait, mes joues étaient dodues, mon ventre se voyait beaucoup trop, pourtant je ne mangeais pas. Tout ce que me donnais Harry finissait dans un tiroir pour ne pas qu'il voit que je ne les mangeais pas mais je savais qu'un jour il allait se rendre compte de la supercherie et avec ce qu'il se passait, ce serait bientôt. Je fermais les yeux soupirant longuement essayant de me donner du courage. Pourtant je savais que si Harry me posait des questions je ne pourrais pas lui répondre, cela faisait trop longtemps que je n'avais pas parlé.

Je sortis de la salle de bain, Harry était installé sur le lit, il avait ouvert le tiroir et avait sortit tout ce qu'il m'avait ramené. Il était en colère, cela se voyait à la façon de sa mâchoire était serré et ses poings crispés. Il m'en voulait et j'en étais désolée. Je baissais le regard ne voulant pas le voir, je vis ses pieds s'approcher. Il tendit les mains vers moi, prenant mes joues en otages, il remonta mon visage afin que je puisse le voir. Il posa son front contre le mien et je me mordis la lèvre repensant à ce que m'avait dit Liam.

Tu l'aime ? Tu voudrais qu'il t'aime ? Qu'il t'embrasse ? Qu'il te fasses sentir vivante ? Belle ? Jolie ? Mais ça ne se passera pas comme cela, Harry n'est pas ce genre de mec et de toute façon tu n'es même pas belle. Mais regarde là ! Regarde sa putain de maigreur et ses putain de bras tailladés, remplit de cicatrices ! Elle est folle !

Une larme coula sur ma joue, Harry était tellement proche de moi, un pas de plus et il pourrait poser ses lèvres sur les miennes, mon dieu, pourquoi pensais-je à cela ? Je savais très bien qu'il ne m'aimait pas. Il ne voulait juste pas se sentir coupable. Je fermais les yeux alors que son pouce caressait ma joue afin d'essuyer la larme qui avait coulé.


« -Je n'aime pas savoir que tu te fais du mal Alexia. S'il te plaît fais un effort pour moi.

-Je suis désolée Harry mais j'y arrive pas. C'est trop dure.

-Je sais, ma belle, je sais. Juste un petit effort.

-Qu'est ce que je pourrais faire ?

-Déjà ne te fais pas de mal, si tu vas mal, viens me voir, frappe moi, hurle moi dessus, parle moi, parle à Niall, Louis, Zayn ou même Liam. Et mange, un peu au début, laisse moi t'aider à faire cela.

-D'accord...

-Vraiment ?

-Oui, j'en ai marre de pleurer, d'être seule, de ne pas être heureuse, je veux pouvoir sourire et rire Harry, je veux pouvoir goûter ce sentiment d'être heureuse.

-Tu vas me laisser t'aider ?

-Oui.

-Merci ! Tu ne peux pas savoir à quel point ça me tiens à cœur, tu comptes beaucoup pour moi. »


Et j'aurais voulut lui répondre qu'il comptait beaucoup pour moi aussi, mais c'est plus que cela, quand nous sommes ainsi, son front collé contre le mien, ses mains sur mes joues, j'ai des papillons dans le ventre, j'en envie qu'il m'embrasse me je ne peux pas lui demander cela et je ne peux pas le faire car comme l'a sous-entendus Liam, personne ne peut m'aimer, je suis folle. Harry sourit et je fis de même, même si le mien était beaucoup moins joyeux que le sien, j'avais souris.


« -Bon on va commencer. Tout d'abord il faut que tu fasse la cuisine.

-Faire la cuisine ? Je fronçais les sourcils. Je ne sais pas faire cela. »


Je me souviens des fois où nous cuisinions avec Liam et mes parents, je faisais toujours des gâteaux ou des pâtisseries pour faire plaisir mais c'était avant.


« -Faux, Liam nous a avoué que tu faisais des pâtisseries, avant.

-Justement Harry, c'était avant.

-Mais c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas, je te laisse cinq minutes, je vais prendre une douche. »


Je hochais la tête et il m'embrassa la joue. Il sourit de nouveau et partit vers la salle de bain alors que je prenais mon journal intime.




Chère journal,

Après ma tentative de suicide, je me retrouve avec mon frère et ses amis, ces derniers sont d'ailleurs très gentils avec moi, contrairement à mon frère, je ne le comprends vraiment pas. Cela fait une semaine que je ne mange rien et que je reste enfermée dans ma chambre, je ne vois que Harry car il dort avec moi, mais nous ne sommes pas en couple même si je le voudrais vraiment. Tu sais j'arrête pas de penser à Aiden, je me demande s'il pense à moi, si cela l'a fait souffrir de me voir souffrir mais je ne pense pas. J'en veux tellement à Liam de m'avoir éloigné de mes amis. Mais aujourd'hui j'ai Harry et il veut prendre soin de moi. Il veut que j'arrête de me faire souffrir, il veut que je mange. Il veut que je cuisine. Cuisiner. Cela fait tellement longtemps que je ne l'ai pas fait. Je ne me souviens même plus du goût de toutes ces choses que je faisais. Je ne me souviens plus du goût du chocolat. Cette substance dont je raffolais tellement avant. Mais je ne veux pas grossir. Je ne veux pas avoir encore plus d'insultes. J'ai tellement peur de descendre et de voir Liam. Il me fait beaucoup trop souffrir. Ce qui me manque le plus c'est de ne plus l'entendre me chanter des chansons. Sa voix est merveilleuse mais depuis pas mal de temps elle ne sert qu'à m'insulter. Si tu savais comme je peux lui en vouloir mais le pire c'est que je l'aime, je l'aime de tout mon cœur car il est mon frère c'est pour cela que je ne veux pas le voir, je sais que si je le vois, je vais vouloir me jeter dans ses bras et si je l'entends je vais vouloir me faire mal et je ne veux faire aucun des deux. Je ne veux plus le voir. Harry va bientôt sortir, avec lui cinq minutes, c'est cinq minutes. Prie pour que Harry m'aime:p

Alexia....


Alors que je fermais le journal Harry sortit de la salle de bain.


« -Qu'est ce que tu fais ?

-Rien. »


Je rangeais mon journal avant de suivre Harry, il descendit les escaliers et voyant que je le suivais à reculons il me prit la main m'entraînant avec lui. Je me mordis la lèvre essayant de ne pas trembler. Je ne voulais vraiment pas voir Liam. Je m'arrêtais tout d'un coup faisant retourner Harry, il me regarda alors que je secouais la tête de gauche à droite.


« -Je peux pas Harry...

-Hey ma belle qu'est ce qu'il y a ? Y a que les garçons en bas.

-Je veux pas le voir Harry, je veux pas voir Liam, murmurais-je.

-Tu ne le verras pas alors, je te le promets mais tu m'as promis de faire des efforts alors viens avec moi, je suis là et je ne le laisserais pas te faire de mal.

-Promis ? Demandais-je d'une petite voix.

-Promis, sourit-il. »


Je hochais la tête, lui montrant ainsi qu'il pouvait continuer à marcher et que je le suivrais. Nous arrivions dans la cuisine où se trouvait Niall.


« -Oh une revenante, sourit l'irlandais. »


Je rougis sachant que cela faisait une semaine qu'il ne m'avait pas vu.


« -Désolée.

-C'est rien, Alex, je comprends Liam a pas était super sympa avec toi. Bref, pourquoi tu descends ?

-Harry veut que je cuisine, grimaçais-je.

-Vraiment ? Il sourit avec des yeux pétillants. Tu vas faire quoi ?

-Je..je sais pas.

-On va faire des pâtisseries, sourit Harry.

-Oh trop génial ! Faut que je le dise aux mecs. »


Le petit blond partit en courant. Harry ria alors que je le regardais bizarrement, il m'expliqua que Niall adorait manger et qu'il mangeait beaucoup de cochonneries tels que des pâtisseries. Je fis un sourire timide, pas sur de comment je devais réagir. Harry me passa un tablier et en mit un. Je le regardais sortir du chocolat, des œufs, de la farine, du lait et plein d'autre choses. J'avais les yeux écarquillaient, cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas fait ce genre de chose et cela faisait longtemps également que je n'avais pas mangeais de cochonneries comme disait Harry.


« -On va faire des cookie, un fondant un chocolat, des croissants, des pains aux chocolats, des meringues....

-C'est beaucoup Harry et il est vraiment tôt....

-Sept heures du matin, tout le monde est debout donc non ce n'est pas tôt.

-D'ailleurs comment ça se fait que vous soyez debout à cet heure là ? »


Harry sourit mystérieusement mais ne me répondit pas.


« -Allez jolie demoiselle, on s'y met. »


Nous commençâmes à faire les croissant puis les meringues, je ne voulais pas trop faire les pâtisseries avec du chocolat mais je savais que Harry allait mit obliger. Alors lorsque nous nous mîmes à faire le fondant au chocolat je prie sur moi.


« -Tu veux bien faire cuir le chocolat ? Me demanda t-il en souriant.

-Euh, oui bien sûr. »


Il voyait bien que je ne voulais pas et il sourit encore plus en voyant que je le faisais pour lui, je voulais tenir ma promesse et arrêter mais c'est difficile. Je mis le chocolat dans la casserole, remuant pour le faire fondre, l'odeur du chocolat me donnait mal au ventre et les larmes arrivèrent à mes yeux. Harry le vit et s'approcha de moi, il se mit derrière moi, mettant un bras autour de ma taille et une main sur la mienne qui tenait le fouet. Il posa sa tête sur mon épaule me murmurant que je m'en sortais bien et que c'était bientôt finit.


« -Depuis combien de temps n'as tu pas eu de chocolat dans la bouche ,

-Sept mois à peu près, je crois.

-Ouah. Il faut que tu goûte ça.

-Non Harry, je ne veux pas grossir.

-Mais il faut que tu grossisses, t'es maigre ma belle.

-Harry, je peux pas, je vais vomir après.

-Non parce que tu sais qu'il faut que tu mange.

-Non, je dois pas manger, je suis trop grosse. »


Harry éteignit le feu me retourna et me regarda dans les yeux.


« -Non Alexia tu n'es putain de pas grosse. T'es trop maigre, oui on t'as dit que tu étais grosse mais c'était juste pour te faire souffrir, t'es magnifique, t'as...un corps de rêve, il rougit, et t'es vraiment belle. »


Je souris timidement et il me sourit également. Il se pencha prit une cuillère et la trempa dans le chocolat puis il l'approcha de ma bouche en me regardant dans les yeux. J'ouvris la bouche et il y déposa la cuillère. Je fermais la bouche et pris le chocolat alors qu'il l'enlevait.


« -Alors ? »


Je ne répondis pas appréciant le goût sur mon palais. Il sourit en me voyant fermer les yeux, ce qu'il ne comprenait c'est que je tentais de ne pas avoir de haut le cœur.


« -Alex, ça va ? »


Je ne répondis pas, je tentais de garder une respiration régulière pour ne pas vomir et il finit par le remarquer. Il posa ses mains sur mes joues, il me demanda de le regarder, ce que je fis.


« -Respire, c'est bien. Tu vois tout vas bien se passer, tu vas voir. »


Tout allez bien se passer ? Il fallait que j'y crois, il fallait que je pense à autre chose et pas au fait que je venais de manger quelque chose de vraiment gras.


« -Allez ma belle, c'est rien et puis je suis sûr que tu as aimé manger ce délicieux chocolat. »


Je hochais la tête sans pour autant ouvrir les yeux.


« -Alex regarde moi, s'il te plaît. »


J'ouvris les yeux et le regardais, ses beaux yeux verts étaient inquiets, je le voyais, je lui souris faiblement essayant de ne pas faire attention à la voix dans ma tête qui me disais qu'il fallait que je vomisses pour ne pas grossir mais Harry avait dit que j'étais maigre, qu'il fallait que je mange alors je devais manger... J'avais l'air folle à dire que si Harry disait je devais le faire mais il était la seule personne en qui je pouvais avoir confiance.


« -On continue ? Il faut qu'on finisse tout ça avant dix heures.

-Pourquoi ?

-Parce qu'on sort aujourd'hui.

-Où ?

-Quelque part, c'est une surprise pour toi.

-Je vais aimer ?

-Normalement oui, je ne devrais pas te le dire mais Liam nous a aider. »






POINT DE VUE HARRY

Lorsque je finis ma phrase je vis son visage se fermer. Parler de Liam n'étais peut-être pas la meilleure chose que j'avais faîtes.


« -Je te jure que tu vas aimer. Et puis il faut bien te changer les idées avant lundi, on reprends les cours. »


Son visage se décomposa réellement. Elle ne voulait pas y retourner et le médecin ne voulait pas vraiment qu'elle y retourne mais nous nous étions mis d'accord avec les garçons il fallait qu'elle affronte ses peurs.


« -Je veux pas y retourner.

-On sera là d'accord ?

-Non.

-Quoi ? Je fronçais les sourcils.

-Je...je ne veux pas que vous soyez près de moi au lycée.

-Mais il faudra bien qu'on te protège.

-Oui mais il y aura les autres, il y sera aussi.

-Quoi ? »


Elle ne répondit pas et cela me contraria, je savais qu'elle pensait à celui qui l'avait violer et le fait qu'elle ne veuille pas me dire qui il était me mettais en colère.


« -Est ce que tu me le dira un jour ?

-Non.

-Il faudra bien que tu en parle, tu ne peux pas garder cela pour toi.

-Si.

-Bon, continuions de cuisiner. »


Quelques heures plus tard nous avions finis se que nous voulions faire et je ranger tout dans un panier. Je me tournais ensuite vers Alexia. Elle était plongée dans ses pensées, elle pensait sûrement à lundi, je savais qu'elle ne voulais vraiment pas y aller mais elle y était obligée et je la surveillerais de loin. Je prendrais soin d'elle. Niall entra dans la cuisine pour la dixième fois au moins.


« -Ah vous avez finis ! Je peux manger un petit truc ?

-Oui si tu veux, Harry a tout mit dans le panier, répondit la jolie blonde.

-Miam ! Merci !! »


Niall sautillait de joie. Alexia le regardait alors qu'il prenait des chocolatines et se rendait dans le salon. Je pris la main de la jeune fille et l'emmenais dans le salon. Liam la regarda avec des grands yeux, je pouvais voir qu'il voulait la prendre dans ses bras mais qu'il se retenait. Alexia tira sur ma main me forçant à m'arrêter et à la regarder.


« -Tu m'as dit que je le verrais pas, chuchota t-elle. Harry... »


C'était une supplique, elle ne voulait pas le voir. Je me mordis la lèvre inférieur ne sachant pas ce qu'il fallait que je fasse.


« -Hey, vous venez vous asseoir, fit Louis.

-On peut partir on a finit, dis-je, ne faisant pas attention à Louis.

-Ok, on va se préparer alors. »


Zayn nous regarda avant de se lever.


« -Se préparer ? Demanda Alexia.

-Ouais, on vas se baigner. »


Ses yeux s'agrandirent de peur.


« -Hey ma belle qu'est ce qu'il y a ?

-Je peux pas, je veux pas aller me baigner.

-On vas sur un bateau c'est tout.

-Un bateau ?

-Oui, Liam nous a dit que petite tu adorais cela. »


Elle secoua la tête et me fit un timide sourire.


« -Je n'aurais pas besoin de me mettre en maillot ?

-Non, tu peux rester comme tu es.

-Super. »


Elle était soulagée, je pouvais le voir, son corps entier c'était détendue. Elle me regarda et déposa un léger baiser sur ma joue en rougissant. Elle était vraiment trop mignonne, cette innocence qu'elle avait était adorable. Je lui déposais aussi un baiser sur la joue avant de la prendre dans mes bras, passant mes bras autour de son cou alors qu'elle les passait autour de ma taille. Elle enfouit son visage dans ma poitrine alors que je la serrais encore plus. J'embrassais tendrement ses cheveux qui sentaient la pomme. Mon regard se posa sur les escaliers où se trouvait Liam, il nous regardait bizarrement, il avait l'air à la fois en colère et gentils. Mon cerveau me disait de lâcher sa sœur mais mon cœur me disait le contraire parce que l'avoir près de moi me rendait vraiment heureux. Niall arriva derrière Liam et sourit de toutes ses dents.


« -Bon alors les amoureux on y va. »


Alexia grogna alors que je rigolais. Elle se détacha de moi mais je gardais un bras autour de ses épaules. Niall sourit de plus belle en voyant que je ne voulais pas la lâcher et Liam me fusilla du regard alors que je haussais les épaules. Elle avait besoin d'être protéger et je le ferais même si je devais la protéger de son propre frère. Louis et Zayn arrivèrent aussi, Louis me fit un signe de tête et je m'approchais de lui, laissant Alexia seule pour quelques minutes. Niall s'approcha d'elle et commença à lui parler. Je suivis Louis dans la cuisine et nous commencions à emballer toute la nourriture que nous avions préparer la veille avec les autres, sandwichs, salade, fruit, bonbon et quelques autres choses.


« -Qu'est ce que tu ressens pour elle ?

-Alexia ?

-Ouais.

-Je sais pas trop Louis, je, j'ai envie de la protéger et j'adore vraiment l'avoir dans mes bras.

-Sérieux ?

-Ouais. Je...je crois que je l'aime bien même trop.

-Fait attention à toi Harry, tu ne le vois peut-être pas mais cette fille est vraiment fragile et au moindre de tes faux pas tu risque de lui dire adieu et pas parce que vous avez rompu.

-J'ai peur Louis, tous les soirs j'ai peur qu'en me réveillant elle soit dans la salle de bain morte, et ce matin putain, si t'avais vu ça, j'ai eu tellement peur...

-Elle..elle se mutile encore ?

-Ouais et pour la faire manger c'est la galère, ce matin j'ai réussit à lui faire avaler une cuillère de chocolat à peine remplit et j'ai cru qu'elle allait tout vomir mais j'ai réussi à la faire manger. Mon dieu si tu voyais comment elle est maigre et elle me dit qu'elle est grosse. On l'a brisé et j'ai tellement peur qu'on arrive pas à la refaire sourire, vivre.

-Je crois que tu vois pas Harry. C'est toi qui la fait vivre. Tu le vois pas mais quand t'es là ses yeux brillent et puis elle ne te repousse pas, elle te fait confiance. Elle t'aime Harry, et je te parle d'amour pas d'amitié mais elle ne le voit pas car cela fait des mois qu'elle n'a rien ressentit à par la haine alors elle ne peut pas voir la différence entre amour et amitié. »


Je ne répondis pas. Est ce que Alexia m'aimait ? Je ne savais pas et je ne pouvais pas le lui demander mais Louis avait raison, elle m'écoutait, elle voulait me faire plaisir et elle ne voulait pas me décevoir. Je suivis Louis qui portait le panier jusque dans le hall où je retrouvais Alexia avec Niall, elle écoutais en baissant la tête alors que Niall lui parlait avec animation. Ne sachant pas ce qu'ils se disaient je me dirigeais vers eux.


« -Allez Alexia, s'il te plaît, je te jure qu'il va mal, il s'en veut, fit Niall.

-Ce n'est pas à moi d'aller vers lui, je suis désolée Niall mais je ne veux pas le voir. »


Sa voix était brisée et je la pris dans mes bras par derrière. Son dos était collé à mon torse et mes bras étaient autour de son cou. Elle mit ses mains sur mes bras et je vis Niall sourire.


« -Laisse la tranquille Niall, elle ne veut pas lui parler et je le comprends mais elle ferra un effort s'il lui parle. Naisse pas ma belle ?

-Oui, d'accord, s'il me parle je ferrais un effort.

-Putain mec elle t'es soumise, fis Zayn

-Non, je lui fais confiance c'est tout, cracha la belle blonde. »


Je rigolais avant de lui prendre la main pour l'amener dans la voiture. Je pense qu'elle n'aima pas vraiment Zayn après le coup qu'il lui a fait. Je m'installais à ses côtés au fond du Van de la mère de Louis. Elle ne voulait apparemment pas être autour des autres. Son visage était tourné vers l'extérieur, elle avait l'air paisible mais je le savais c'était juste un air parce qu'au fond d'elle, elle était épuisée, triste, incomprise, détruite. Mon regard se pose sur les garçons qui commencent à monter. Liam se met devant au côté de Louis, Niall se met devant Alexia et Zayn devant moi. Le blondinet a ramené sa guitare le trajet ne sera donc pas silencieux et cela m'enchante car je n'aime pas le silence.

Alors que nous commençons à rouler Niall commence à jouer, les garçons chantent en cœur et je me joins à eux, c'est une chanson assez lente et je vois qu'elle apaise Alexia qui s''endort petit à petit. Je souris alors qu'elle posait sa tête contre la vitre. Liam la regarde par le rétroviseur, je vois bien qu'il va mal mais c'est de sa faute, s'il faisait des efforts peut-être qu'elle lui parlerait. Je regarde Louis, il est perdu dans ses pensées depuis que je lui ai dit qu'elle avait recommencé. Je sais qu'il voudrait que j'en parle aux autres mais je ne sais pas comment leur dire. Niall s'arrête de jouer pour réaccorder sa guitare et j'en profite.


« -Les mecs ?

-Ouais, fait Niall.

-Je..hum...ce matin j'ai trouvé Alexia dans la salle de bain...

-Qu'est ce que tu vas voir ma sœur dans sa salle de bain ? Me coupe Liam.

-Je me suis réveillé en même temps qu'elle mais elle croyait que je dormais alors elle est partie dans la salle de bain et elle mettait du temps à sortir alors je suis allé voir si tout ce passait bien. Mais c'est pas de cela que je veux parler. Lorsque je suis rentré, elle était dans son bain, il était remplit de sang, elle, elle continue de se mutiler, je suis même pas sûr qu'elle est arrêtée.

-Putain, jura Liam. Tu devais faire attention à elle Harry !

-Et tu crois que je fais quoi ? Je vais pas la suivre comme un chien non plus ! De toute façon je vais la surveiller maintenant et vous allez devoir m'aider.

-Pourquoi on ferait ça ? Demanda Zayn.

-Ferme là Zayn, tu commence vraiment à me casser les couilles. Et vous allez m'aider parce qu'elle ne veux pas de nous au lycée.

-Quoi ? Niall semblait surpris.

-Le mec qui l'a violé fait partit de nos « amis », il est populaire.

-Qui c'est ?

-Je sais pas, elle veut pas en parler, elle garde ça pour elle. Je crois qu'elle a honte de ce qu'il c'est passé.

-Pourtant rien n'est de sa faute.

-Elle le sait je pense mais c'est son corps et elle pense que c'est de sa faute. »


Personne ne parla et Niall reprit sa guitare, je venais de mettre fin à toute joie. Liam s'en voulait encore plus et les autres ne savaient pas quoi penser.


« -Ne lui en parlais pas et pour elle cette discussion n'a pas eu lieu ok ? »


Ils hochèrent la tête et nous arrivâmes au bateau des parents de Liam. Je réveillais Alexia et elle regarda le bateau, ses yeux se remplirent d'étoiles.


« -Aiden.. »


Je me tournais rapidement et ma mâchoire se serra.



La jalousie est un vilain défaut...





POINT DE VUE ALEXIA

Aiden se trouve devant le bateau je sors en trombe du van et me dirige vers lui, rapidement suivit par Harry. Je me poste devant lui et n'ose pas m'approcher. Un petit sourire se forme sur son visage quand il voit Harry poser un bras possessif sur mon épaule, je me colle un peu au bouclé en regardant le brun. Ses yeux bleus me sondent et je vois qu'il est triste.


« -Liam m'a dit que vous viendrez ici aujourd'hui alors je me suis dit que c'était un bon moyen pour te parler.

-Tu parles à Liam toi ?

-Eh bien oui, j'étais obligé pour avoir de tes nouvelles.

-Si tu voulais de mes nouvelles t'avais juste à me le demander. Liam ne sait pas comment je vais, je ne lui parle pas.

-Je suis désolé Alexia, j'ai pas été super avec toi, quand j'ai appris que tu m'aimais j'ai eu peur et je t'ai lâché, je sais que c'est cela qui a brisé notre amitié et le pire c'est que je les croyais te faire du mal et je disais rien. Je t'ai pas oublié, le soir je me demandais comment tu allais, ce que tu faisais, comment tu faisais pour rester forte et parfois je venais devant chez toi et je regardais par ta fenêtre, je te voyais sourire mais tes yeux ne brillaient pas et pourtant j'étais fière de toi, fière de voir que même seule tu étais forte et puis quand j'ai arrêté de te voir au lycée ainsi que Liam j'ai compris que quelque chose n'allait pas. Je suis allé chez toi et je ne t'ai pas vu, j'y suis venu tous les jours pendant un mois et puis j'ai compris en voyant Liam pleurer que tu avais fait une connerie et je m'en suis voulut. Zoey m'a convaincu de venir de voir, Liam est venue, il m'a avoué que tu avais tourné la page, que tu ne me voyais que comme ton meilleur ami, même si aujourd'hui je ne suis pas sûr que se rôle me revienne et il m'a dit que c'était l'un de ses amis que tu aimais et je le vois, je vois ton sourire dans tes yeux parce qu'il te tiens alors Harry prends soin d'elle, elle le mérite après tout ce que vous lui avait fait subir.

-Je comprends rien du tout, dis-je confuse.

-Il croit que tu m'aime et il veut redevenir ton ami, tout cela grâce à ton frère, fit Harry.

-Aiden, je...je suis pas certaine que ce soit une bonne idée.

-Réfléchis y s'il te plaît, tu me manque vraiment. Tu sais où me trouvais de toute façon. On se verra lundi au lycée. »


Je hochais la tête et il partit, Harry laissa son bras sur mes épaules et nous entrâmes dans le bateau. Je m'accrochais à la rambarde, regardant l'eau. Liam mit en route le bateau et il commença à le faire avancer dans l'eau. Je regardais l'eau défiler sous mes yeux ainsi que les poissons, je souris réellement et me penche un peu plus. Le bras de Harry prend place autour de ma taille alors qu'il me recule.


« -Je ne vais pas tomber Harry.

-On ne sait jamais ma belle. »


Mon regard se pose sur Harry et je souris, il est bien trop inquiet par rapport à moi.


« -Arrête de t'inquiéter pour moi Harry.

-Il faut bien que quelqu'un le fasse puisque tu ne t'inquiète pas pour toi.

-A quoi bon ?

-Tu ne comprends pas hein ?

-Non, je ne comprends pas.

-Je tiens à toi, ce n'est pas la première fois que je te le dis mais toi tu ne tiens pas à toi.

-Pourquoi tu dis cela ? Je fronçais les sourcils.

-Parce que c'est la vérité Alexia, tu joue avec la mort. Tu joue un jeu dont tu ne connais pas la limite. Tu te fais mal à toi même.

-J'en ai marre de jouer ce jeu Harry mais j'y peux rien.

-Tu vas arriver à arrêter ma belle et je vais t'aider je te le jure.

-Mais je sais pas comment faire Harry...

-On vas y aller doucement d'accord ?

-Oui.

-Tout d'abord il faut que tu reprenne des forces et du poids ensuite il faut que tu arrête de vouloir te faire du mal.trouve une force en quelqu'un ou quelque chose.

-C'est en toi que je trouve une force, avouais-je en rougissant.

-J'en suis véritablement heureux ma belle alors je te promets de t'aider d'accord ?

-Oui.

-Allez viens il est midi et j'ai faim et je crois que Niall est d'accord avec moi. »


En effet Niall était déjà en train de manger alors que Liam sortait tout du panier, il avait arrêter le bateau en plein milieu de l'eau. Il nous regarda un petit moment avant de baisser les yeux. Avant que nous pussions les rejoindre je retiens Harry en repensant à ce qu'il avait fait quand Aiden était là.


« -Ne recommence pas Harry.

-Ne pas recommencer quoi ?

-Ce que tu as fait quand Aiden était là, je ne sais pas pourquoi tu t'ai montré si possessif mais je ne t'appartiens pas, je n'appartiens à personne. »


Sans qu'il puisse répondre je partis. Je rejoignis Niall, que j'avais entendue jouer de la guitare dans la voiture, il me sourit et m'invita à m'asseoir près de lui. Harry arriva et commença à parler avec Louis, il fronçais quelques fois les sourcils, lui montrant qu'il était quelque peu en colère. De quoi ? Je ne sais pas et je m'en fichais, même si je n'aimais plus Aiden, je ne voulais pas qu'il croit que je sortais avec Harry, au début je pensais que c'était une manière de me protéger alors je m'étais collé à lui mais il était juste jaloux et possessif et je ne comprenais pas cela.

Harry me montra un sandwich et je savais qu'il voulais que je le mange alors malgré le fait que je lui en veuille un peu je le pris et mordais dedans. C'était un sandwich avec un peu de poulet et de la salade, il était bon et cela faisait longtemps que je n'en avais pas mangé alors j'en pris une autre bouchée, essayant de ne pas penser au fait que j'allais grossir parce que c'était ce qui allait obligatoirement se passer. Je soupirais un peu avant d'en reprendre un morceau, pour une fois ça ne me ferait pas de mal, enfin c'est ce que je pensais. Harry me regardait en souriant tout comme Niall, ce dernier mangeait également mais beaucoup plus vite que moi et beaucoup plus de chose aussi. Mon regard se posa sur mon frère, il me regardait et moi, je voulais le remercier, le remercier d'avoir appelé Aiden mais je ne savais pas quelle serait sa réaction, et j'avais peur de la voir. Harry sortit finalement avec Louis,Niall et Zayn sur le pont nous laissant Liam et moi à l'intérieur de la cabine.


« -Merci, dis je dans un murmure.

-De quoi me remercie tu ? Me demanda t-il doucement en fronçant les sourcils.

-Merci pour Aiden, je n'aurais jamais pensé pouvoir lui reparler un jour.

-J'ai détruis votre amitié, il fallait que je fasse quelque chose pour réparer cela.

-Non, t'aurais pu ne rien faire mais tu as fait quelque chose alors merci Liam, ça me touche.

-Vraiment ?

-Bien sûr, je baissais les yeux en triturant mes doigts. C'est quelque chose que tu aurais fais avant. »


Je me levais ne voulant pas savoir sa réponse mais il me retenue par le bras, je fermais les yeux réprimant un frisson de peur et un mouvement de recul.


« -Je veux redevenir comme avant Alexia.

-Tu ne peux pas Liam. C'est trop tard maintenant.

-Non, Alexia, rien n'est trop tard, tu le sais, je peux me rattraper, laisse moi juste t'aider.

-Tu comprends pas Liam, j'ai peur de toi, je le regardais dans les yeux pour le lui prouver, tout est de ta faute, tu m'as brisé, tu m'as frappé et insulté sans penser à ce que je pouvais ressentir mais j'ai rien dit, parce que je t'aime, ouais je t'aime parce que t'es mon grand frère mais t'as faillit à ta promesse, tu m'avais promis de me protéger mais à cause de toi je me suis faîte violer etmon dieu tu peux pas savoir comment ça détruit, je suis morte Liam, morte de l'intérieur mais Harry arrive à me faire sentir vivante pour quelques instant. Alors peut-être que tu as raison, peut-être qu'il ne m'aimera jamais, peut-être que c'est juste un jeu pour lui mais tu sais quoi je m'en fiche parce que pour une fois en plusieurs mois je me sens vivante et j'arrive à sourire... »


Je ne le laissais pas répondre, ne finissant pas moi même ce que je voulais lui dire en sentant ma gorge se nouer. Je savais que j'allais pleurer alors je me rendis dans la chambre du bateau, elle était remplit de dessin que j'avais fait pour mes parents. Je les regardais un par un, la plupart représentais mes parents avec Liam. Je regardais les portraits en me disant que tout avait changé, j'avais hâte de partir d'ici, rien ne me retenait à part peut-être Harry et Niall, il était gentils le blondinet, il me faisait craquer même s'il voulait que je pardonne Liam. Je resterais pour Harry parce que, je crois que je l'aime...

Je reviens sur le pont, Liam discutait avec Zayn et Harry, Louis et Niall se trouvait sur des transats moi je me dirigeais vers la rambarde, regardant de nouveau l'eau. Louis se posta à côté de moi, il ne dit rien me regardant juste, je ne voulais pas parler alors je laissais le silence s'éterniser. Mon regard se posa sur le ciel, bleu, il faisait chaud et j'aimais cela, j'avais toujours aimait la chaleur même si la neige était comme un bol d'air frais pour moi, avec la neige je retournais en enfance mais avec le soleil j'avais l'impression que le froid à l'intérieur de moi disparaissait un peu.

Louis me regardait toujours, il se mordit la lèvre inférieur avant de tendre une main vers moi et lorsqu'il prit ma main je ne le repoussais pas ne sachant pas ce qu'il voulait faire. Il prit ma main, et doucement avec son autre main remonta ma manche, il retourna mon poignet en regardant le bandage que m'avais mis Harry. Il le déplaça un peu avant de voir les nouvelles marques sur ma peau. Un sourire triste pris place sur son, il fallait le dire, magnifique visage, je posais une main sur sa joue et le regardais droit dans les yeux.


« -Ne sois pas triste Louis, c'est la vie, je vais mal de l'intérieur, on peut même dire que je suis même morte de l'intérieur alors je me fais mal.

-Mais ce n'est pas normal Alexia.

-Tu ne t'en souciais pas avant alors ne t'en soucis pas maintenant c'est mon problème.

-Mais on ne te connaissait pas avant et Harry t'aime beaucoup, plus qu'il ne veut se l'avouer et savoir que tu te fais mal lui fais mal.

-Je suis désolée Louis, je ne veux pas lui faire de mal, je te le jure.

-Je le sais tu n'es pas une fille de se genre. »


Louis me sourit avant d'embrasser mon front et de prendre mes deux mains dans les siennes beaucoup plus grande. Harry s'approcha de nous et je devinais dans son regard la jalousie. Je dois dire que je ne le comprenais pas. Louis me lâcha et lui sourit en lui faisant un clin d'oeil.


« -Que t'as dit cet abrutit ? »


Je ris un peu et Harry me sourit de toutes ses dents.


« -Ce n'est pas un abrutit Harry et c'est un secret. »


Je souris et Harry rigola en me prenant dans ses bras, par dessus l'épaule du bouclé je vis Niall arriverait vers nous en souriant, il tenais dans ses mains des parts de gâteaux aux chocolats.


« -Vous ressemblez à un adorable petit couple. »


Ses remarques me gênaient toujours autant mais cela semblait faire rire Harry et lui faire plaisir aussi alors je laissais dire et ne répliquais pas mais je laissais tout de même sortir un grognement prouvant mon mécontentement en plongeant mon visage dans le torse de Harry. Je le sentis me serrer un peu plus contre lui et je souris, j'avais un sentiment dans ma poitrine, un sentiment que je n'avais pas ressentit depuis longtemps. J'étais heureuse.


« -On ne sera jamais ensemble Nialler. »


Mais il venait de tout briser, je me dégageais de son emprise, mon sourire ayant disparut et je partis de l'autre côté du bateau. J'avais peut-être tort en pensant que les commentaires de Niall plaisait à Harry. Je restais seule jusqu'au retour et même dans la voiture je restais de mon côté. Je ne parlais pas et Niall me regardait interrogateur.

Je passais le trajet à penser à Aiden, pouvais je le pardonner de m'avoir laisser seule ? Il aurait pu revenir ? Pourquoi n'était-il pas venue me protéger ? Pourquoi m'avait-il laissé seule face à tout cela ? Pourquoi revenir maintenant ? Voulais-je seulement qu'il revienne ? Il me manquait et sa sœur aussi me manquait, elle était toujours adorable avec moi quand je venais voir Aiden, elle avait l'âge de Niall, Liam et Zayn, c'est à dire dix sept ans. Oui, Niall et Harry avaient redoublés et c'était ainsi qu'il c'était retrouvé dans ma classe. Le trajet se finit et je sortis de la voiture rentrant directement dans la maison et montant dans ma chambre, je pris un tee-shirt long à manche longue et un short de sport et me dirigeais vers la salle de bain je me fis couler un bain et rentrais à l'intérieur.

Je pensais trop, je le savais et je voulais juste m'éloigner de toutes ses questions dans ma tête...

1 seconde

Je fermais les yeux en bloquant ma respiration mettant la tête sous l'eau.

10 secondes

J'ouvre les yeux, l'eau brouilla ma vue.

20 secondes

Je suffoque, je commence à avoir mal à la poitrine.

30 secondes

Mon esprit s’embrume, je veux remonter à la surface mais je veux rester là.

35 secondes

Quelqu'un toque, on me demande d'ouvrir la porte.

40 secondes

Ma bouche s'ouvre toute seule, j'avale de l'eau.

45 secondes

Je commence à voir noir, mes idées s'embrouille, je n'ai plus d'aire dans mes poumons depuis trop longtemps.

50 secondes

La porte s'ouvre, on hurle, on me sort de l'eau.

1 minute

Je sens une bouche sur la mienne, on appuie sur ma poitrine.

1 minute et 10 secondes

On me supplie de recracher l'eau.

1 minute et 20 secondes

On appuie sur mon estomac et je recrache toute l'eau que j'ai avalé.

1 minute et 30 secondes

Le bouche à bouche reprend.

1 minute et 40 secondes

Je sens une main caresser mes cheveux.

1 minutes et 50 secondes

On ouvre mes yeux, la lumière est trop forte, je tente de les refermer.

2 minutes

On pleure près de moi.

2 minutes et 10 secondes

Mon souffle est saccadé, on me soulève.

2 minutes et 20 secondes

Je reprends peu à peu mes esprits.

2 minutes et 30 secondes

On s'allonge près de moi mais je n'ai pas la force d'ouvrir les yeux.

2 minutes et 40 secondes

Je repense aux lèvres collaient aux miennes et je sais que c'est Harry.

2 minutes et 50 secondes

Je le déteste.

3 minutes

J'étais à dix secondes de mourir et il a fallut qu'il rentre.

3 minutes et 10 secondes



Épuisée je m'endors dans un sommeil agité.





POINT DE VUE LIAM

Elle était là, dans l'eau, à moitié évanouit, heureusement que Harry était là. J'étais paralysé mais je n'ai pas rêvé quand j'ai vu les larmes sur les joues de Harry. Il était paniqué et il avait peur de la perdre, c'est Louis qui l'a aidé à la réanimer, je ne pouvais rien faire moi, je n'arrivais pas à bouger, j'avais trop peur. Comment peut-on prendre soin d'elle si on ne peut pas la laisser quelques secondes seule. Je regarde les garçons autour de moi, nous sommes tous les quatre au salon, Harry est resté avec Alexia.


« -On doit faire quelque chose, fit Niall.

-On ne peut rien faire, répondit Louis, je lui ai parlé tout à l'heure et elle avait raison je viens d'en avoir la preuve, elle est morte de l'intérieur Liam, on ne peut rien faire pour elle.

-Vous avez tort ! »


Harry venait d'arriver dans le salon et semblait visiblement en colère de voir nos amis perdre espoir face à ma sœur.


« -Et toi ! Dit-il en me pointant. Tu devrais avoir honte de ne pas les contre dire, c'est ta sœur, tu la connais mieux que personne mais tu ne fais pas d'effort.

-Si je tente de faire en sorte qu'elle retrouve ses amis.

-En appelant Aiden ?

-Oui.

-Et tu ne t'es pas dit que peut-être il voulait la faire souffrir ?

-Je le connais depuis des années, il ne la ferait pas souffrir.

-Putain mais qu'est ce que t'en sais ?!

-T'es juste jaloux espèce de crétin ! Tu ne vois pas que tu l'aime ! T'es trop con !

-Parce que c'est moi le con ? Qui c'est qui a insulté sa sœur ? Qui l'a frappé Qui a fait en sorte qu'elle se fasse violer ? Qui lui a tout fait perdre ? Qui n'a pas su la protéger quand il le fallait ? Qui a crû que faire du mal à sa sœur était la meilleure des choses ? Qui l'a poussé au suicide ? Peut-être un peu moi je l'avoue mais pas toi. Qui n'a pas cherché à ce faire pardonner lorsqu'elle a survécu ? Pas moi en tout cas. Alors Liam qui est le plus con maintenant ?

-Connard ! »


Je me jetais sur lui, il n'avait pas le droit de remettre tout cela sur le tapis ! Je le frappais à la mâchoire et il me rendis le coup, Les coups s'enchaînèrent avant qu'un cri et les garçons ne nous sépare. En regardant autour de moi je vis Alexia nous regarder avec des yeux ronds, elle avait le visage pâle et des cernes sous ses beaux yeux bleus, elle était terrifiée. Niall s'approcha d'elle et lui prit doucement la main l'entraînant dans la cuisine loin de nous alors que Louis prenait Harry avec lui et que je restais avec Zayn. Je me rassis sur le canapé en regardant mes mains. Je ne pouvais pas croire que je venais de frapper l'un de mes meilleurs amis.


« -Pourquoi ? »


Ce fut le seul mot que dit Zayn et je me levais pour lui faire face alors que les larmes me montaient aux yeux.


« -Je suis à bout Zayn, tu comprends pas à quel point ça fait mal de savoir que ta propre sœur est plus près de l'un de tes meilleurs amis que de toi ! Je sais que j'ai merdé, je sais que je n'aurais jamais dû faire cela, je sais tout cela mais je peux rien changer ! Je peux pas aire de retour en arrière ! Je peux pas changer le passé je peux seulement espérer qu'elle me pardonne mais c'est vraiment mal barré !

-T'y arriveras Liam, t'as toujours réussi à avoir ce que tu voulais,elle te pardonnera, laisse lui juste un peu de temps.

-Mais ça va faire deux semaines ! Deux putains de semaines et elle me parle à peine.

-Elle t'aime Liam, pense que c'est l'essentiel.

-Elle aime plus Harry.

-Elle lui fait plus confiance, c'est différent. Et si elle l'aime c'est d'une manière complètement différente. Vous avez un lien de sang et cela elle ne peut pas l'oublier, et malgré tout ce que tu lui as fait on voit bien qu'elle ne voudrait jamais l'oublier.

-Comment vous pouvez le voir ?

-Parce que ses yeux brilles d'espoirs quand elle te voit. »


Je souris, savoir qu'elle m'aimait encore me réchauffais le cœur et je savais qu'il allait falloir que je me fasse pardonner. Et j'allais me faire pardonner d'Alexia, je m'en faisais la promesse.

Je décidais de monter m'excuser au près de Harry car il ne méritait pas que je le frappe par jalousie. Seulement je n'aimais pas qu'Alexia m'ignore, je sais que je le méritais mais je l'aimais. En passant devant la chambre où séjournait Niall, j'entendis de la musique, la porte étant entrouverte je décidais de regarder à l'intérieur. Niall était sur le lit, jouant de sa guitare alors que ma petite sœur l'écoutait en balançant sa tête en rythme et cela me fit penser au moment où elle se précipitais dans ma chambre pour m'entendre, au jour où elle était venue pour m'annoncer qu'elle m'avait inscrit à X-Factor, ce fut après cette période que j'ai commencé à l'ignorer parce que je me disais qu'elle était le pourquoi j'avais été éliminé.

Oui c'est vrai que je lui en voulais pour cela mais je comprenais que rien était de sa faute, que j'étais juste trop jeune. Je me souvenais des larmes qui coulaient sur son visage quand elle avait compris que je ne continuerais pas, je me souvenais de ses bras entourant fortement mon cou alors qu'elle me disait qu'elle était désolée. Je me souvenais que je lui avais caressé les cheveux en lui jurant que je ne lui en voulais pas, je me souvenais qu'elle avait toujours fait attention à ce que je ressentais. Les jours qui suivirent ma défaite elle avait fait de nombreuse chose pour me faire plaisir, je me souviens du tableau qu'elle avait peint de mon chanteur préféré, Justin Timberlake. Elle avait toujours fait attention à moi et je ne l'avais pas remercié. Je l'avais laissé tomber, je lui avais pourris la vie. Je l'avais simplement trahit. Reprenant mes esprits je me dirigeais vers la chambre d'Alexia sachant que Harry devrait y être, je toquais avant d'entrer. Harry était allongé sur le lit avec une poche de glace que Louis avait dû lui monter. Il tenait la poche contre sa joue qui semblait douloureuse, il avait ouvert les yeux en me voyant.


« -Qu'est ce que tu veux Liam ? Demanda t-il.

-Je suis venu m'excuser, j'aurais pas dû te frapper, c'était pas sympa de ma part. Mais t'avais raison et je pense que c'est ça qui m'a déplu, mais c'est pas pour autant que j'avais le droit de m'en prendre à toi.

-Ne t'inquiète pas Liam je comprends.

-Elle va comment ?

-je peux pas vraiment te dire, elle ne me répond jamais vraiment, elle fait des cauchemars le soir et j'aimerai vraiment savoir qui est le salop qui l'a violé.

-Moi aussi j'aimerais savoir mais on ne voit rien sur la vidéo, on sait juste qu'il est blond et il y a beaucoup de blond populaire au lycée.

-Ouais c'est vrai. »


Nous soupirions ensemble, on voulait tellement refaire le portrait à ce mec mais on ne savait pas qui il était.


« -Alexia c'est qui il est ? Demandais-je.

-Ouais, elle m'a dit qu'elle ne voulait pas le croiser lundi mais elle ne veut pas me dire.

-Je suppose que c'est normal elle veut oublier. J'avais penser à quelque chose mais je pense pas qu'elle serait d'accord.

-C'est quoi ?

-Je voudrais qu'elle voit un psy. »


On entendit un brui derrière la porte et je me précipitais pour voir ce que c'était, je vis seulement des cheveux blond descendre en vitesse les escaliers et une porte claquer. Elle venait de nous entendre et elle c'était enfuie. Je jurais avant de me précipiter à sa suite, je la rattrapais en plein milieu de la rue.


« -Je suis pas folle, hurla t-elle. »


Je lui attrapais fermement les poignets la faisant gémir de douleur, je savais qu'elle s'était coupé de nouveau mais je ne pensais pas que les coupures étaient encore fraîches. Je tentais de plonger mon regard dans le sien mais ses yeux bleu me fuyaient.


« -Alexia regarde moi. »


Elle leva timidement les yeux vers moi et je pus lire toute sa douleur dans ses prunelles bleutées.


« -Tu n'es pas folle, petite sœur, mais tu as besoin d'aide.

-Non.

-Si, princesse regarde moi dans les yeux, tu ne peux pas t'en sortir seule. »


Je savais que nous nous donnions en spectacle dans la rue alors je lui prit la main et la ramenais à la maison puis la fit monter dans ma chambre.


« -Tu as besoin d'aide Alexia, repris-je.

-Non Liam, je ne veux pas aller voir de psy, je suis pas folle...

-Il n'y a pas que les fous qui vont voir des professionnels, il y a les gens en dépression comme toi.

-Je suis pas malade !

-Alexia putain écoute moi. »


Je la secouais en lui tenant les épaules alors que des larmes coulèrent sur ses joues.


« -Tu n'ai pas folle, tu ne seras jamais folle mais tu as besoin de parler à quelqu'un. »


Elle secoua la tête négativement.


« -S'il te plaît Liam, supplia t-elle, si tu m'aime un t'en soit peu ne m'oblige pas à aller voir un professionnel. »


Elle pleurait en continuant de me supplier et je ne pouvais simplement plus continuer à la voir ainsi.


« -D'accord Alexia, d'accord tu n'en verras pas, je suis désolé, c'était une mauvais idée, je t'aime. »


Face aux derniers mots que je venais de prononcer elle releva la tête.


« -Tu m'aime toujours ? Demanda t-elle d'une petite voix.

-Bien sûr que je t'aime princesse, t'es mon petit ange et rien ne changera cela, je suis désolé de t'avoir frappé, de t'avoir fait souffrir, de tout ce que j'ai fait et dit. Je t'aime mon ange.

-Je t'aime aussi Liam mais j'ai eu tellement mal.

-C'est fini Alexia, je te le jure, je te promets que tout va changer à partir de maintenant. »


Et elle pleura encore plus.


« -Tu comprends pas Liam, c'est ancré en moi, je ne peux pas simplement oublier, mon corps et mon esprit sont remplit de cicatrices qui ne partiront jamais.

-On t'aidera à passer par dessus.

-Comment veux tu que je passe par dessus le fait qu'on est abusé de mon corps ?

-Je t'aiderais mon ange, Harry t'aidera, Niall t'aidera, Louis et Zayn aussi.

-Mais c'est tellement dure...

-Pas tellement regarde tu recommence à manger un peu, tu verras se serra de plus en plus simple au fur et à mesure ;

-Tu me promets ?

-Je te le jure. »


Elle se blottit contre moi et à ce moment là je me disais que je l'avais enfin retrouver. Ma petite sœur mon petit ange blond se trouvait dans mes bras et je jure que je la protégerais de tout.






POINT DE VUE ALEXIA

Nous étions lundi et Liam n'avait toujours pas changé d'avis il voulait absolument que je me rende en cours alors je m'étais levé en même temps que Harry, nous étions descendus déjeuné, j'avais pris un petit morceau de croissant et avait réussi à avaler un chocolat chaud et un verre de jus d'orange, je n'arrivais pas encore à manger de plat entier mais Harry disait que j'étais en bonne voie pour guérir et j'essayais de le croire.

J'étais désormais dans ma chambre, prenant des vêtements dans mon armoire pendant que Harry prenait sa douche. En profitant pour que personne ne soit là, je sortis mon journal intime et en sortit d'une des pages une lame que je cachais au cas où. Harry et Liam avait fait ma salle de bain afin d'enlever toutes les lames, ne me laissant que des rasoirs. Je savais qu'ils avaient simplement peur pour moi mais je me sentais oppressée alors je leur avais demandé de rester loin de moi au lycée, simplement parce que je ne voulais pas qu'on commence à m'aimer parce que j'étais avec eux, je voulais continuer d'être seule. Liam avait tenté d'argumenter mais j'avais refusé en lui disant que je ne voulais pas voir les autres populaires, en faîte je ne voulais pas voir Jeff.

Harry sortit de la salle de bain, je planquais ma lame sous ma pile de vêtement et ^pris sa place dans la salle de bain sans le regarder. Alors que j'entrais dans la douche, je regardais la lame qui était encore dans ma main, je savais que je ne pouvais plus me couper les bras alors je plantais la lame dans ma cuisse, la coupant jusqu'à se que le sang coule. Je grimaçais de douleur puis me lavais comme si de rien n'était. Je mis un jean slim noir, un débardeur blanc et une veste de costume pour femme noir, en me voyant devant le miroir je grimaçais, j'étais habillé ainsi le jour de mon viol, j'enlevais rapidement ce que je portais ne gardant que le jean, il avait les poches arrière parsemé de paillette brillante. Je sortis de la salle de bain avec une serviette autour de mon torse. Harry me regardais bizarrement mais je n'y fis pas attention, il regarda mes bras et sourit.


« -Tu n'as pas recommencé.

-Non, mentis-je. J'essaie d'aller mieux, avouais-je. »


Oui, j'essayais d'aller mieux, je voulais aller mieux mais c'était dure, tellement dure. Je pris une chemise blanche dans mes affaires, mettant une simple veste rose pâle. Je regardais Harry alors qu'il s'approchait de moi. Il me regarda droit dans les yeux, approchant sa tête dans la mienne, je louchais sur ses lèvres alors qu'il mit son front contre le miens.


« -Je te surveillerais de loi, murmura t-il. C'est une promesse rien ne t’arrivera. »


C'était une promesse qu'il me faisait et comme simple réponse je hochais la tête incapable de parler tellement sa proximité me rendais confuse. Il me sourit se décollant de moi et je pris une grande inspiration, je souris aussi et pris mon sac, il prit le sien et nous descendîmes ensemble. Liam et les autres nous attendaient, j'avais passé le dimanche à apprendre à tous les connaître, Zayn c'était excusé et ils avaient tous étaient très gentils avec moi, je leur dis bonjour et Niall me prit dans ses bras, je fis un petit sourire et lui fit un baiser sur la joue. Je me détachais ensuite de lui et nous sortîmes de la maison, Liam ferma la porte derrière lui et nous nous dirigions vers le lycée. Harry s'approcha de moi et mit son bras autour de mes épaules, je le regardais et il me fit un sourire. Je secouais la tête en souriant. Alors que nous étions à quelques rues du lycée, Harry s'éloigna de moi et je marchais plus vite afin de les distancier un peu. Je me retournais pour voir Liam se pincer les lèvres et Harry froncer les sourcils, je leur fis un petit sourire avant de partir vers le lycée sans eux.

J'arrivais au bout de quelques minutes et je pris une grande inspiration avant de rentrer dans la cour. Alors que je la traversais je sentais les regards des gens sur moi, je rentrais dans le hall alors que quelqu'un s'approchait de moi.


« -Alexia ! »


Je reconnus la voit d'Aiden alors je me tournais vers lui, il était accompagné de Zoey.


« -Laisse moi Aiden.

-S'il te plaît Alex, je t'ai laissé deux jours, je voudrais une réponse

-Je ne veux pas ok ? Je veux que tu me laisse tranquille, tu m'as laissé tomber et tu m'as ignorer alors continue au lieu de vouloir revenir comme ça. »


Je ne lui laissais pas le temps de répondre et continuais mon chemin, je vis Harry me regarder de loin, il était accompagné de Niall alors que Liam, Louis et Zayn se trouvaient avec les autres populaires. Je vis Liam avec un visage assez menaçant et Louis et Zayn acquiescer à ses paroles.

Durant la matinée je fuyais tout le monde, les insultes étaient encore présentes mais j'essayais de faire comme si je ne les entendais pas. A midi je n'allais pas manger, je restais dans un coin de la cour, dessinant tranquillement. Je vis une ombre s'approchait alors je me levais et commencer à marcher le long d'un petit muret, la silhouette s'approcha un peu plus et attrapa mon bras. Je me retournais et reconnut l'odeur de Harry. Il me regarda dans les yeux, ses yeux verts montrant une certaine incompréhension.


« -Pourquoi tu me fuis ?

-Je ne savais pas que c'était toi, avouais-je.

-Non depuis ce matin tu essais de ne pas nous voir.

-Je ne veux pas vous déranger. »


J'étais simplement jalouse en faîte, pendant la récré j'avais vu Harry avec une autre fille, il la draguait, je le savais car c'était l'une des pouffes avec laquelle il était toujours, elle rougissait pour un rien et se pavanait devant lui.


« -Tu es jalouse, Harry sourit. »


Je ne répondis pas, détournant seulement les yeux. Il s'approcha un peu plus de moi et je reculais, il me plaqua doucement contre le muret et me regarda dans les yeux, approchant sa bouche de mon oreille.


« -Ne sois pas jalouse princesse, il n'y a qu'une fille pour laquelle je me fait du soucis.

-Et c'est qui ? Demandais-je d'une voix étranglée.

-C'est toi bébé. »


Il ne me laissa pas répondre et m'embrassa, je mis mes mains sur son torse alors qu'il mettait les siennes sur mes joues. Il m'embrassait tendrement puis il demanda accès à ma langue et je le laissais faire. Notre baiser devient plus langoureux et je sentais des papillons dans mon ventre, j'étais réellement heureuse à ce moment là. Il se détacha finalement de moi et me regarda en souriant avant de se détourner.


« -A ce soir princesse. »


Je me mordis la lèvre en rougissant, je savais que des élèves nous avaient vu et que cela allait faire le tour du lycée en peu de temps. Je soufflais un coup avant de reprendre mes esprits. Qu'est ce qu'il venait de se passer ?

Les cours reprirent et je n'étais pas vraiment concentrée. Qu'est ce que voulais dire ce baiser ? Sûrement rien pour lui puisque je le voyais continuer à parler à la pouffiasse de tout à l'heure. Mon regard de posa sur ma feuille, je tente de réfléchir à l'exercice mais pour la première fois je n'y arrive pas. Je laisse mon esprit vagabonder en dessinant sur mon cahier, je sentais le regard de Niall sur moi mais je n'y faisais pas attention. La sonnerie sonna et je sortis de la salle pour me diriger vers les toilettes, j'avais besoin de me rafraîchir. Je sentais des pas me suivre et je me retrouvai rapidement coincé dans les toilettes avec Jeff et l'un de ses amis que je ne connaissais pas. Je me mordis la lèvre inférieur.


« -Quel dommage, personne n'est là pour te protéger, Jeff sourit méchamment alors que je commençais à trembler, vois tu, ton chère Harry est occupé avec Stella, ton frère avec sa petite amie et les autres sont déjà partit pour faire je ne sais quoi. Ton frère nous a menacé ce matin, il nous a dit que si jamais il savait qui t'avais violé il le fracasserait, donc, c'est toi qui va prendre pour lui. »


Je ne dis rien, le regardant juste s'approcher, il me mit une première gifle et je ne fis rien pour me défendre, j'avais trop peur de lui, trop peur qu'il me viole de nouveau, les coups s'enchaînèrent, son copain me frappa aussi et au fur et à mesures des minutes qui passaient je pleurais, finalement un autre garçon entra signalant aux deux autres que les élèves commençaient à sortir de cour. Lorsqu'ils sortirent, je me levais pour me regarder dans le miroir, je saignais de la tête, j'allais avoir un coquard et ma pommette gauche était ouverte, Harry avait mentit il mettait arrivé quelque chose et il n'était pas là. Les larmes coulaient sur mon visage, se mélangeant au sang et j'entendis des gens criaient, je reconnus la voix rauque de Harry.


« -Qu'est ce que tu lui as fait Jeff !

-Mais rien mon pote calme toi.

-T'es juste un putain de bâtard Jeff et je te jure que si je te croise dans la rue je te refais le portrait.

-Elle est dans les toilettes si tu veux savoir. »


J'entendis Jeff rire et des pas arriver alors je me cachais dans l'une des cabines. J'entendis les pas de Harry approcher et commençait à ouvrir les cabines jusqu'à ce qu'il arrive à la mienne.


« -Alexia je sais que t'es là ouvre s'il te plaît.

-Vas t-en, pleurais-je. Tu m'as mentit. »


Il frappa contre la porte me faisant sursauter.


« -S'il te plaît princesse.

-Vas t'en.

-Harry, une voix douce et familière l'appela, tu pourrais me laisser seule avec elle s'il te plaît.

-Euh, je sais même pas qui t'es.

-Alexia le sait, c'est suffisant. Laisse moi lui parler s'il te plaît.

-Si tu veux, soupira t-il.

-Alexia ?

-Lisie ?

-Oui c'est moi, Alex' tu veux bien m'ouvrir ?

-Non.

-Pourquoi ?

-Parce que je suis défigurée.

-Tu te souviens quand tu venais à la maison en pleure ? A chaque fois tu te disputais avec Liam et au lieu de venir pour voir Aiden tu venais me voir, moi sa grande sœur.

-Oui, je m'en souviens.

-Et puis du jour au lendemain tu as arrêté de venir, je ne m'en souciais pas, je pensais que ça allait mieux avec ton frère mais Aiden ne me parlait plus de toi alors je lui ai demandé ce qui n'allait pas. Il m'a avoué ce qui se passait. Je m'en veux de ne pas être venue te voir alors s'il te plaît sors de là laisse moi te voir et laisse Harry te soigner. D'accord ? »


Je ne répondis pas, me levant juste en essayant d'essuyer le sang de mon visage et j'ouvris la porte. Lisie recule d'un pas en me voyant plaquant sa main contre sa bouche et Harry lui s'avance, il se place devant moi et enlève mes cheveux de mon visage. Je vois la culpabilité dans son regard, je vois qu'il s'en veux et je ne fais que le regarder alors que mes larmes coulent encore.


« -Je suis tellement désolé princesse. »


Je ne répond rien et il me prend par la taille pour m'emmener au lavabo, il prend du papier qu'il mouille et me lave le visage, il reprend souvent du papier car il y a beaucoup de sang et au bout de quelques minutes il se recule de moi, Lisie est partie pour nous laisser seuls. Je regarde mon reflet dans le miroir, j'ai bel et bien un coquard et ma pommette est rouge, elle me fait mal, j'ai un bleu au front avec une petite blessure. Harry me prit dans ses bras, m'empêchant de me regarder plus. Il m'embrassait les cheveux, me murmurait des mots gentils et je m'accrochais à son tee-shirt jusqu'à ce qu'une fille entre dans les toilettes, c'était de nouveau Lisie.


« -Vous devriez partir, le lycée va fermer, Liam est déjà partit.

-D'accord merci Lisie, dis-je. Tu devrais passer à la maison un jour et je suppose qu'Aiden pourra venir.

-Tu veux le pardonner ?

-C'était mon meilleur ami et il me manque.

-Tu l'aime ?

-je ne suis pas amoureuse de lui. »


En disant inconsciemment j'avais regardé Harry dans les yeux. Lisie sourit en me promettant de venir en fin de semaine et nous partîmes. Harry me tenait par la taille tout le long du chemin.


« -C'est lui ? Demanda t-il.

-De quoi ?

-Est ce que c'est Jeff qui t'as violé ?

-Je ne veux pas en parler Harry.

-C'est lui oui ou non ?

-Oui. »


Harry me serra un peu plus contre lui et je passais un bras sous sa veste. Avant d'arriver devant la maison Harry m'arrêta, il me mit face à lui et posa ses mains sur mes joues pour que je le regarde dans les yeux.


« -Je voudrais qu'on parle du baiser.

-Moi aussi Harry, je voudrais savoir ce que ça signifie.

-Je sais que on se connaît vraiment que depuis peu de temps, mais j'ai toujours eu un faible pour toi, depuis la première fois où on c'est vu dans ce par c, je sais que j'ai fait de ta vie un enfer, je sais que je ne méritais pas de seconde chance mais tu l'as fait et je ne t'en remercierais jamais assez car grâce à cela j'ai apprit à connaître une fille merveilleuse et brisée et je te veux Alexia, je veux que tu sois ma petite amie.

-Harry... Je...Grâce à toi j'essaye d'aller mieux, tu m'aide à aller mieux et je ressens les même chose pour toi, mais j'ai peur parce que je sais ce que veut dire être dans une relation, ça veut dire qu'on doit....

-Non, non Alexia, je sais que tu ne veux pas, je sais ce qu'il c'est passé et je ne te forcerais jamais, je te jure qu'on ne fera rien que tu ne veux pas. S'il te plaît princesse laisse nous une chance. »


Une chance ? Bien sûr que je pouvais nous en laisser une mais j'espérais qu'il ne briserait pas sa promesse.


« -D'accord, je voudrais vraiment qu'on est une chance mais ne brise pas la promesse que tu viens de me faire.

-Jamais. Je te jure, je te promets que je ne te forcerais jamais à rien. »


Il m'embrassa une nouvelle fois, nos lèvres bougèrent ensemble, nos langues jouèrent ensemble. C'était un baiser magnifique, langoureux et merveilleux. Je voulais qu'il dure toujours et lorsque nous nous sommes séparés par manque de souffle je l'embrassais furtivement avant de me retourner pour marcher jusqu'à la maison, j'entendis Harry rire avant de revenir à côté de moi, il prit ma main et nous entrâmes dans la maison.



Sans penser à la réaction de Liam, sans penser qu'un jour nous pourrions nous séparer, sans penser aux disputes que nous aurions obligatoirement, sans penser à rien sauf à nous.






POINT DE VUE HARRY

Je tenais la main d'Alexia dans la mienne, j'avais encore le goût de ses lèvres sur les miennes. Ses lèvres si douces épousant parfaitement les miennes, je voyais encore ses yeux se fermer, le doux sourire qui était né sur ses lèvres au moment où j'avais prit sa main. Son regard était posé sur nos mains liées et je pouvais jurer que ses joues étaient rouges malgré ses cheveux qui retombés sur ses dernières. Elle était tellement mignonne et j'aurais voulu dire qu'elle était innocente mais elle ne l'était pas, elle était juste naïve des fois. Je me demandais comment aller réagir les garçons et surtout Liam, surtout quand il allait voir qu'elle était blessée.

Rapidement, nous arrivâmes au salon, je me mordais la lèvre et je sentis Alexia se coller un peu plus contre moi. J'avais peur que Liam réagisse mal mais il n'avait pas le droit, il devait se douter que je ressentais quelque chose pour sa sœur. Alors que je restais dans mes pensées je n'entendis pas ce qui ce disait jusqu'à ce qu'Alexia ne se mette à parler.


« -Liam tu n'as rien à dire.

-Et pourquoi je n'aurais rien a dire ? Tu es ma sœur et lui mon meilleur ! Et puis qu'est ce que tu t'es fait au visage.

-C'est rien, je la vis détourner les yeux.

-Laisse tomber pour ça Liam, j'étais là et Lisie aussi.

-Tu connais Lisie ? Demanda Niall. »


Se rendant compte de sa question ses joues rougirent et Louis et Zayn commencèrent à le charrier alors que Liam nous regardait toujours.


« -Bien, je laisse passer pour cela mais je reste sur ma position, je ne veux pas que vous sortiez ensemble.

-Liam, laisse nous vivre, dis-je en commençant à sentir la colère monter.

-Non, je ne vais pas vous laissez vivre, je sais comment tu es avec les filles, je sais ce que tu leur fais et je ne veux pas que tu couche avec ma sœur pour la laisser tomber.

-Tu ne sais pas ce que je ressens pour elle, tu ne sais rien Liam, alors tu vas nous laisser être ensemble et si je la fais souffrir tu pourras m'en coller une mais pour l'instant je veux que tu nous laisse...

-Pourquoi Liam ? Me coupa Alexia, je la sentais vibrer de colère. Pourquoi tu fais tout pour me pourrir la vie ? Pourquoi tu m'empêche d'être heureuse ?! Parce que tu vois il me rend heureuse Liam, il me rend plus heureuse que je ne l'ai jamais été, il arrive à me faire sourire Liam, tu entends il arrive à me faire sourire et à me faire manger, il arrive à me faire arrêter, je n'ai jamais sentit ça Liam, laisse moi la chance de le vivre. »


Je vis ses larmes et je tentais de la prendre dans mes bras mais elle me repoussa pour courir en haut, on entendit la porte claquer et je soupirais, Liam ne pouvais pas être plus con.


« -Je comprends que tu veux la protéger Liam, mais tu sais que tu n'as pas à la protéger de moi.

-Je sais mec, je suis désolé, je suis con des fois. »


Je hochais la tête et m'assis sur le canapé à côté de Louis.


« -Sinon comment tu connais Lisie ? C'est la grande sœur de Aiden.

-Et toi ?

-Bah, je viens de la rencontrer, j'ai appris que c'était une amie d'Alexia. Mais je te demande à toi Niall.

-Je la connais depuis le début de l'année, il rougit, elle fait partie du groupe de Danielle et Eléanor, et je l'avais vu une fois quand je parlais avec Danielle et puis on a commencé à se fréquenter et hum on sort ensemble. »


Un blanc voilà ce qu'il y avait dans le salon, personne ne parlait. Nous étions choqué, nous pensions pourtant que Niall était célibataire. Pourquoi ne nous avait-il rien dit ? Sûrement car il savait que Louis et Zayn l'aurait embêté avec cela, je m'y serais sûrement mis aussi, juste pour le plaisir de le voir rougir.


« -Pourquoi tu ne nous a rien dit ? Demanda Liam.

-Parce que je savais que vous allier m'emmerder avec mais bon, je suppose que vous auriez remarqué quand même.

-Vous sortez ensemble depuis quand ? Louis était vraiment curieux.

-Un mois.

-Tu compte nous la présenter ? Fit Zayn avec un grand sourire.

-Vous êtes pas mes parents ! Niall tira la langue. Mais bien sûr que je vous la présenterais au lycée. »


Nous sourîmes tous en nous jetant sur le blondinet, il ria avec son accent irlandais. J'étais heureux de les avoir en tant qu'amis, ils étaient comme des fréres, une partie de moi. ET je savais que Liam ne voulait pas que je sorte avec sa sœur de peur de devoir prendre part à l'un de nous si nous nous disputons. Je veux lui faire vivre un conte de fée, je veux qu'elle arrête de souffrir. Je veux qu'elle soit la fille la plus heureuse de toute et je sais que je peux paraître niais mais elle a vécu l'enfer et je veux lui faire connaître le paradis.

Zayn proposa de sortir faire une partie de foot et nous acceptions tous. On décida de jouer dans le jardin des Payne. Liam prit son ballon de foot et nous commençâmes. La partie dura une ou deux heures et je jetais des coups d'oeil par la fenêtre d'Alexia pour voir ce qu'elle faisait je la voyais dessiner puis aller sur l'ordinateur. Elle avait dû s'installer sur son lit car je ne la voyais plus. Un grand fracas nous arrêta en plein penalty.

Je tournais la tête pour voir que le bruit provenait de la chambre de ma petite amie. Rapidement je lâchais les mecs pour me précipiter dans la chambre, lorsque j'arrivais je vis le portable par terre, affichant la page de Twitter, sa page twitter avec toutes ses notifications. J'entendais des sanglots provenant de la salle de bain alors je m'approchais. J'appuyais sur la poignée mais la porte ne s'ouvrit pas.


« -Alexia ouvre moi s'il te plaît.

-Non vas t'en Harry.

-Bébé ouvre moi s'il te plaît.

-Non, elle sanglotait, tu comprends pas Harry, si tu voyais comment ils me voient... »


Je grognais en sachant qu'elle ne voudrait pas m'ouvrir maintenant.


« Je te laisse dix minutes pour m'ouvrir et je te jure que si tu le fais pas je défonce la porte. »


Elle ne me répondit mais j'entendis ses sanglots se faire plus fort et malgré moi la colère monta, elle pouvait être tellement susceptible des fois mais je suppose que je devais la comprendre, elle n'aimait pas les mecs violent et je venais de lui faire peur avec cette menace. Je pris son ordinateur portable et regardais ce qu'elle avait reçu.

« @HotJeff

@AlexiaPayne est une vrai salope, elle tente de se faire plaindre. »

« @LiliRose

@AlexiaPayne est folle, elle a tenté de se suicider. »

« @ChrisLof

@AlexiaPayne Fooooooooooollllllllllleeee !!!! »

Tous les messages étaient ainsi, la traitant de folle, disant qu'elle tentait juste de se faire plaindre, ils l'insultaient encore et toujours et je voulais juste que cela cesse. Je pris mon téléphone et me connectait sur Twitter.

« @Harry_Styles

Je voudrais que tout le monde arrête d'insulter ma petite amie @AlexiaPayne elle est vraiment précieuse pour moi et je vous jure que si je la vois pleurer de nouveau vous prendrez cher surtout toi @HotJeff d'ailleurs t'es pas hot du tout mec --' »

Voilà, je venais de péter un câble et j'espérais que le message passerait. Je ne voulais qu'il refasse pleurer l'être fragile qu'était Alexia. Les dix minutes étaient passés et je ne voulais pas l'effrayer alors je me dirigeais de nouveau vers la porte et toquais avant d'appuyer sur la poignée, cette fois la porte s'ouvrit et je pu voir ma petite amie recroquevillé dans un coin une lame dans sa main. Ma mâchoire se serra et je m'approchais d'elle.


« -Je veux plus vivre ici Harry. J'en peux plus. Je devais tenir deux ans encore mais je peux pas, je suis désolée.

-Qu'est ce que tu raconte ? »


Et puis je le vis, elle c'était changé pour enfiler un short de jogging et une chemise désormais pleine de peinture, je pouvais voir sur sa cuisse des coupures très récentes, la plus vielle devait dater de ce matin. Je la regardais alors.


« -Tu m'as mentit, accusais-je, tu m'as mentit en me regardant droit dans les yeux ! Comment t'as pu me faire ça ! Je te faisais confiance ! Merde ! Pourquoi tu m'as mentit !

-Parce que je voulais pas que tu réagisse comme ça, j'essais d'aller mieux Harry, je te le jure mais je peux pas juste arrêter comme ça.

-Tu sais quoi si je peux pas te faire confiance, je vais te suivre partout. Même au lycée, je ne te laisserais pas seule.

-Non, je refuse parce que ça voudrais dire que je t'empêche de voir tes amis.

-Alors tu viendras avec moi aussi.

-Harry...

-Non Alexia c'est pas discutable. Et lâche cette putain de lame, bordel de merde. »


Elle sursauta et se coupa légèrement la peau de sa paume de main. Je grognais encore avant de soupirer. Je la levais et la mit sur le bord de la baignoire avant de sortir de quoi la désinfecter.


« -Je te jure Alexia que si je vois une nouvelle coupure peu importe o sur ton corps, je te ferais vivre le pire quart d'heure de ta vie.

-Cela ne risque pas Harry...

-Pourquoi ?

-Parce que Liam m'a fait vivre les heures les plus horrible de ma vie en me battant.

-Désolé. »


Elle ne répondit pas détournant juste le visage. Je grimaçais, il fallait vraiment que j'arrête de la menacer sinon j'allais la braquer. Elle me regarda de nouveau plongeant son regard dans le miens.


« -Tu sais c'est dur pour moi, au début j'avais personne sur qui comptait, même toi tu me faisais vivre l'enfer et puis après j'ai voulu me tuer mais tu sais je voulais pas seulement il m'a prit la seule partie qui était encore innocente de mon corps et j'en pouvais plus et puis Liam qui continuait de me pourrir la vie à la maison et puis des fois il était gentils et il redevenait méchant je savais pas quoi faire, et puis voilà, j'ai tenté de me tuer, j'ai pas réussi et puis je t'ai rencontré, elle rougit en baissant les yeux, tu me fais ressentir des choses bizarre et j'étais heureuse, oui j'étais heureuse mais vous m'avez forcé à retourner au lycée et c'était horrible Harry. Tu sais, les regards, les chuchotements, je vois et j'entends tout et puis les insultes sur les réseaux sociaux, c'est tellement facile. J'en peux plus Harry, je veux m'éloigner d'ici. Je suis pas folle, je suis pas folle, non je le suis pas, je le sais. Dis le moi je t'en supplie, dis moi que je suis pas folle. »


Mon cœur se serra je voyais la douleur dans ses yeux, la peur que les gens aient raison, elle en avait marre de vivre comme cela et je souffrais pour elle mais il fallait que je trouve un moyen de le lui faire comprendre qu'elle pouvait être heureuse en arrêtant de se faire mal et qu'elle n'était pas folle.


« Bébé, je veux seulement que tu te sentes mieux, je veux te voir sourire, je veux te voir rire, je veux voir tes yeux briller de bonheur, je veux que tu sois heureuse et je sais que tu pense que te faire mal te rends heureuse mais c'est pas le cas et ça ne sera jamais le cas. Je sais que c'est dur, que tu stresse, que tu as peur, que toutes ses personnes et même moi, Liam et les autres sont les raisons de pourquoi tu as toutes ses cicatrices sur ton corps, je sais qu'ils sont la cause de tes pleures. Je ne peux pas te dire que je comprends ce que tu traverse parce que je ne l'ai pas traversé, j'ai traversé des épreuves moi aussi mais pas cela. Je sais que le fait que Liam t'es frappé t'as complètement brisé parce qu'il est ton frère, je sais que tes sourires sont faux, que tu ne te sens vivante que lorsque tu vois ton sang couler parce qu'il te rappel que ton cœur bat mais moi aussi je vais te le rappeler. Je vais te le rappeler en te faisant sortir vivante grâce aux baisers que je te donnerais, avec les câlins que je te ferrais. Parce que je serais simplement là pour toi. La lame n'est pas le meilleur moyen pour se sentir vivant et si tu me laisse le faire je te le prouverais. Maintenant que tu as posé cette lame aujourd'hui n'en reprend pas, ce n'est pas la peine, tu te détruis le corps et après tu te déteste encore plus, tu tente de te cacher, tu tente de faire comme s'il n'y avait rien mais c'est pas le cas et je vois toute ta douleur dans tes yeux. Alexia regarde moi, tu mérite d'être entouré de personne qui t'aime et je te jure que si tu arrête de te faire du mal, que tu jettes tes lames, que tu vas a lycée et que tu reste près de moi, pour les vacances ont partira ensemble, tous les deux et on vivra les deux mois les plus beau de nos vies. »


Je relevais sa tête et l'embrassais doucement, elle mis ses mains dans mes cheveux, et je pouvais sentir ses larmes sur ses lèvres.


« -Merci Harry, je vais arrêter, je te le promets. Je vais tenter d'être heureuse avec toi, avec Liam et avec Louis, Niall et Zayn. Et je vais faire en sorte qu'on parte en vacance. »


Elle sourit, un vrai sourire, je pouvais le voir dans ses yeux. Je pouvais voir que j'avais réussi à la rendre heureuse.


« -Et tu n'es pas folle princesse. T'es merveilleuse. »


Elle sourit encore plus et prit l'initiative de poser ses lèvres sur les miennes.


« -Tu resteras avec moi au lycée ? Demanda t-elle timidement.

-Tout le temps, en plus on est dans la même classe. »


Je lui embrassais le front en souriant puis je lui pris la main et la dirigeais vers son armoire.


« -Maintenant change toi, tu es pleine de peinture et je ne te ferrais pas de câlin avant d'être sûr que tu sois propre. »


Elle ria un peu avant de rougir.


« -T'es mignonne quand tu ris.

-Je n'ai pas ris depuis longtemps. »


Je souris et pris une robe dans son armoire avec un gilet noir.


« -On soir se soir, les mecs veulent manger au restaurant puis aller faire un ciné.

-Je suis obligée de venir ?

-Oui.

-Mais vous allez regarder un film d'horreur. »


Elle fit une grimace adorable alors que je hochais la tête. Elle se changea derrière la porte de l'armoire et lorsqu'elle en sortit changé je la pris dans mes bras et l'embrassais langoureusement.



J'étais certains qu'on allait s'amuser ce soir et puis si elle avait peur au cinéma elle pourra toujours se coller à moi.






POINT DE VUE ALEXIA

Je regardais la robe que Harry m'avait dit de mettre, elle arrivait au genoux et elle était de couleur bordeaux qui allait parfaitement avec le gilet. Il me tenait la main en m'emmenant dans le hall où se trouvait déjà les garçons.


« -T'es magnifique petite sœur. »


Je ne lui répondis pas, je n'appréciais pas du tout le fait qu'il se mêle de ce qu'il y avait entre Harry et moi, c'était notre histoire et moi je ne lui disais rien par rapport à lui et Danielle. Je savais qu'il ne voulait pas prendre partie entre son meilleur ami et sa petite sœur et je le comprenais mais nous ne lui demandions pas cela, on lui demandait juste d'être heureux pour nous. Ce n'était pas compliqué.

Harry me pressa la main puis la lâcha pour entourer mes épaules de son bras, je déposais ma tête contre lui. Je ne savais vraiment pas comment j'avais fait pour tomber amoureuse de lui. Tomber amoureuse, je ne pensais pas que cela m'arriverait un jour. Qui pouvait tomber amoureux de moi de toute façon. Oui, qui pouvait tomber amoureux de moi ? Harry était-il tomber amoureux de moi ? Je ne pouvais pas le savoir, non, je ne pouvais pas et je ne savais pas comment faire pour lui dire que moi je l'aimais.

Harry remarqua que je réfléchissais et se pencha vers moi, il embrassa ma tempe avant de mettre sa bouche au niveau de mon oreille.


« -Arrête de réfléchir bébé, vis le moment présent et tu verras plus tard. Et arrête de faire la tête à Liam, il s'inquiète juste pour nous.

-Il devrait pas, sifflais-je. C'est notre histoire pas la sienne.

-T'es trop mignonne quand t'es en colère. »


Et comme à chaque fois qu'il me faisait un compliment je rougis. Il rigola et je vis Niall nous regardait en souriant.


« -Niall, tu la connais comment Lisie ?

-Harry t'expliquera. »


Il leur avait donc dit, j'avais hâte de savoir d'où il la connaissait. Peut-être qu'ils sortaient ensemble ? Je n'en avais vraiment aucune idée mais c'était bizarre de me dire que Niall connaissait la grande sœur de Aiden. Je me souviens que Lisie était vraiment une sœur pour moi, parfois je venais chez eux pour la voir elle et pas Aiden. Il était tellement jaloux dans ces moment là et moi je m'amusais à le faire rager. C'était drôle...

Louis finit par taper des mains en nous disant que nous devions y aller alors nous montâmes dans la voiture de ce dernier. Il avait un grand sourire sur le visage, il adorait faire des blagues et je n'avais pas besoin de le connaître par cœur pour le savoir, ses yeux brillaient de malices. Harry me regarda et m'embrassa doucement, je souris avant de poser ma tête sur mon épaule. Manger dans un restaurant, cette pensée me fit légèrement grimacer, savoir que j'allais devoir manger entré, plat de résistance et dessert me tordait le ventre.

Harry ne sembla pas remarquer mon malaise mais Niall de l'autre côté de moi le remarqua. Il posa une main sur mon épaule et je me tournais vers lui alors que Harry continuait de parler à Zayn qui se trouvait devant au côté de Liam et Louis, puisque la voiture comportait trois places devant et trois place derrière, c'était la voiture de la mère de Louis.


« -Hey Alexia je sais à quoi tu pense...

-Ah bon ? Tu lis dans les pensées ? Fis-je avec ironie.

-M'agresse pas, jolie tigresse. »

Je ris un peu de son surnom et il me fit un grand sourire.

« -Bref, n'est pas peur on ne va pas te forcer à tout manger et tu n'es pas obligé de tout prendre.

-Si j'ai besoin de me prouver que je vais mieux, et je dois le prouver à Harry aussi. »


Niall ne dit mais son regard s'assombrit.


« -Je sais ce qu'il t'as proposé. Et si vous faîte ce voyage je n'ai qu'une chose à te dire, profites en, et profites de Harry. »


Perplexe je fronçais les sourcils. De quoi parlait-il ? De quoi était-il au courant ? Que me cachait Harry ? Je tournais ma tête vers ce dernier qui fronçais également les sourcils en secouant la tête vers Zayn. Tout deux se turent et se détournèrent l'un de l'autre. Liam aussi semblait fâché, j'aurais peut-être dû écouter leur conversation. Je passais ma main sur sa joue et il sourit sans pour autant me regarder.

Niall détendit l’atmosphère en faisant une blague avec Louis, les garçons rirent mais je ne le fis pas. Je regardais toujours Harry, Niall m'avait mit le doute, notre histoire allait-elle durer ? Je ne pouvais pas le savoir.

Au bout de quelques minutes Louis s'arrêta sur le parking du restaurant. Nous sortîmes ensemble, Harry me prit la main et c'est derrière le groupe que nous entrâmes dans le restaurant. Louis tout sourire dragua la réceptionniste alors qu'elle nous dirigeait vers notre table. Les garçons ricanaient doucement en voyant que la pauvre jeune femme rougissait à chaque compliment et phrase obscène de Louis.


« -Voilà votre table, dit-elle pourtant avec un ton professionnel.

-Merci, fit Louis. On aura plus besoin de vous maintenant. »


J'étais choquée de voir Louis ainsi, il draguait une femme alors qu'il sortait déjà avec une fille et en plus de cela il la rejetait comme cela, comme s'il se fichait de tout.

Harry, Liam, Zayn et Niall ne semblaient pas choqués eux, ils devaient avoir l'habitude. Moi je pensais qu'ils n'étaient pas aussi cruels qu'ils le faisaient penser mais apparemment si. Est-ce que Harry faisait la même chose ? Je savais que Louis et Harry étaient plus proche qu'avec les autres garçons alors est-ce qu'ils faisaient les même conneries ensemble ?

Le regard dans le vague je commandais une simple salade en entrée afin d'être sûr de la manger en entier, je ne fis pas attention à ce que les autres commandaient et lorsque ma commande arriva je jouai avec la nourriture plutôt que de manger. Je pris finalement une bouchée puis une notre jusqu'à ce qu'il n'y est plus rien dans mon assiette. Je les entendais parler et rire mais je ne pouvais pas prendre part à cela, les images de Louis draguant une autre fille que sa petite amie me revenait en boucle et je me demandais encore et toujours si Harry allait faire cela. Je n'avais jamais eu de petit ami et maintenant que j'en avais un depuis seulement quelques heures voilà que je doutais déjà.

Mais il fallait me comprendre aussi, je ne connaissais vraiment Harry que depuis on va dire quelques mois, avant cela il me faisait souffrir et je le voyais sortir avec un nombre incalculable de filles par semaines, il avait parfois même deux copines par jours. Les larmes me montèrent aux yeux et je m'excusais avant de sortir de table, les garçons ne semblèrent pas remarquer que j'étais partis et je me dirigeais d'un pas pressé vers les toilettes. Je me souvenais de la colère de Harry à peine deux heures plus tôt, il voulait m'aider, je le savais mais sa violence et sa colère me faisaient vraiment peur. Les larmes à mon étonnement ne coulèrent pas, mes yeux devinrent sec quand je me rendis compte quand faîte je n'avais aucune confiance en lui, je n'avais aucune confiance en eux et cela me mis en colère. Ils avaient tout fait pour que je leur ace confiance mais j'étais toujours prudente sauf avec Harry lorsque nous étions seuls parce que un seul de ses regard me réchauffait le cœur, ses compliments me faisaient rougir et lorsqu'il me prenait dans ses bras, quand il m'embrassait, quand il me disait tous ses mots, je lui faisais totalement confiance. Et quand il s'éloignait le charme était rompu et la vérité refaisait surface. La vérité sur le fait qu'il m'avait brisé.

Je me souvenais de cette journée où il m'avait frappé dans la salle de math, je me souvenais de son sourire arrogant et je lui en voulais tellement mais il fallait que je passe au dessus, je le savais, je m'en doutait mais c'était difficile.

Que ce passera t-il quand notre histoire se terminera ? Car je savais qu'elle n'allait pas durer, on le savait tous, on s'en doutait tous et Niall me l'avait confirmé mais quelle sera la raison de notre rupture ? C'est ce que je ne pouvais pas savoir à l'avance. Je me regardais dans le miroir en prenant une grande inspiration, je me mis un peu de gloss et repartis à table. Niall me lança un petit regard mais je fis comme si je n'avais rien vu. Je commandais des spaghettis bolognaise que je mangeais rapidement en essayant de me dire que ce n'était et qu'il fallait que je grossisse un peu et en dessert je pris une part de tarte au pomme avec une boule de glace.

Après le repas Liam décida de payer pour tout le monde et nous partîmes au cinéma où Liam voulut payer de nouveau. Bien évidemment les garçons choisirent un film d'horreur. Harry s'installa à côté de moi et me pris la main. Le film commença, c'était un truc sordide avec des zombies et du sang partout, je ne regardais pas vraiment préférant faire des dessins du bout des doigts sur la main de Harry qui tenait la mienne. Ma tête était posé sur son épaule et je tentais d'oublier le bruit des cries et la vue du sang. Je pouvais voir que Harry souriait et je me doutais qu'il aimait avoir de petites attentions. Alors je continuais encore de dessiner de léger dessin sur sa main. Au bout de deux heures de supplices le film se finit et je lâchais un soupir de soulagement. Harry ria et prit mon menton dans sa main.


« -Et alors bébé t'as pas aimé ?

-Je n'ai même pas regardais, avouais-je. Mais rien que de voir le sang en relevant la tête ou d'entendre les cries étaient suffisant pour moi. »


Harry ria et m'embrassa doucement. J'étais fatigué et savoir que demain j'allais devoir retourner en cours ne me plaisait pas beaucoup. Harry traça doucement le contour de mon coquard et je grimaçais.


« -T'as mal ?

-Un peu mais demain ça ira mieux et avec du maquillage on verra rien.

-Hum. Pourquoi tu es partie de table tout à l'heure ?

-Pour rien, j'ai juste eu un petit coup de blues je suppose. »


Je lui souris un peu et il m'embrassa de nouveau puis nous partîmes du cinéma pour rentrer à la maison.

Lorsque nous arrivèrent à la maison chacun partit se coucher. Je me changeais dans la salle de bain et lorsque je sortis Harry était déjà installé dans le lit et je devinais qu'il ne portait qu'un caleçon. Moi je portais un short avec un t-shirt long.


« -Bébé ?

-Quoi ?

-Tu sais que tu peux mettre un t-shirt normal ou un débardeur, je sais ce que tu caches et tu n'as pas en avoir honte.

-Je...c'est juste que c'est dur Harry, j'ai peur de te dégoûter.

-Non bébé, ça n'arrivera jamais car je suis un peu la faute de pourquoi tu es ainsi. Laisse moi voir s'il te plaît.

-Il n'y a rien de beau tu sais.

-Cela fait partit de toi Alexia et je te veux entière alors maintenant va changer de t-shirt.

-Tu ne me donnes pas d'ordre Harry !

-Va te changer Alexia s'il te plaît.

-Bien mais c'est juste parce que je suis fatigué et que je veux que tu me laisse tranquille. »


J'étais en colère, pour qui se prenait t-il à me donner des ordres ? J'étais sa petite amie pas une domestique ou je ne sais quoi. Je pris un débardeur blanc et retournais dans la salle de bain pour me changer. Lorsque je reviens dans la chambre je me cachais les bras derrière le dos et allais directement dans le lit. Harry ne fit aucun commentaire me regardant juste.


« -Ne sois pas en colère contre moi. Je veux seulement que tu t'aime comme... »


Il ne finit pas sa phrase mais je compris et je le regardais dans les yeux.


« -D'accord je comprends Harry. »


Je l'embrassais avec tendresse et amour et peu après il me prit le bras, celui avec le plus de cicatrice et il embrassa chacune d'elle alors que les larmes me montaient aux yeux. Il releva son visage vers moi et je l'embrassais de nouveau. C'était dans ces moments là où j'avais confiance en lui.


« -Au faîte comment Niall connaît Lisie ?

-Ils se connaissent depuis le début de l'année et ils sortent ensemble. »


Je hochais simplement la tête et il me regarda dans les yeux avant de m'embrasser.


« -Bonne nuit princesse.

-Bonne nuit Harry. »





POINT DE VUE HARRY

Je me réveillais en plein milieu de la nuit par Alexia qui s'agitait dans son sommeil, doucement je pris ses poignets dans mes mains et lui embrassais les cheveux en essayant de la calmer. Cela faisait plusieurs nuits que je me réveillais à cause de ses cauchemars c'est pour cela que je tentais de faire en sorte qu'elle s'aime, je voulais lui faire oublier tout ce qu'il s'était passé avant et je savais que je semblais lourd ou complètement con à lui donner des ordres ainsi, à lui montrer ma violence ou même ma colère. Je voulais seulement qu'elle se sente bien mais je me doutais que le mieux que je puisse faire était de lui parler au lieu de la forcer à faire des choses qu'elle ne voulait pas faire.

Je regardais l'heure, il était 3h48 et je savais qu'il ne me restait à peine plus de deux heures à dormir. Je soupirais avant de prendre Alexia dans mes bras, elle s'était calmée et avait posé sa tête dans mon cou. J'embrassais de nouveau ses cheveux et tentais de me rendormir.


Le réveil sonna et j'ouvris les yeux. Alexia dormait encore dans mes bras, elle souriait un peu et je me demandais à quoi elle rêvait pour être si heureuse. J'éteignis le réveil et lui embrassais le front en lui caressant les cheveux.


« -Alexia, princesse, lève toi.

-Hum, grogna t-elle en réponse.

-Allez ma belle, on a cours dans deux heures.

-Laisse moi dormir encore un peu, s'il te plaît.

-D'accord. Je te laisse une demi-heure. Pas plus. »


Je souris en la voyant hocher la tête avant de mettre sa tête dans son oreille et de se rendormir. J'enfilais un jogging et sortis de la chambre. Je rejoignis les garçons dans la salle à manger où Liam avait déjà préparé le petit déjeuné. Je m'assis et mangeais. Liam me regardait alors je levais la tête vers lui pour l'interroger.


« -Elle est où Alexia ?

-Elle dort encore, on a le temps.

-Tu sais qu'elle est long et qu'on doit partir à 7h30 ?

-Oui je sais mais en une heure elle devrait avoir le temps.

-Tu connais pas les filles mec.

-Liam, je crois que tu as oublié que ta sœur n'était pas une fille superficielle. »


Liam ne répondit pas et je me doutais que c'était parce qu'il ne savait pas quoi dire. J'avais raison, il oubliait que sa sœur n'était pas la pute qu'il disait. Je finis de manger et partis dans la salle de bain pour prendre ma douche. Lorsque j'eus finis, je retournais dans la chambre pour réveiller ma petite-amie. Elle dormait encore et ses bras encerclaient l'oreiller où j'avais dormis. Je souris à cette vision et la réveillais doucement. Elle ouvrit les yeux et me regarda. Je lui souris et l'embrassais. Elle répondit à mon baiser. Je la pris dans mes bras et la relevais. Elle ria un peu en se retirant de mon étreinte.


« -Voilà maintenant t'es debout alors vas déjeuner puis va te laver.

-Oui monsieur. »


Elle fit un salut militaire ce qui me fit rire.


« -T'es trop mignonne bébé. »


Elle rougit en se mordant la lèvre inférieur, elle était vraiment trop mignonne même si elle ne s'en rendait pas compte mais bientôt elle le verrait. Il fallait juste que je sois patient. Je savais qu'il faudrait du temps, mais le temps il ne nous en restait pas beaucoup. Alexia sortit de la chambre et je m'assis sur le lit. Il fallait que je lui parle avant qu'elle ne l'apprenne par quelqu'un d'autre mais j'avais peur de la blesser. C'était la dernière chose que je voulais maintenant. Elle était trop fragile et je me rendais compte que si je continuais à agir ainsi j'allais la rendre dépendante de moi et ce n'était pas ce que je voulais. Personne ne voudrais être dépendant de quelqu'un d'autre.

Liam entra dans la chambre et s'assit à côté de moi. Il voulait me parler je le savais mais je ne pouvais rien lui dire.


« -Harry ?

-Ouais ?

-Tu sais qu'il va falloir qu'on lui dise ? Demanda Liam.

-Je sais mais j'ai peur, je veux pas la faire souffrir, avouais-je.

-Harry, cette décision on la prit avant elle alors ne remets pas tout en question.

-Je ne vais pas le faire et je jure qu'on va le faire mais j'ai juste besoin de temps.

-T'as deux mois Harry. C'est juste le temps que tu as.

-Je sais, je vais le faire, attends un peu s'il te plaît.

-C'est ma sœur et t'es mon pote je m'inquiète juste, fit Liam.

-Tu ne devrais pas tout vas bien se passer, je tentais de sourire.

-Si c'est ce que tu veux croire.

-Je vais entrer chez moi ce soir avant de revenir, il faut que je parle à ma mère., déclarais-je.

-Bien sûr. Niall ramènera Alexia, on a pas les même horaire.

-Le problème c'est que Niall a foot avec Louis et les autres, soufflais-je.

-Ah merde, bon on demandera à Aiden alors.

-Tu pense qu'il voudra ?

-Ce serait plutôt tu pense qu'elle voudra ? Rétorqua Liam.

-On lui laisse pas le choix de toute façon. »


Je soupirais de nouveaux, savoir que Alexia allait rentrer avec Aiden me rendait jaloux, parce que je me doutais qu'elle l'avait aimé. Et j'avais peur, peur qu'elle ne veuille plus de moi pour lui même s'il était avec Zoey.

Alexia rentra dans la chambre et Liam sortit. Elle portait une jupe en jean avec un leggins blanc et un tee-shirt à manche longue rose. Elle était magnifique, ses cheveux blond ondulé coiffaient en chignon lâche. Elle était vraiment belle. Je lui souris et allais l'embrasser avant de prendre mon sac et de descendre. Après avoir prit le sien elle me suivit.

Nous sortîmes tous à l'heure malgré Zayn qui n'avait pas vraiment voulut sortir de la salle de bain. Ce mec avait vraiment un problème avec les miroirs. Remarque on avait tous un problème, mais c'était ce qui nous avait soudé. Sans notre originalité on ne serait rien.


« -Bébé ?

-Hum ?

-Tu devras rentrer avec Aiden ce soir.

-Pourquoi ? Si vous pouvez pas me ramener je peux rentrer seule, je ne suis pas un bébé.

-Si tu es le miens, dis-je avec un sourire fière.

-Je parle sérieusement Harry. Je peux me débrouiller seule, je l'ai fait pendant des mois.

-Oui mais c'est finit maintenant et je veux que Aiden te ramène.

-T'es pas mon père putain.

-Je sais mais je te veux en sécurité. S'il te plaît.

-Et puis je croyais que tu ne l'aimais pas.

-Je n'ai pas dit le contraire mais je pense qu'on peut avoir confiance en lui puisque Niall sort avec sa sœur.

-Eh me mettais pas dans votre dispute, nous interrompit Niall.

-T'inquiète Nialler, il cherche juste un argument mais bon d'accord, il me raccompagnera, du moins s'il accepte.

-Merci. »


Je souris à ma belle avant de mettre mon bras autour de ses épaules. Je ne comprenais pas comment j'avais fait pour la détester. Elle était merveilleuse et ne méritait pas la haine qu'on lui avait voué et que certain lui vouaient encore. Ils devaient apprendre à la connaître avant de la faire souffrir, remarque je ne l'avais pas fait moi, moi je m'étais amusé à la faire souffrir juste parce que Liam le faisait. Je la serrais contre moi alors qu'elle passait un bras sous la veste que j'avais mis.

Nous arrivâmes au lycée, je voyais que Alexia vouait s'enfuir mais je la tenais bien parce que je ne voulais pas qu'elle parte, je voulais la protéger.


« -Alexia arrête de vouloir te défiler, tu restes avec moi et les gars, on va te protéger je te le jure. »


Elle sourit un peu et je l'embrassais tendrement, elle y répondit en posant ses mains sur ma nuque alors que j'avais les miennes sur sa taille.

Nous entrâmes en cours et comme à chaque cours de littérature anglaise je me mis devant elle. Durant tout le cours nous nous tenions la main sous la table. Je savais qu'elle souriait parce qu'elle n'avait pas l'habitude d'avoir autant d'attention.




La journée de cours se finit et je tenais la main d'Alexia pendant que nous marchions vers le portail, Aiden l'attendait déjà, je lui serrais la main et me tournais vers ma petite amie.


« -Fais attention à toi princesse, je ne sais pas à quel je vais revenir mais je ne pense pas que ce sera trop tard. Si je reste manger chez moi je veux que tu mange ok ? Bon je te laisse. A tout à l'heure. »


Je l'embrassais et partis. Je marchais d'un pas rapide voulant arriver chez moi rapidement. Il fallait vraiment que je parle à ma mère. J'avais vraiment peur, je savais que j'allais perdre Alexia d'une façon ou d'une autre et je voulais pouvoir prendre soin d'elle le plus longtemps possible mais je savais qu'il fallait que je lui dise la vérité. Mon regard se posa sur un couple, ils devaient avoir une vingtaine d'année et je pouvais voir sur le visage de la fille des yeux pétillants de bonheur et un sourire ravi. Elle avait le même air qu'Alexia. Et je savais qu'elle m'aimait. Alexia était amoureuse de moi et j'allais lui briser le cœur, c'était obligé.

La maison de ma mère était assez petite, elle vivait avec Robin et moi, Gemma étant déjà partit pour ses études. Il y avait un petit jardin remplit de fleur. Elle y passait beaucoup de temps après le travail en attendant que Robin revienne.

Je rentrais dans la maison et l'appelais, elle me répondit qu'elle était dans la cuisine. Je m'y rendis et m'assis sur un tabouret face au bar/plan de travail.


« -Hey Harry, comment vas tu ?

-Je vais bien, je crois et toi maman ?

-Tout vas bien pour moi. Comment va la sœur de Liam ?

-Mieux je crois on essai de l'aider comme on peut. D'ailleurs c'est pour cela que je viens te voir.

-Qu'est ce qu'il y a mon poussin ?

-Maman, grognais-je.

-Désolée, sourit-elle. Bon alors qu'elle ce qu'il y a ?

-Je sors avec elle depuis hier.

-Oh c'est frais !

-Oui mais je l'aime maman, je veux dire je suis fou amoureux d'elle mais je vais lui briser le cœur.

-Pourquoi tu dis cela ?

-Parce que maman, avec les gars on va participer à X-Factor dans deux mois et je ne pense pas que notre histoire continuera si on y arrive.

-Harry, chéri, je pense que tu peux essayer quand même.

-Elle est fragile maman.

-Oui justement, si tu la laisse tomber, qu'est ce qu'il va lui rester ?

-Je...je sais pas. Elle a Liam maintenant.

-Peut-être mais si elle est amoureuse de toi ?

-Elle l'est, je le vois dans ses yeux mais j'ai trop peur de lui faire du mal.

-Tu verras bien Harry.

-Oui, j'ai le temps non ?

-Bon sur mon cœur, tu as deux mois encore et puis les cours se finissent à la fin de la semaine non ?

-Oui, enfin pour Niall, Liam, Zayn et moi, Louis passe le A-Level.

-Oh oui c'est vrai tu lui diras bonne chance de ma part.

-Oui.

-Il y a autre chose qui te tracasse ?

-Je voudrais partir en vacance avec Alexia.

-Vraiment ? Où ?

-Oui à la plage, je veux qu'elle voit la mer avec moi, je veux lui montrer mon amour.

-Tu as besoin d'argent ?

-Normalement non, avec l'argent que j'ai eu grâce à la boulangerie et mon argent de poche je devrais avoir assez.

-Je vais te donner deux cent quand même, juste pour être sûr que vous pourrez vous faire plaisir.

-T'es géniale maman.

-Merci mon cœur. »


Je l'embrassais sur la joue et nous décidâmes de préparer nos vacances, nous prîmes deux semaines dans un hôtel près de Blackpool Sands une plage du côté de Devon, à 4 heures de route, nous prîmes également les billets de train et le tout était fait, nos vacances étaient déjà programmé.

Je remerciais ma mère et restais manger avec elle et Robin puis je rentrais à la maison de Liam et Alexia.

En entrant je vis Liam assis sur le canapé au côté de Louis et Niall, ils regardaient un match de foot. Je leur demandais où était Zayn et ils me répondirent qu'il était avec Alexia. Je montais donc pour aller voir ce qu'ils faisaient. Oui, j'étais jaloux mais c'était normal, c'était ma petite amie. J'ouvris la porte de la chambre d'Alexia pour la voir parler avec Zayn pendant qu'ils dessinaient. Je grognais en pensant au fait qu'elle devrait peindre ses murs et enlever les mots qu'elle y avait écrit au lieu de dessiner sur des feuilles. Je rentrais et m'approcher d'elle. Zayn me vit et sourit.


« -Hey Haz ça va ?

-Ouais.

-C'était bien avec ta mère.

-Oui on a pu parler et on a réservé pour mes vacances avec Alexia. »


Alexia leva les yeux en entendant son nom et me regarda dans les yeux, un sourire prit place sur son visage.


« -On va où ?

-C'est une surprise mais on part dans deux semaines.

-J'ai hâte merci Harry.

-De rien ma belle. Tu as mangé ?

-Oui, un repas entier. »


Je voyais qu'elle était fière d'elle et moi même j'étais fière d'elle. Je l'embrassais avant de sortir pour les laisser.



On était heureux pour l'instant mais j'allais devoir lui parler bientôt.






POINT DE VUE EXTERNE (AIDEN)

Aiden avait seize ans, il était brun aux yeux bleus, il était amoureux de Zoey, il avait une sœur. Il avait tout pour être heureux, et il l'était. Mais il lui manquait une chose essentielle, il lui manquait sa meilleure amie. Il s'en voulait tous les jours de l'avoir laissé, d'avoir prit ses distances mais lorsque Liam lui avait appris qu'Alexia était amoureuse de lui il avait pris peur. Il avait seulement était lâche. Au lycée il la regardait de loin, espérant tous les jours revenir en arrière. Il espérait tous les jours avoir le courage d'aller la voir.

Le jour de sa tentative de suicide, il écrivait une lettre, il voulait la lui donner le lendemain mais elle n'était pas là, et les jours suivant non plus, il ne voyait pas non plus Liam et au fil des jours la peur avait monté en lui. Où était-elle ? Et puis un jour il avait entendu une conversation entre les amis de Liam, c'était une semaine après leur mystérieuse disparition.


« -Bon on devrait peut-être aller voir ce qu'à Liam, il ne vient plus en cours et ça ne lui ressemble pas du tout. En plus de cela aucun de nous n'a de ses nouvelles et nous n'avons même pas vu l'autre pute. »


La haine était monté en lui, il avait serré les poings et était partis, il était sortit du lycée et c'était rendu à la maison des Payne mais il n'y avait rien, les volets de la chambre d'Alexia était fermé.

Il était revenu chaque jour mais rien ne changeait, la maison semblait morte. Et puis un jour le principal était rentré dans leur classe, il n'y avait pas de sourire sur son visage et Aiden se souvenait de la peur qu'il avait ressentit. Harry et Niall avaient seulement baissés la tête et Aiden avait froncé les sourcils.


« -Bonjour chers élèves, si je suis ici ce n'est pas pour une visite de compagnie, nous venons d'apprendre que votre camarade de classe Alexia Payne a fait une tentative de suicide. Nous sommes certains que ceux qui ont provoqués cela s'en voudront. Elle sera donc absente pendant un certains nombres de temps. »


Un silence c'était installé sur la classe, personne n'osait rien dire, parce qu'ils savaient qu'ils étaient tous responsable de cela.




Aiden avait été détruit mais il ne pouvait pas le montrer c'était lui qui l'avait laissé tomber. Alors aujourd'hui, alors qu'elle était vivante et que Liam faisait en sorte qu'ils se reparlent, il voulait la retrouver, retrouver sa meilleure amie. Mais c'était plus compliqués que prévue parce qu'elle n'était plus aussi enjoué qu'avant, parce qu'elle n'était plus aussi heureuse et parce qu'elle lui en voulait. Il la comprenait le jour où il l'avait laissé elle l'avait supplié de rester et il se souviendrait toujours de ce moment là.

Aiden regarda la lettre dans ses mains, il hésitait encore à lui donner, mais il fallait qu'il le fasse parce que sinon, rien ne changerait. Il souffla et s'approcha du groupe de Liam, où se trouvait Alexia dans les bras de Harry. Il n'était pas du genre timide et il savait que Liam l'aimait bien mais Harry était jaloux et il savait que ce serait plus difficile de lui parler s'il était là.


« -Alexia ?

-Aiden ? Demanda Alexia en le regardant.

-Est ce que je pourrais te parler s'il te plaît ?

-Non, répondit Harry. »


Alexia posa une main sur le bras de son petit copain, lui montrant qu'il n'avait rien à craindre et il la relâcha à contre coeur.


« -Oui, viens. »


Aiden sourit, c'était un peu plus facile que prévu. Harry les regardait de loin, la surveillant sûrement.


« -Tu vas bien ? Demanda t-il.

-Oui et toi ?

-Pas vraiment, tu me manques.

-Aiden...

-Non, écoute moi, la coupa t-il. Je sais que j'ai merdé mais s'il te plaît je voudrais que tu lise ceci. C'est une lettre que j'ai écrite il y a un peu plus de deux moi maintenant et je voulais te la donner mais enfin, tu n'étais pas en état de lire.

-D'accord je la lirai. Mais Aiden, je crois que tu n'as pas compris que c'était difficile pour moi maintenant.

-Pourquoi ?

-Parce que Harry sait que je t'aimais et qu'il n'aime pas vraiment que je sois près de toi.

-Et donc tu fais comme il veut ?

-Aiden...

-Non, t'es pas sa chose je crois que tu peux faire ce que tu veux.

-Aiden ! S'écria Alexia. Il veut seulement me voir heureuse et il a peur maintenant.

-Mais c'est lui qui t'as détruite !

-Et toi tu n'étais pas là !

-Ça ne mène à rien tout ça. Lis la lettre et dis moi ce que tu en pense après. Je suis désolé Alexia.

-Moi aussi Aiden, je suis désolée. »


Elle lui sourit et partit. Aiden, espérait vraiment qu'elle lise la lettre parce qu'il avait besoin de savoir qu'ils n'étaient plus en mauvais terme.

Il voulait être là lorsque Harry la laisserait tomber. Il voulait pouvoir l'aider lorsque tout basculera à nouveau pour aller. Parce que tout le monde au lycée savait qu'ils partaient bientôt pour X-Factor mais elle ne semblait rien savoir. Il lui disait dans sa lettre et il espérait que cela ne détruirait pas le couple qu'elle formait avec Harry.

Parce que la seule chose qu'il voulait c'était de retrouver sa meilleure amie.






POINT DE VUE ALEXIA

Harry me regarda revenir en fronçant les sourcils, je m'approchais de lui et directement il me prit dans ses bras. Il n'arrivait pas à me faire la tête, il était comme ça.


« -Alors qu'est ce qu'il te voulait ?

-Seulement me donner une lettre. »


Je lui souris un peu et il m'embrassa. J'avais du mal à me faire à toutes ses attentions mais il était vraiment gentils avec moi, malgré ses ordres, il me rendait véritablement heureuse. Mais c'était dur au lycée, parce que je voyais tous les regards des filles et ceux des garçons, ils me rappelaient le regard de Jeff lorsqu'il m'avait...

Harry me sortit de mes pensées et me soulevant de terre. Je poussais un petit cri avant de rire, Harry sourit en me voyant rire et il me fit tourner dans les airs, je ris de plus belle et il ria aussi. J'étais vraiment heureuse dans ses moments là mais j'avais un pressentiment, à cause de Niall, pourtant Harry ne montrait aucun signe qui disait qu'il voulait me quitter.

Harry me reposa, il m'embrassa de nouveau et me reprit dans ses bras. Je me tournais pour faire face aux autres garçons, et ses mains se retrouvèrent sur mon ventre, je les recouvris des miennes et je levais les yeux sur les autres. Liam nous regardait avec un air attendrit.


« -Vous êtres trop mignon, s'écria Danielle en claquant des mains. »


Je rougis et Harry la remercia.


« -Bon allez ma belle nous on va y aller, dit Harry. »


Je hochais la tête et nous partîmes ensemble vers ma maison. Lorsque nous y fûmes, Harry m'annonça qu'il allait prendre une douche et j'en profitais pour m'asseoir sur le rebord de ma fenêtre. J'ouvris l'enveloppe. Il y avait deux lettres une qui devait dater de longtemps et l'autre de maintenant. Je pris la celle qui datait du jour de ma tentative de suicide.

Chère Alexia,

Je ne sais pas trop quoi dire. Désolé ? Cela semble trop impersonnelle, je voudrais te dire que je m'en veux, je ne sais pas ce qu'il m'a prit. Je sais que ça n'explique pas mon comportement, ça n'explique pas le fait que je t'ai laissé tomber mais je voudrais que tu comprennes que j'ai pris peur, lorsque Liam m'a dit que tu m'aimais je ne savais pas comment réagir, on se connaît depuis toujours. T'es comme ma sœur et savoir que tu voulais qu'on soit plus que cela j'ai pris peur.

Tu sais quand je vois maintenant ce qu'il t'arrive je crois que Liam c'est servis de moi et je suppose que tu serais d'accord avec moi. Je m'en veux de tout ce qu'il t'arrive mais je veux revenir dans ta vie, je veux t'aider. Parce que je vois bien que tu souffres, j'ai bien vu comment tu maigrissais, j'ai bien vu que tu mettais des manches longues. Et putain ça fait tellement mal. J'aimerais pouvoir te prendre dans mes bras et effacer tout ce que ton frère et ses amis te font. J'aimerais pouvoir te dire que je serais toujours là pour toi. J'aimerais te dire que je serais toujours ton meilleur ami. Mais j'ai failli à se rôle, je t'ai laissé tomber et ça me fait tellement mal de me dire que plus rien ne sera jamais pareil entre nous.

Je ne te donnerai sûrement jamais cette lettre parce que je suis lâche et parce que j'ai peur que tu ne veuille pas me donner de seconde chance mais il faut que je fasse le premier pas, n'est ce pas ? Parce que ce n'est pas toi qui est partie c'est moi.

Je me souviens encore que tu me demandais de rester, tu me disais que j'étais le seul qu'il te restait et voilà que moi aussi je t'ai laissé tomber. Tu t'es retrouvée seule et je voudrais revenir, je voudrais que tu m'acceptes de nouveau dans ta vie.

Aiden <3




Les larmes coulaient sur mon visage, il avait écrit cette lettre pour revenir près de moi alors que j'étais en train d'écrire la mienne pour faire mes adieux à mes parents. Je séchais mes larmes et ouvris l'autre.

Chère Alexia,

Voilà, maintenant on se parle de nouveau, c'est n'est pas comme avant, je le vois bien, et je comprends mais je voudrais qu'on refasse des journées ensemble, je voudrais que tout soit comme avant mais ce n'est pas possible. Alors je t'écris cela pour que tu sache que je t'aime, t'es ma meilleure amie depuis longtemps et je ne veux pas que cela change même si cela ferra bientôt un an qu'on ne se parle pratiquement.

C'est bizarre de me dire que je peu être près de toi mais que tu es si loin de moi. J'ai encore les images de toi dans les couloirs du lycée, alors que tu te fais frapper par ton frère et ses amis, alors que tu te fais insulter. Merde, je m'en veux tellement de t'avoir laissé seule face à tout cela.

Tu sais, je sais que tu ne me prends peut-être plus comme ton meilleur ami alors je voudrais que tu saches que je m'en veux réellement. Mais maintenant même si tu ne le veux pas je vais jouer mon rôle de meilleur ami. Ton frère et Harry vont partir avec les trois autres, ils vont te laisser tomber. Harry va rompre avec toi. Je vois déjà ta colère mais calme toi et lis jusqu'au bout. Harry, Liam, Louis, Zayn et Niall vont partir pour X-Factor, ils vont te laisser tomber même si je suis sûr qu'au début tout ira bien pour vous, mais au bout d'un moment la célébrité, le pouvoir, la passion prendra plus de place que l'amour. Ils partent début juillet. Je t'aime Alexia et je veux seulement que tu sois heureuse.

Je t'aime Aiden <3



Mon monde venait de s'écrouler. Pourquoi Harry ne m'avait rien dit ? Il allait partir dans moins de deux mois et je n'en savait rien. Niall avait vu juste il fallait maintenant que je profites avant que tout ne se finissent. Mais avant de profiter, Harry allait m'entendre.

J'étais désormais assise au bord de mon lit en attendant que Harry sorte enfin de la salle de bain. Je réfléchissais à comment j'allais lui dire, lui faire comprendre ce que je ressentais en ce moment même. Je voulais qu'il sache que savoir que notre relation était déjà voué à l'échec me rendait triste. Je ne savais même pas pourquoi Liam ne m'avait rien dit mais je suppose que j'aurais dû m'en douter, Simon lui avait dit d'essayer deux ans plus tard. Mais ils auraient pu me le dire non ? Tout le monde était au courant sauf moi. J'étais la seule à ne pas le savoir. Pourquoi ? C'était la seule chose que je voulais savoir.

La porte de la salle de bain s'ouvrit et Harry en sortit avec seulement un short. Je levais mon regard pour le voir. Il me regardait.


« -Tu vas bien ma belle ?

-Pourquoi Harry ?

-Pourquoi quoi ?

-Pourquoi vous ne m'avez rien dit ? Je sentais ma voix trembler.

-Rien dit à propos de quoi ? Il fronça les sourcils, confus.

-A propos du fait que vous partiez à X-Factor dans moins de deux mois.

-Qui t'as mis au courant ?

-Ce n'est pas ça le problème Harry.

-Si ! Pour moi c'est ça le problème ! Alors dis moi qui t'as mis au courant, remarque c'est une question débile n'est ce pas ? Je suppose que c'est Aiden ça ne peut-être que lui, j'ai l'impression qu'il a décidé de me pourrir la vie.

-Je t'interdis de dire ça ! Tu ne le connais pas et il est mon meilleur ami.

-Le meilleur ami qui t'as laissé tomber !

-Et alors ? Ce n'est pas de cela que je voulais qu'on parle !

-Et moi je veux qu'on n'en parle ! Comment va ton super meilleur ami ? Est ce qu'il est là lorsque tu fais des cauchemars le soir ? Est ce qu'il sait à quel point tu es détruite ?! Il criait désormais.

-Tu ne sais même pas de quoi tu parles ! »


La discussion n'allait pas du tout dans le sens que je voulais mais je ne pouvais m'en prendre qu'à moi même. J'avais commencé, Harry avait continué et nous voilà à parler de moi.


« -Je ne sais pas de quoi je parle ? Je suis là le soir, c'est moi qui te tiens dans mes bras, c'est moi qui embrasse tes larmes lorsque la nuit tu fais des cauchemars, c'est moi qui t'aide à te sentir mieux ! C'est moi qui suis là jour et nuit près de toi ! C'est moi qui supporte tes crises !

-Mes crises ?! Tu te fous de ma gueule là ! Je ne fais pas de crise par contre toi et ta jalousie à deux balles. Tu te prends pour qui sérieux ? A me donner des ordres ! A me dire ce que je dois faire et pas faire. Ce n'est pas toi qui choisis ce que je dois faire Harry !

-Mais t'es pas capable de prendre soin de toi ! T'es incapable de te rendre compte de ce que tu fais ! Tu vis dans une bulle où il n'y y a plus rien ! Tu cherches de l'espoir dans des choses futiles ! »


La discussion partait dans quelque chose de totalement différent. Et Harry avait raison mais je ne l'avouerais jamais. Parce que je voulais croire que je pouvais prendre soin de moi. De toute façon c'était ce qu'il fallait que je fasse depuis deux ans. Mais je vivais dans une bulle où seul quelques personnes pouvaient entrer. Et j'étais tellement en colère contre moi, tellement honteuse, tellement triste et haineuse que les larmes coulèrent sur mon visage alors que je me levais.

Cette bulle comme il le disait m'avait protégé le plus longtemps possible parce que j'étais à bout, j'avais besoin d'un échappatoire et c'était le seul moyen que j'avais trouvé pour me couper de tout alors il n'avait pas le droit de dire que c'était quelque chose de mal, parce que cela m'avait sauvé le plus longtemps possible.


« -Alors tu veux savoir pourquoi on ne t'a rien dit ? Tu veux savoir pourquoi tu n'étais pas au courant que nous partions ? Seulement parce qu'on avait peur des conséquences de cela. J'ai peur de te perdre tous les jours, j'avais peur que ce moment arrive parce que je ne veux pas que tu t'éloigne de moi pour te protéger ! Parce que j'ai appris à te connaître et je sais que maintenant les choses ont changés, je sais que rien ne sera plus pareil et je sais que tu vas t'éloigner parce que tu as peur de te retrouver de nouveau seule.

-Arrête ! Je ne veux pas en entendre plus ! Je ne suis pas faible à ce point et si lorsque vous partirez à X-Factor cela signifie vous perdre je serais assez forte pour le surmonter parce que j'ai appris à la faire !

-Mais tu mens ! Hurla Harry. Si on te laisse tu vas retrouver tes mauvaises habitudes et ce n'est pas ce que je veux et je ne veux pas te quitter parce que putain je...Il s'arrêta net. Je tiens énormément à toi, finit-il.

-Moi aussi, plus que tu ne le pense mais je serais forte Harry, ma voix ne tremblait plus j'étais calme. Et si on doit se quitter je veux qu'on profite.

-On ne se quittera pas, je te le jure.

-Je n'en suis pas certaine Harry, nous sommes jeunes et il faudra que tu te concentres. »


Je lui fis un faible sourire et il s'approcha de moi, mettant ses mains sur mes joues, essuyant mes larmes et il m'embrassa. Il m'embrassa doucement tendrement, pressant seulement ses lèvres contre les miennes, ne cherchant pas à aller plus loin et je mis mes mains dans ses cheveux, et je fermais les yeux pour me souvenir toujours de cet instant. Parce que à ce moment il n'y avait vraiment rien d'autre que lui et moi. Rien d'autre que nous deux et à ce moment là je pouvais me permettre de rêver que ce soit toujours ainsi. Parce que je l'aimais et que je savais que pour lui se ne serait rien d'autre qu'un amour d'adolescent. Par manque de souffle nous nous écartons tous les deux. Je le regarde dans les yeux et je peux voir dans son regard émeraude la façon dont il est heureux, la façon dont il voudrait que ce moment continue et je me sens vivante dans son regard. Il me sourit en avance sa tête en la penchant de façon à ce que sa bouche soit à la hauteur de mon oreille. Il écarte délicatement mes cheveux.


« -Tu es tellement belle, chuchote t-il d'une voix rauque comme si c'était un secret. »


Je soupire de bonheur, je rougis de gêne et je sens des papillons voler dans mon ventre comme dans les livres. Je fermes les yeux et je me rend compte que je tombe irrémédiablement amoureuse de lui. Je suis amoureuse de sa façon de me parler, de la façon dont il me tient la main, de la manière dont il me fait des compliments. Et je sais que je ne veux pas m'en passer, je sais que je ne veux pas qu'il me quitte, que je ne veux pas que ça se termine aussi rapidement. Parce que je l'aime d'une manière indéfinissable. D'une manière que je ne pensais pas possible et ça me fait tellement peur.

J'ouvre les yeux pour vois qu'il avait remis cette face à la mienne.


« -Et tu es tellement mignonne quand tu rougis. »


Je rougis encore plus et dans un léger rire il m'embrasse. Il m'embrasse avec plus de force et plus de passion qu'avant. Je réponds à son baiser avec empressement, nos lèvres s'ouvrent, remuent ensemble et nos langues se touchent, jouent ensemble. Et je fonds parce que c'est la première fois qu'il m'embrasse ainsi. Ses mains prennent place sur ma taille et il les remontent lentement sous mon tee-shirt, jusqu'à mes seins et je me retire rapidement de son étreinte, remettant mon tee-shirt correctement en place. Nos respirations sont saccadés et j'ai l'impression que tout se déroule au ralentit, il avance d'un pas et je recule avant de prendre la suite. Parce que j'ai pris peur et parce que je suis ainsi.

Je sors de la maison en trombe et manque de renverser Niall, il tente de me rattraper, de m'arrêter mais je me dégage de sa prise, je ne veux pas que quelqu'un me touche. Je sors de notre rue et je cours dans la ville jusqu'à arriver sur la falaise surplombant le lac, je m'assois au bord et regarde les vagues dans l'eau. Je me souviens lorsque nous étions petit Liam et moi nous amusions à sauter d'ici. Nos parents avaient toujours peur mais nous revenions toujours vivant, une fois je m'étais fais mal et Liam m'avait vite sortis de l'eau en me disant qu'il était désolé parce qu'il croyait que c'était de sa faute. Mais ce n'était que la deuxième fois que nous sautions et je ne lui avais pas tenue la main. Après cette fois là nous sautions toujours main dans la main et lorsque notre corps entraient en contact avec l'eau nous hurlions parce qu'elle était froide et Liam me demandait comment j'allais et je lui posais la même question. C'était le bon vieux temps et plus jamais nous n'allions recommencer cela, je le savais.

Parce que nous avions grandis, parce que nous nous étions énervé et parce que plus jamais je ne pourrais lui faire confiance. Liam était pour toujours mon grand frère mais tout nous avait éloignés. Et malgré moi je ne lui pardonnerais jamais le fait qu'il m'ait tabassé deux fois. C'est des choses qu'on ne pardonne pas et il me ferra à jamais peur maintenant. Pourtant je ne pense pas qu'il s'en rende compte, il croit que tout peu redevenir comme avant.

Puis je repense à Harry, pourquoi a t-il voulut aller plus loin ? Il était au courant ! Il savait que je ne voudrais pas mais il n'a pas fait attention à moi. Il m'avait promis de prendre le temps qu'il fallait mais il c'est enflammé et maintenant j'ai peur, peur de ce qu'il peut arriver mais je sais qu'il ne me ferait jamais rien que je ne veux pas j'ai juste peur. Peur de revivre mon viol mais j'ai confiance en Harry, j'ai vraiment confiance en lui mais je ne sais pas comment réagir avec lui, je n'ai jamais vécu cela.

Je ne vois pas le temps passer mais lorsque je regarde le ciel, le soleil se couche, c'est tellement beau, le mélange de bleu foncé et de rose avec une touche d'orange, le soleil couchant et l'un de mes paysage préféré et j'aime tellement le regarder mais le vent se lève et je commence à trembler de froid alors je me lève et me retourne afin de prendre le chemin vers la maison.

Je repense à ce que m'a dit Harry, j'essaie de combattre ma bulle, j'essaie d'en sortir mais c'est dur, c'est tellement dur de vivre ainsi, j'ai honte de moi, honte de ce que je me suis fait mais je ne le regrette pas et je ne le regretterai jamais parce que d'une certaine façon cela m'a aidé. Maintenant j'ai Harry, j'ai Niall, j'ai Louis et Zayn et j'ai de nouveau mon grand frère. Mais voilà encore une fois tout vient d'éclater parce qu'ils vont bientôt partir et je vis en profiter je le sais, je vais profiter du temps qu'il me reste avec eux mais je ne peux pas me résoudre à me dire qu'ils vont me laisser, surtout Harry, maintenant avec Liam, j'ai l'habitude.

Je rentre à la maison et Liam vient directement me voir mais je ne fais pas attention à lui, je veux juste prendre une douche, me mettre en pyjama et me coucher, je n'ai même pas faim. Liam me suit, il tente de me parler mais je ne fais pas attention à lui jusqu'à ce qu'il dise le prénom de Harry et je me fige. Il me percute et je manque de tomber mais il me rattrape.


« -Qu'est ce que tu disais ? Demandais-je.

-Je suppose que c'est seulement la partie sur Harry qui compte, souffle t-il. Donc je te disais qu'il t'attends dans la chambre, il s'inquiétait mais il n'a pas voulu nous dire ce qu'il s'est passé.

-Tu veux savoir ?

-Euh..ouais. Enfin je me demandais pourquoi tu étais partis comme ça, en coup de vent.

-Aiden m'a appris que vous partiez pour X-Factor.

-Et c'est pour ça que tu es partis comme si tu avais la mort au trousse ?

-Ça ça ne te regarde pas.

-Il a tenté quelque chose c'est ça ?

-Je ne suis pas sûr que ça te regarde Liam. Je vais prendre un bain. »


Je vais dans la salle de bain et fais couler l'eau, le temps que la baignoire se remplisse je décidais d'aller chercher des vêtements dans ma chambre, en entrant dans celle-ci je vis Harry allongé sur les lits les mains sur le visage. Je ne fis pas attention à lui et me dirigeais vers mon dressing. Lorsque je l'ouvris je restais figé devant ne sachant pas trop quoi prendre comme pyjama. Je sentis Harry mettre ses bras autour de moi et sa tête sur mon épaule. Je me mordis la lèvre inférieur essayant de faire comme s'il n'était pas là. Finalement je décidais de prendre un short de sport et un tee-shirt manche-longue, sans oublier mes sous-vêtements. Harry m'arrêta avant que je ne puis fermer mon dressing.


« -Qu'est ce que je t'ai dit Alexia ?

-Écoute Harry, je t'adore vraiment et je sais que tu comprends et que ça ne te fais rien de voir mes cicatrices, ce que franchement je ne comprends pas, mais moi j'en ai honte et je ne veux pas que tu les vois.

-Alexia, j'essaie de faire en sorte que tu n'en ai plus honte, s'il te plaît.

-Non, tu n'as pas à décider pour moi ! Maintenant lâche moi.

-J'ai compris. Tu es encore en colère contre moi. Bébé, je suis désolé, je voulais pas te faire peur je me suis laissé emporter j'ai pas l'habitude des filles comme toi.

-Pardon ?! Putain tu te fou de moi là. Ouais je sais que t'as pas l'habitude des filles comme moi et tu sais quoi si t'es pas content va retrouver tes putes et fiche moi la paix ! »


Je venais de crier et il était couche bée mais il m'avait cherché. Je savais bien que je n'étais pas comme les autre, je n'étais pas maigre, et il me faisait manger, et j'étais dépressive, je ne me laissais même pas toucher par lui. Mais je n'étais pas le genre de fille à me faire sauter par tout le monde. Il n'allait pas me changer. Jamais.

Je sortis de ma chambre d'un pas pressé et entrais dans mon bain. J'y restais un bon moment le temps de décompresser mais Liam, au bout dune heure environ vient toquer à la porte.


« -Alexia ?

-Quoi ? Crachais-je.

-Calme toi petite sœur. J'ai entendu ta dispute avec Harry et je me demandais si tu voulais dormir avec moi ce soir ?

-Ouais d'accord.

-Cool je suis content. Ah et papa et maman ont appelé ils reviendront pour deux jours alors Niall et Zayn dormiront ensemble et si tu t'engueule encore avec Harry il dormira avec Louis, sinon Louis restera seul dans la chambre d'amis.

-Ok. »


Liam repartit et je décidais de me laver et de sortir, je me séchais, m'habillais et me rendis directement dans la chambre de mon frère. Il était allongé dans son lit, il lisait un livre. Il leva la tête et me vit. Il me sourit et me fit signe de venir à côté de lui. Je grimpais sur son lit et regardais sa chambre. Elle n'avait pas changé par rapport à la mienne, il était resté le même sauf avec moi. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas dormis ensemble et cela me faisait bizarre de me retrouver ici.


« -Tu vas bien me demanda t-il ?

-Oui et toi ?

-Moi je vais bien, il ferma son livre et le mit sur la table de chevet avant de s'asseoir en tailleur face à moi, tu sais Alexia tu n'as pas besoin de mentir. Je veux dire je vois bien que tu ne vas pas bien et tout le monde le vois. Harry m'a aussi dit que tu faisais des cauchemars.

-Qu'il aille se faire foutre lui !

-Wouah calme toi mon ange, qu'est ce qu'il t'a fait ?

-Il a dit qu'il avait pas l'habitude d'être avec des filles comme ça.

-Et comment ?

-Qui ne se font pas sauter rapidement.

-Donc il a essayé de te toucher ?

-Oui, il m'a dit qu'il s'était laissé emporter par notre baiser.

-Tu sais Harry s'enflamme vite mais je suis sûr qu'il ne voulait pas te blesser.

-Peut-être, je n'ai pas envie d'en parler.

-Moi non plus. Alexia j'ai une question à te poser.

-Vas-y.

-Tu crois qu'on pourra redevenir comme avant ? Il semblait gêné de poser cette question.

-Non.

-Pourquoi ? Demanda t-il tristement.

-Liam, je suis désolée mais je ne pourrais pas te faire confiance, je t'aime, t'es mon grand frère mais tu m'as frappé deux fois et je me suis évanouis par manque de force, tu l'as fait sans le regretter et je ne pourrais plus jamais te regarder comme si tu étais mon protecteur.

-Tu as peur de moi. Chuchota t-il effrayé.

-Je...Liam, s'il te plaît, comprends moi.

-Je te comprends mon ange mais j'avais espérer que l'on pourrait passer au dessus de cela.

-On peut Liam, mais ma confiance ne sera plus jamais la même.

-D'accord. Je t'aime Alexia.

-Je t'aime aussi Liam. »


Il me prit dans ses bras et m'embrassa le front, je lui souris en lui faisant un baiser sur la joue. Il me montra un sandwich qu'il m'avait monté et me rendant compte que j'avais faim et malgré le fait que je ne voulais pas manger je le fis. Puis je m'allongeais sur le lit, me mettant sous les couvertures.



Harry allait me manquer cette nuit mais je n'oublierais jamais ce qu'il m'avait dit. Il ne comprendra jamais ma peur....







POINT DE VUE HARRY

Cela faisait une semaine que je ne parlais plus à Alexia, je savais que j'avais merdé mais elle aussi, sa manière de me parler ne m'avait vraiment pas plus et je ne la laisserais plus me parler de cette façon. Je savais bien que Aiden nous foutrait dans la merde, je lui avais dis de ne pas lui parler mais elle ne m'écoute jamais, elle est pas possible.

Durant cette semaine, les parents de Liam et Alexia sont venus, ils avaient passaient leurs journées avec Alexia et Liam, ils étaient tellement heureux de les voir de nouveaux unis et je savais que cette famille était de nouveau soudé, j'en étais jaloux je devais l'avouer. Ma mère et moi n'avions plus une grande complicité et je ne parlais plus vraiment à mon père même si nous passion du temps ensemble. Notre famille n'était plus vraiment soudé mais nous faisions avec. Gemma et moi passions pratiquement tout notre temps à nous chamailler mais c'était amical on s'aimait.

Lorsque les parents de Liam étaient venus, Alexia et moi avions doris ensemble puisque pour eux nous étions encore ensemble, elle était proche de moi tout en étant loin et je savais que cela nous faisait souffrir tous les deux.

Les cours étaient finis et nous devions partir dans une semaine, j'avais passé la semaine à traîner avec des salopes sans cervelles et je devais avouer qu'Alexia me manquait réellement, je devais tenter de rétablir les choses, j'avais besoin qu'elle m'écoute. Liam n'avait prit aucun partit, il laissait sa sœur dormir avec lui mais il ne m'avait rien dit. Je pense même qu'il n'était pas vraiment au courant de ce qu'il se passait.

Ce matin là, je me réveillais encore une fois seule, il devait être aux environs de dix heures comme d'habitude. Je me relevais dans le lit pour voir la magnifique blonde face à son armoire. Elle avait pris quelques kilos, elle était enfin parfaite, enfin elle avait repris du poids et c'était tant mieux mais elle ne grossissait plus, un peu comme Niall. Elle sera toujours magnifique.

Je me levais du lit et me dirigeais vers elle, elle ne semblait pas faire attention à moi, je posais une main sur son épaule et elle sursauta. Elle se tourna face à moi et baissa les yeux lorsque ses yeux bleu croisèrent les miens.


« -Désolée, je ne voulais pas te réveiller, murmura t-elle.

-Non, tu ne m'as pas réveillé. Alexia, je crois qu'il faudrait qu'on parle.

-Non Harry je ne pense pas.

-Si, s'il te plaît, je dois t'expliquer des choses.

-Pas maintenant, s'il te plaît.

-D'accord, cet aprem ?

-Oui. »


Elle me fit un léger sourire avant de s'en aller. Je voulais vraiment que les choses changent entre nous, je voulais pouvoir la tenir dans mes bras à nouveau, je voulais l'embrasser encore et encore. Je voulais encore faire d'elle ma petite amie. Je savais qu'elle avait passé sa semaine avec Aiden, Zoey et Lisie. J'en était jaloux, je savais qu'elle n'aimait plus Aiden mais la voir dans ses bras me faisait mal. Je voyais bien qu'elle n'était toujours pas heureuse et Liam aussi le voyait. Alexia passait aussi beaucoup de temps avec Niall, Zayn et Louis, ils rigolaient bien ensemble. Et moi je la regardais sans rien faire. Mais c'était fini, il fallait qu'elle me revienne parce qu'elle me manquait et parce que je savais que je lui manquais.

Nous allions enfin parler et c'était tout ce qui comptait pour l'instant.

Je descendis dans la cuisine afin de déjeuner, les autres, déjà debout, se trouvaient dans la salon. Louis, lui passait ses dernières épreuves aujourd'hui. Je mangeais puis allais prendre une douche et m'habiller. Je mis un jean noir avec un tee-shirt blanc et des converses blanches. J'allais ensuite rejoindre les mecs dans le salon. Alexia était dans sa chambre, je l'avais croisé en prenant mes vêtements, d'après ce que j'avais vu elle repeignait les murs. Elle devait en avoir marre des phrases écrit dessus et cela me faisait souffrir parce que ça prouvait qu'elle allait mieux.

Avec Liam nous décidâmes de jouer à Fifa en attendant le retour de M.Tomlinson. Louis détestait que je l'appelle ainsi mais moi j'adorais cela. Louis était vraiment mon meilleur ami, il me connaissait mieux que tout le monde, il connaissait mes plus sombres secrets. Je me souviendrais toujours du jour où il m'a promit de m'aider dans les moments les plus dures. Ma mère venait de rencontrer Robin, je ne lui en voulais pas car elle était heureuse avec lui mais, au fond de moi j'étais toujours un petit garçon qui voulait que ses parents soient toujours ensemble. J'avais donc plongé dans des choses pas génial mais il m'avait aidé et pour cela je serais toujours là pour lui. On était fusionnel et se sera toujours comme cela.

Louis rentra vers 12h30 et Alexia fit à manger, elle avait repris le goût pour la cuisine et j'en étais ravi tout comme Liam.


« -Tomlinson ! Criais-je alors qu'il passait la porte d'entrée.

-Styles ! Répondit-il sur le même ton. »


En moins de trente secondes je me retrouvais écrasé sous le poids de mon meilleur ami.


« Casse toi t'es lourd Louis !

-Désolé mon pote. »


Il se releva et s'assit à côté de moi, mettant Niall par terre, celui-ci l'insulta et nous rigolâmes alors que Niall grognais mécontent et allait rejoindre Alexia dans la cuisine.


« -Alors tes épreuves ?

-Je devrais avoir le A-level, mais j'aurais pas de mention. »


On rigola encore, Louis était comme nous un cancre, on ne travaillait pas vraiment en cours, on faisait tout ce qu'on voulait en cours.

Alexia nous appela pour que l'on vienne manger et nous mangeâmes en parlant et en rigolant, quelques fois Alexia se joignait à nous mais elle avait l'air dans ses pensées.

Les heures passèrent et je n'avais toujours pas parlé à Alexia, il fallait vraiment que je lui parle mais elle semblait m'éviter. Finalement je réussi à la coincer dans le salon alors que les autres étaient dehors.


« -Alexia, il faut qu'on parle.

-Eh bien parle si tu veux.

-Ne fais pas la garce Alexia, ça ne te vas pas. »


Je m'approchais d'elle alors qu'elle reculait, elle fut arrêté par le mur et croisa ses bras sur sa poitrine. Elle me défiait du regard et je n'aimais pas ça. Je n'aimais pas qu'on me défit, j'aimais le pouvoir je ne pouvais pas le nier. Je m'approchais d'elle jusqu'à ce que nos corps se frôlent, elle scia, baissant le regard et essayant de se dérober mais je pris ses mains et les plaçais sur le mur.


« -Écoute moi, s'il te plaît.

-D'accord, parle.

-Je suis désolé. Je n'aurais pas dû te parler ainsi, je n'aurais pas dû te dire ce que je t'ai dit mais toi aussi tu t'en ai pris à moi.

-Mais j'avais raison ! S'écria t-elle. Regarde ! T'as passé la semaine à traîner avec des pouffes ! Comment tu veux que je te fasse confiance ?! Je te connais pratiquement pas.

-Tu me connais Alexia !

-Non, la seule chose que je sais c'est que t'es un putain de connard. »


Je m'énervais, mes muscles se contractaient et je pouvais sentir ma mâchoire se serrer.


« -Fermes ta gueule ! Je suis pas un connard ! Toi t'es qu'une salope, t'insultes sans connaître, je comprends pourquoi Liam te frappais, tu le mérites ! »


Elle ouvrit la bouche alors que ses yeux se remplissaient de larmes et je reculais loin d'elle, relâchant ses mains, je venais de l'insulter, je venais de ressasser les mauvais souvenirs, je la faisais souffrir une nouvelle fois. Elle s'approcha de moi et me mit une claque. Je serrais les poings m'empêchant de lui rendre la même chose, je n'avais pas le droit de la frapper, je ne suis pas faible, je ne frappe pas les femmes.

Elle commençais à partir et je vis que Liam se trouvait également dans le salon. Depuis combien de temps était-il là ? Depuis combien de temps écoutait-il notre conversation. Merde, j'étais vraiment un connard. Alexia avait raison. LA porte claqua et je me retrouvais seul avec Liam. Il s'approcha de moi, je pouvais lire dans son regard la fureur, la tristesse mais surtout la douleur.


« -T'avais pas le droit de dire ça Harry ! Dit-il calmement mais sa voix tremblait de colère.

-Je sais putain !

-Alors pourquoi tu l'as fait ? S'exclama t-il. Pourquoi tu joue au con comme d'habitude ? Tu vois pas qu'elle t'aime ? Tu l'as fait souffrir encore et encore ! Tu lui refais vivre de mauvais moment et tu voudrais ensuite qu'elle revienne vers toi ? Mais Harry vois la vérité en face si tu change pas, tu vas la perdre définitivement ! Il te reste un mois et demi pour te reprendre parce que si tu ne l'as pas à X-Factor tu pourras lui dire au revoir ! Et je te jure que si je te revois parler de ce qu'il c'est passé ces derniers mois je te défonce ! Tu pourras même plus te regarder dans une glace sans repenser au mal que t'as fait à ma sœur ! Je sais que j'avais dit que je ne prendrais pas de partie et je ne le ferais pas tant que tu ne parle pas de ça ! Parce que toi aussi tu l'as insulter ! Toi aussi tu l'as frappé ! Alors ne parle pas de moi si tu l'as fait aussi compris ?! »


Ne me laissant pas le temps de répondre il partit, au dernier moment il se retourna et m'offrit un léger sourire.


« -Si tu la cherche elle est sur la colline, c'est son endroit préféré. »


Et je ne le savais pas. Elle avait raison, elle ne me connaissait pas et je ne la connaissais pas non plus, il fallait qu'on change cela. Parce que nos disputes venaient de là. On ne se connaissait pas, on ne connaissait pas le passé de l'autre alors on ne pouvait pas savoir comment l'autre allait réagir. Je m'assis sur le canapé, essayant de me reprendre, de ne pas laisser ma colère prendre le dessus sur la raison.

Louis rentra dans la maison, il s'installa près de moi et me frappa derrière la tête.


« -Et alors Haz, quand est ce que tu vas arrêter de jouer au con ?

-Un jour peut-être.

-Je déconne plus Harry. Tu ne te l'avoue peut-être pas mais tu l'aime et la perdre va te faire souffrir.

-Tu sais pas de quoi tu parles.

-Harry écoute moi. Tu vas mal, ça fait une semaine que tu traîne avec des connasses pour oublier que tu ne peux pas l'avoir.

-Au moins je pouvais les comprendre on faisait partit de la même espèce.

-Elle t'a dit que t'étais un connard ? Rigola Louis.

-Ouais et je suppose qu'elle a raison.

-Mais non Harry, elle est en colère, tu m'as expliqué votre dispute et elle t'a provoqué Harry, elle voulait voir si tu allais te battre pour elle mais comme un con t'es juste allé faire ce qu'elle a dit.

-Elle voulait que je me batte pour elle ?

-Elle t'aime Harry, elle voulait pouvoir te faire confiance mais t'as fait une connerie cette semaine et il va falloir que tu lui demande pardon.

-Je me suis excusé tout à l'heure mais ça n'a pas marché.

-Dis lui ce que tu ressens.

-C'est ce qui a marché avec Eleanor ?

-Oui et regarde maintenant on est heureux.

-Oui c'est vrai. »


Je me levais remerciant Louis au passage puis je pris ma veste et sortis dehors pour aller retrouver Alexia. Louis avait raison, je l'aimais, elle était parfaite, sa voix, ses cheveux, sa façon d'être, elle me rendait heureuse. Il fallait que je le lui dise, je ne pouvais pas me permettre de la perdre et puis on allait partir en vacances dans deux jours et je ne voulais pas que l'on soit en froid, et je ne voulais pas non plus qu'on annule, je lui avais promis que nous partirions.

Je me dirigeais vers la colline marchant le plus vite possible, je la trouvais appuyé contre un arbre, elle pleurait à chaudes larmes, secouait de sanglot. Je la regardais quelques secondes avant de me précipiter vers elle pour la prendre dans mes bras. Elle déposa automatiquement sa tête dans mon cou avant de mettre ses bras autour de ma taille. Je l'avais fait pleurer putain.


« -Je suis désolé bébé, je voulais pas te faire pleurer mon ange.

-Je suis désolée Harry, tout est de ma faute mais j'ai tellement peur.

-De quoi tu parles ? Demandais-je surpris.

-T'es un garçon, tu as des attentes et moi je peux rien faire.

-Bébé, ne t'inquiète pas de ça, je peux me retenir tu sais, je ris, on est pas obligé de coucher ensemble pour être ensemble. On peut attendre, j'attendrai toujours pour toi.

-Mais tu as dit...

-J'ai été con, la coupais-je. Et je m'en veux, je veux qu'on soit ensemble Alexia, je sais que j'ai joué au con mais je, j'inspirai à fond, je t'aime, soufflais-je. »


Elle me leva la tête, me regardant droit dans les yeux puis elle ouvrit grand les yeux avant de me sourire timidement.


« -Je t'aime aussi, chuchota t-elle. »


Je l'embrassais tendrement. Nous nous étions enfin avoué nos sentiments et maintenant je devais lui parler de mon passé. Je me calais contre l'arbre et la pris dans mes bras, la plaçant entre mes jambes.


« -J'aimerais te parler de mon passé et de pourquoi je suis comme ça.

-Tu n'as pas besoin Harry.

-Si je veux que tu le sache. »


Elle hocha la tête, je posais mes mains sur son ventre et elle posa les siennes sur les miennes, je lui embrassais les cheveux et fermais les yeux.


« -Quand j'avais sept ans mes parents ont divorcés, mon père trompait ma mère, elle l'a découvert, et ils ont décidés de se séparés, je m'en souviens encore, j'étais jeune et je pensais que c'était de ma faute. Le soir je les entendais crier, ma mère était hors d'elle et je la voyais souvent plleurer, Gemma, ma sœur, venait me voir et me réconfortait, elle me disait que ce n'était pas ma faute mais je ne la croyais pas. Le jour de leur divorce mon père à tout gardé, ma sœur et moi étions sous la responsabilité de ma mère mais nous sommes restés quelques temps chez mon père le temps qu'elle trouve une maison. Nous avons décidés de venir vivre ici alors que mon père était à Holmes Chapel alors nous y retournions parfois. Le temps est passé ma mère à trouvé Robin mais je ne l'ai pas accepté, j'étais toujours dans mon esprit de petit garçon. Je voulais un conte de fée, des parents ensemble, enfin tu comprends. Et puis elle c'est marié, c'était y a deux ans environ, je connaissais ton frère et les autres, Louis était mon meilleur ami mais quand j'ai appris le mariage je suis devenu distant, j'étais toujours en colère, je voulais frapper tout le monde et puis j'ai eu ma première expérience sexuelle, et à ce moment là, j'étais plus en colère, j'avais trouvé un moyen d'oublier, c'est là que j'ai commencé les coups d'un soir, ouais je sais, j'avais seulement quatorze ans mais c'était comme ça. Puis au bout d'un moment ça a pas suffit, les gars se sont rendu compte que quelque chose n'allait pas mais je ne leur parlais pas. J'ai commencé à ma battre, pratiquement tous les jours, mais ça n'allait toujours pas et un jour j'ai rencontré un dealer, il m'a vendu de la drogue. A ce moment là, c'était merveilleux. Tous les jours, je planais, je séchais les cours, je faisais n'importe quoi, il m'est arrivé de rentrer complètement à shooté chez ma mère, elle était tellement déçue et elle ne savait pas quoi faire pour m'aider. Puis un jour Louis est arrivé au moment où je fumais un join, il m'a engueulé pendant des heures mais je planais tellement que je ne faisais que rigoler. Et il a fini par me frapper, j'étais tellement ailleurs que je pouvais pas répondre à ses coups, finalement il m'a foutu sous la douche et m'a mit l'eau froide, je me souviens que je lui avais crié dessus mais je l'avais remercié aussi parce qu'il m'a aidé, il est resté avec moi pendant des jours, des semaines, des mois, jusqu'à ce que je sois clean. Il était fière de moi, si tu avais vu son sourire quand je lui ai dit que je ne supportais même plus les personnes qui fumaient. Alors à ce moment là on c'est promis d'être toujours là l'un pour l'autre. Les gars ne sont même pas au courant de cette épisode, ils pensent juste que j'étais pas bien. »


Elle ne dit rien, puis elle se tourna vers moi, je pouvais voir qu'elle pleurait, elle me prit dans ses bras, me serrant fort contre.


« -Pleure pas bébé, chuchotais-je. Je voulais pas te faire pleurer.

-Je suis désolée, je suis désolée, répétait-elle.

-Tu n'as pas à l'être mon ange.

-Si j'aurais pas dû te traiter de connard, t'en ai pas un. T'es tellement fort. »


Je l'embrassais et elle me remercia de lui avoir raconter cela.


« -Il va falloir qu'on rentre, dis-je.

-Pourquoi ? Râla t-elle. Je suis bien ici.

-Je sais bébé mais il commence à faire nuit et les gars doivent nous attendre et puis il faut qu'on commence à faire nos valises.

-Ah oui, j'avais oublié, rigola t-elle. J'ai hâte Harry.

-Moi aussi Alexia, allez viens on y va. »


Je me levais, l'entraînant avec moi.

On rentra dans la maison main dans la main, je pouvais voir qu'elle était fatigué mais je l'obligeais à manger avant que l'on aille se coucher. Les gars nous attendaient bel et bien et ils vinrent nous voir dès la porte passé.


« -Vous étiez où ? Demanda Liam.

-On parlait c'est tout.

-Vous êtes de nouveau ensemble ? Questionna Louis avec un sourire.

-Oui, sourit Alexia comme une enfant. »



Elle était adorable. Je l'embrassais en lui chuchotant que je l'aimais et elle me répondit la même chose ce qui me fit sourire. Maintenant nous étions ensemble et il fallait que l'on profite à fond de notre temps avant X-Factor.






POINT DE VUE ALEXIA

Harry et moi nous trouvions dans le train nous emmenant à Blackpool Sands, il venait juste de me dire la destination de nos vacances, je savais que nous allions voir la mer mais je ne savais pas où.

Ma tête était posé sur son épaule alors que son bras entourait ma taille. Un couple de vieux était face à nous mais nous n'y faisions pas vraiment attention. Harry jouait à un jeu sur son portable et je m'amusais à le faire perdre, il grognait à chaque fois mais ne pouvait pas s'empêcher de m'embrasser. J'avais pris une petite pause dans mon jeu, il était donc assez heureux de pouvoir jouer sans être embêté. Je regardais par la fenêtre, nous étions partis depuis seulement une heure et il nous restait une heure à peu près.

Harry jura, il devait avoir encore perdu, je repensais à la semaine qui venait de s'écouler, on avait passé beaucoup de temps ensemble et Harry avait été adorable, il m'avait redonné confiance. Il m'avait fait croire que j'étais jolie, je mangeais normalement et je ne m'étais toujours pas coupé, il me redonnait espoir. Mais que se passera t-il lorsqu'il partira à X-Factor ? Je ne pouvais pas le savoir.

J'embrassais le cou de Harry et le sentit frissonner, il me regarda à la dérobé et perdit encore une fois. Je rigolais alors qu'il grognait, verrouillant son téléphone pour le mettre dans sa poche. Il se tourna vers moi et commença à m'embrasser le visage, les yeux, le nez, les joues, le menton et la bouche. Je rigolais encore plus lorsqu'il frotta son nez contre le mien. J'avais l'impression d'être normal avec lui, cela n'arrivait pas avec Liam, il regardais toujours mes bras, c'était gênant mais je ne lui en voulais pas.


« -Je t'aime, murmurais-je.

-Je t'aime encore plus, me chuchota Harry, sa bouche frôlant la mienne. »


Je souris et je pouvais voir ses yeux vert pétiller, je l'embrassais doucement, avec tendresse et amour. Alors que nous nous décollions je vis que nos voisins de wagon nous regardaient. Ils souriaient en nous regardant sûrement parce qu'ils se souvenaient de leur propre jeunesse.


« -Vous irez loin ensemble, sourit la vielle femme.

-On espère, sourit Harry en me regardant. »


Il m'embrassa et je passais mes mains dans ses cheveux. Ce mec était parfait. Il arrivait à me faire croire que l'avenir pouvait être meilleur. Je l'aimais, j'aimais sa façon de me parler, j'aimais sa façon de m'embrasser, j'aimais la façon dont-il me regardait. Je l'aimais pour sa voix, son sourire, son amour. Je l'aimais tout simplement. Pourtant une question persistait dans mon esprit. Qu'est ce que je serais aujourd'hui si je n'avais pas fait cette tentative de suicide ? En y repensant je sentis les larmes monter alors je mis ma tête dans son cou, respirant à plein poumons son odeur. Je devais refouler ses sentiments, je devais faire en sorte que rien ne vienne gâcher nos vacances. Harry m'avait avoué que je faisais moins de cauchemars et je m'en rendais compte. J'étais gonflé d'espoir et d'amour.

J'avais retrouvé une vie meilleure, j'avais de nouveau mon frère et mon meilleur ami, j'avais un copain et des amis, je pouvais être heureuse pourtant j'avais un pressentiment, quelque chose me disait que ça ne durerait pas. Pourquoi ? Je ne savais pas, peut-être à cause de notre différence, il était tellement joyeux, excentrique et amical moi et bien j'étais moi, avec mon passé et mon présent pas très joyeux, enfin jusqu'à cette tentative...

Harry se remit à jouer à son portable et je sortis le miens pour écouter la musique. Je regardais par la fenêtre, le pays défilait à toute vitesse et je n'avais pas vraiment le temps de voir mais cela me plaisait. Je posais ma tête sur les genoux de Harry, mettant mes pieds sur le siège, mes genoux étant pliés. Harry me regarda quelques instant avant de reporter son attention sur son jeu et moi je retournais dans mes pensées. J'avais du mal à croire qu'en seulement quelques semaines, peut-être mois, tout avait changé ainsi, j'avais passé près de deux mois dans le coma et beaucoup de chose avait dû se passer mais je ne m'en souvenais pas.

Je fermais les yeux, laissant la musique prendre possession de mes pensées, réfléchir me donnait mal à la tête et me mettait de mauvaise humeur. « Bring Me To Life » de Evanescence commença, cette chanson était parfaite et elle me faisait penser à Harry et moi. Il m'avait ramené à la vie.

Le temps passa rapidement et Harry me secoua l'épaule en souriant. Je rigolais et me levais, nous sortîmes du train et prîmes un taxi jusqu'à l'hôtel où nous rangeâmes nos vêtements.

Harry me prit ensuite dans ses bras, parfois j'avais du mal à me dire que nous étions aussi jeune, enfin c'est vrai, nous étions trop jeune pour être un couple comme ça. Pourtant nous étions là, en vacances, heureux comme un couple plus vieux.

Je pose mes mains sur mes hanches, je le regarde dans les yeux.


« -Je crois que je tombe irrévocablement amoureuse de toi. »


Et il me regarda la bouche entre ouverte, je voyais qu'il était surpris de ce que je venais de lui dire. Nous avions l'habitude de nous dire que nous nous aimions mais jamais que nous tombions amoureux. Je venais de le lui dire parce que j'avais besoin qu'il sache combien il comptait pour moi. Ce n'était pas un simple amour de jeunesse pour moi, je ne pouvais plus me voir sans lui, il m'avait fait revivre. Il me regarde toujours sans esquisser un seul geste, puis il se penche, doucement, tranquillement et il m'embrasse. Il m'embrasse avec tendresse, sans aller plus loin.


« -Je t'aime. »


Mais il ne me dit pas la même chose, il ne me le dira pas. Je le sais. Parce que c'est Harry et parce qu'il est ainsi. Je pose mon front sur son torse, je fermes les yeux, je l'enlace plus fort. Il pose sa tête sur la mienne, il soupire et mes ses mains dans mes longs cheveux blond. Il me rend heureuse.



Harry rigole alors que je sors de l'eau, nous sommes à la plage depuis quelques minutes seulement et à peine avais je enlevé ma robe que Harry m'avait jeté à l'eau. Je ris également alors que je le tirais dans l'eau avec moi. Nous tombions à l'eau dans un éclat d'éclaboussure. Il m'arrosa et je fis de même, nous nous amusions et ne voyons pas le temps passer, jusqu'à ce que le soleil commence à se coucher et que nos ventres se fassent entendre. Harry me sourit en me portant comme une princesse pour me sortir de l'eau.


« -Alors cette après-midi ? Me demande t-il.

-Elle était parfaite, merci Harry.

-Et ce n'est pas finis bébé. On va profiter, tu vas voir. »


Je lui souris, Harry est vraiment le meilleur petit copain. Puis il me dit que la soirée ne fait que commencer et qu'il a déjà tout préparer. Je suis confuse, je ne sais pas de quoi il parle, je ne sais pas ce qu'il veut dire par cela mais mon estomac tressaute d'excitation. J'ai hâte parce que peu importe ce qu'il fait c'est parfait.

Main dans la main nous rentrons à l'hôtel, je vais prendre ma douche alors qu'il reste dans la chambre pour téléphoner à Liam. Sous l'eau, je repense à cette journée, j'ai toujours des doutes sur moi et sur notre couple mais pour l'instant nous vivons le parfait amour et je voudrais que cela continue ainsi, pour toujours. Alors que je repense à cette journée j'entends Harry crier, je ne peux pas savoir ce qu'il dit à cause de l'eau mais il n'est pas content. Je me lave puis me rince et je sors de la douche, je mets une serviette autour de moi avant de sortir de la chambre, ayant oublié mes vêtements. Harry cri toujours et malgré moi cela me fait sursauter. Je n'aime pas le voir en colère, cela me rappelle avant. Mon cœur bat plus vite et je fermes les yeux en essayant de reprendre mon souffle. Je m'approche de lui, il est debout devant la fenêtre et ne me voit pas. Je passe doucement mes mains sur ses épaules, il se retourne et ballait mon corps de ses yeux, il sourit et son bras libre entoure ma taille, me serrant contre lui, mes mains passent de ses épaules à son cou et je tire sur les boucles de ses cheveux. Instantanément il arrête de hurler, sa respiration saccadé se calme et je me love contre lui, je sais que je ne porte qu'une serviette mais je reste avec lui jusqu'à être sûr qu'il ne s'énervera pas de nouveau. Lorsque j'en suis certaine, je lui souris et quitte ses bras pour prendre mes vêtements puis je retourne dans la salle de bain et m'habille d'un short et d'un tee-shirt large. Je sais que Harry ne voudra pas sortir ce soir, pas après s'être énervé.

Lorsque je sors de la salle de bain, Harry y entre après m'avoir embrassé tendrement et j'en profite pour moi aussi appeler mon frère.


« -Allô ?

-Liam ! C'est Alexia.

-Je sais que c'est toi ma belle, ton nom s'affiche.

-Oui, c'est vrai. Tu vas bien ?

-Super et toi ?

-Oui, c'est merveilleux avec Harry...

-Tant mieux princesse, Liam soupire, je suis content pour toi.

-C'est sur toi qu'il criait ?

-Non, il criait ?

-Oui, quand je suis sortis de la douche il criait sur quelqu'un et comme il t'avait téléphoné je pensais que c'était sur toi.

-Mais...il ne m'a pas appelé. »


Je ne réponds pas le temps que sa réponse monte à mon cerveau. Harry ne l'a pas appelé, il m'a mentit. Pourquoi ?


« -Alexia ! Liam m'appelle.

-Désolée, tu disais quoi ?

-Je disais que tu ne devrais pas t'inquiéter.

-Pourquoi est ce qu'il m'a mentit ?

-Je ne sais pas Alexia, il en parlera peut-être plus tard, je ne sais pas.

-Tu le sais n'est ce pas ?

-Alexia... Je viens de te dire que je ne savais pas.

-Mais tu mens aussi !

-Princesse, s'il te plaît...

-Tu sais quoi ? Je me fiche de ce que tu vas me dire, le coupais-je, je sais que tu sais pourquoi il m'a mentit mais je m'en fiche d'accord ? Parce que pour la première fois je suis heureuse, je suis réellement heureuse et je ne veux pas que quelque chose me gâche cela. »


Je ne lui laisse pas le temps de répondre et raccroche. Je ne suis pas furieuse, enfin juste un peu mais je sais que je devrais l'être beaucoup plus. Mais je ne dois pas laisser la colère prendre le dessus sur moi, je veux passer de bonne vacance. Liam tente de m'appeler mais je refuses ces appelles, je ne lui répondrais pas. Harry sort de la douche, il ne porte qu'un boxer et je rougis, il rigole. Il s'approche de moi et se penche sur moi, m'obligeant à m'allonger sur le lit, il m'embrasse doucement et je sens son corps sur le miens et pour la première fois cela ne me dérange pas, parce que c'est Harry et parce que je lui fais confiance. Je souris dans notre baiser, lui aussi, il rentre sa langue dan ma bouche, elle domine facilement la mienne, et lorsqu'il se détache de moi je tire doucement sur sa lèvre inférieur avec mes dents.


« -Bordel de merde bébé, tu veux me tuer ! »


Il me sourit et je rougis de nouveau. D'une main il me caresse la joue, je souris, il peut-être tellement tendre des fois. Je l'aime vraiment.


« -Je t'aime. »


Il m'embrasse au lieu de me répondre.


« -Tu veux manger ? Me demande t-il.

-Oui je meurs de faim ! »


A cette phrase il sourit, il adore lorsque je lui dis que j'ai faim, il aime savoir que je vais mieux. Il sort du mini réfrigérateur, des sandwichs et deux petite canette de sprite. Il sort ensuite deux paquets de chips au paprika et nous commençons à manger tout en parlant de tout est de rien. Nous rions, nous embrassons, le sourire ne nous quitte pas. Je me sens vraiment bien.



Je me réveille avant Harry et j'en profite pour préparer le petit-déjeuné, je me fais un chocolat chaude et un café pour Harry, je sors les croissants que nous avons acheté avec les pain au lait et les pains aux chocolats, je nous sers deux verre de jus d'orange puis je le réveille par de petit baiser sur les lèvres, il sourit mais n'ouvre pas les yeux et lorsque je l'embrasse de nouveau il me prend par surprise lorsqu'il me fait basculer sur lui pour m'embrasser avec ardeur. Je rigole avant de me dégager de son étreinte.


« -Debout Haz, le petit-déjeuné est prêt, il ne manque que toi.

-T'es parfaite mon ange.

-C'est toi l'ange Harry.

-Je ne pense pas bébé. »


Il sourit tristement et je m'avance vers lui, il est désormais assis et je me cale entre ses jambes, je dépose une main sur sa joue et l'autre sous son menton pour qu'il la relève vers moi.


« -Qu'est qu'il y a Harry ? »


Il ne répond pas, ses mains prennent mes cuisses et il pose sa tête sur mon ventre.


« -Je ne veux pas te quitter.

-Pourquoi me quitterais tu ? Je fronce les sourcils surprises.

-Je vais bientôt partir pour X-Factor et je vais te laisser seule.

-Harry ! Ce n'est pas grave, écoute moi Haz, je veux que tu vives ton rêve, je veux que tu sois heureux et tu dois faire cette émission, tu dois montrer au monde entier que tu es le meilleur. S'il te plaît, ne t'inquiète pas pour moi.

-Je tiens à toi Alexia.

-Je tiens également à toi Harry et c'est pour cela que je te laisse partir là-bas sinon je te kidnapperai pour que tu restes.

-Et je ne me défendrais même pas. »


Nous rigolons et il se lève enfin. Il m'embrasse et je sens son amour à travers se baiser. Nous déjeunons rapidement, nous faisons la vaisselle puis allons nous changer. Je mets une robe au dessus de mon maillot de bain, Harry lui mets un short de bain noir et un tee-shirt blanc. Nous mettons nos chaussures, faisons notre pique-nique puis nous partons pour la plage.




Cela fait cinq jours que nous sommes en vacances, je suis heureuse, Harry ne m'a rien dit à propos de son appel téléphonique et je ne lui demande rien. Aujourd'hui, il est dix_huit heures trente et je me prépare pour la soirée que Harry a préparé. Je mets une robe noir bustier et avec une jupe volante, je me maquille légèrement et laisse mes cheveux blond onduler dans mon dos. Lorsque je sors Harry porte un jean noir avec une chemise blanche et de converses de même couloir, moi, je mets des ballerines noirs et j'enfile une veste en jean. Nous nous rendons ensuite dans un restaurant un peu loin du restaurant, durant notre trajet, Harry chante les chansons qui passent et je le regarde et l'écoute avec admiration. Il chante merveilleusement bien et bientôt toute l'Angleterre pourra s'en rendre compte. Sa voix me transporte, elle est superbe ! Même le conducteur du taxi semble sous le charme !

Nous arrivons enfin devant le restaurant et nous sortons du taxi après l'avoir payé. Alors que nous entrons Harry donne son nom et nous sommes dirigé vers une table. Le repas et copieux et super bon, nous en profitons tous deux puisque demain nous devons revenir, Simon les a appelé, ils doivent venir dès le lundi prochain pour s'entraîner.

Dehors le temps s’assombrit et Harry le remarque, la pluie commence à tomber, Harry me lève de ma chaise, il paye ce que nous avons mangés. Puis il nous mène dehors, il se tourne vers moi et me regarde.


« -Je veux que tu saches que je suis tombé amoureux de toi, je m'en veux encore pour tout ce que je t'ai fait, je m'en veux de t'avoir fait souffrir et pourtant tu es là. Je peux t'embrasser et te prendre dans mes bras. Tu me rends heureux et je te rends heureuse, je sais que cela ne fait pas longtemps nous deux et je voudrais que ce soit fait pour durer mais je n'en suis pas certain. »


La pluie mouille ses cheveux qui se collent à son front, il me regarde avec tendresse.


« -Je voudrais te dire que je serais toujours là pour toi, peu importe ce qu'il se passe. Mais ne parlons pas de cela, si nous sommes aujourd'hui sous la pluie c'est parce que j'ai toujours rêvé d'embrasser la fille de mes rêves sous la pluie et tu es la fille de mes rêves. »


Les larmes me montent aux yeux alors qu'il m'embrasse, ses mains se posent sur mes hanches, les miennes trouvent ses cheveux, je soupire de bonheur, je suis heureuse. Et puis l'évidence arrive, je veux cette connexion.

Alors que nous entrons dans l'hôtel, nous sommes trempés mais je me jette sur Harry, je l'embrasse avec fougue et il comprend.


« -Alexia, me prévient-il.

-Non Harry, j'en ai envie. »


Il ne dit plus rien, il m'embrasse alors qu'il m'enlève ma veste, je commence à déboutonner sa chemise, il fait glisser la fermeture éclaire de ma robe, sa chemise tombe au sol au même moment que ma robe. J'enlève mes ballerines, il enlève ses converses, rapidement son jean tombe à terre, il se penche et enlève se chaussettes. En remontant il fait glisser ses mains le long de mes jambes, je me mords la lèvre inférieur. Je le regarde faire, je ne sais pas ce qu'il faut que je fasse, contrairement à lui qui a de l'expérience.

Son regard se pose sur moi. Je le regarde dans les yeux, ses mains sont sur ma culotte, il les monte et prends mes seins en coupe, je gémis malgré moi ce qui me fait gémir. Nous tombons sur le lit et il m'enlève mon soutient-gorge, il suce mes tétons l'un après l'autre puis me fit des baisers sur le ventre, il arrive à ma culotte et cette fois, il l'enlève. L'un de ses doigts entre en moi et je gémis de plus belle en me cambrant. Il se lève, prend son pantalon et en sort un préservatif. Je le regarde en arquant un sourcil.


« -Il faut être prévoyant. »


Je rigole, je vois la bosse dans son caleçon, je le regarde, me mettant sur mes genoux. Je le tire vers moi en le prenant par la main. Je passe doucement ma main sur sa bosse et il grogne, je rougis pourtant ravie de l'effet que j'ai sur lui. Je lui enlève son caleçon et prends sa verge dans ma bouche, il grogne de plus belle en mettant ses mains dans mes cheveux encore mouillés. Au bout de quelques minutes, il se retire de ma bouche, enfile le préservatif et m'allonge. Il remet un doigt en moi puis le ressort.


« -T'es humide bébé, t'es magnifique. »


Encore une fois je rougis et il me pénètre, je ressens une légère douleur mais il m'embrasse, ce n'est pas comme avec...Jeff, non, Harry est tendre, et il me fait l'amour.

Rapidement nous atteignons notre apogées et lorsque nos cœurs arrêtent de battre la chamade Harry se retire de moi, mais le préservatif à la poubelle et me prend dans ses bras pour me déposer dans la douche, il fait couler l'eau sur nous et nous nous lavons mutuellement. Je le vois regarde mes cicatrices mais je ne dis rien. Il les embrasse et je ne fais que soupirer, je sais qu'il voudrait les voir disparaître mais elles sont une partie de moi.

Après que j'ai enfilé mon pyjama et Harry un caleçon propre, nous nous dirigeons vers le lit et nous couchons.



Ce soir, en me couchant je suis heureuse, ce soir en me couchant je suis comblée, ce soir en m'endormant je souhaite que rien ne change. Ce soir en dormant, je rêve d'une vie pleine de bonheur, sans avoir qu'on ne peut pas sortir de ce cercle vicieux qu'est la dépression.






POINT DE VUE LIAM

Nous sommes en train de faire la queue dans la file de X-Factor avec les garçons, Harry avait du rentrer plus tôt de son voyage avec Alexia. D'ailleurs ma sœur était resté à la maison, elle avait avoué qu'elle ne voulait pas nous gêner et qu'elle ne se sentais pas vraiment à l'aise dans la foule alors avant de partir Harry l'avait embrassé. Ils étaient mignons ensemble je devais bien l'avouer mais je savais que leur relation n'allait pas durer. Harry voulait vraiment vivre son rêve, il nous l'avait dit et je savais que s'il était prit il allait la lâcher et j'allais devoir essayer de la relever.

Pour l'instant je ne pensais pas trop à cela. Je cherchais plus tôt à me souvenir des paroles de ma chanson, j'allais chanter Cry Me a River de Michael Bublé. Je la connaissais par cœur mais j'avais quand même peur de ne pas m'en souvenir sur scène. Les mecs me demandaient comment cela se passait mais cela faisait deux ans que j'avais auditionné pour la première fois et je ne m'en souvenais plus vraiment. Alors que j'avais les écouteurs dans les oreilles un journaliste vient m’interviewer sur mon éviction à la Barbade en 2008, je savais bien que j'allais devoir reparler de cela mais je répondis tout de même avec le sourire.


« -Je crois que Simon a pris la bonne décision. Ça m'a donné le temps de me perfectionner. Je crois que si j'avais fait les live quand j'avais quinze ans, j'aurais galéré. Je n'étais jamais monté sur une grande scène, mais entre temps j'ai acquis de l'expérience. Et franchement, je dois une fière chandelle à Simon. Rien n'arrive par hasard. Je suis beaucoup plus mûr aujourd'hui, et je me suis déjà produit devant des milliers de spectateurs lors de mon ancienne audition donc je suppose que ce sera plus facile. Et puis mes amis, qui auditionne aussi en solo seront là pour me soutenir comme je serais là pour les soutenir. Mais je dois dire que mon échec m'a vraiment ébranlé alors heureusement que ma sœur était là. C'était un crève-cœur, expliquais-je. Mais maintenant au moins je sais ce qu'on ressent quand on se fait éjecter, rajoutais-je en riant légèrement.

-Et votre sœur elle n'est pas là aujourd'hui ? Comment va t-elle ? Me demanda t-il.

-Ma sœur ? Et bien elle a eu quelques soucis ces deux dernières années et la foule ce n'est plus pour elle mais elle nous soutient également en plus l'un de mes amis et son petit-ami alors. »


Je souris et le journaliste ria avant de reprendre son sérieux.


« -Y a t-il une personne que vous voulez vraiment impressionner dans les juges ?

-Si Simon dit oui ce serait vraiment la plus belle des récompenses.

-Même s'il vous a jeté ?

-Oui, riais-je. »


La file avança et je me retrouvais rapidement avec un micro dans la main, c'était mon tour de monter sur scène.


« -Comment ça va Simon ? Demandais-je naturellement lorsque je fus face aux juges. Il y a un bail qu'on ne sait pas vu !

-Deux ans Liam ? Demanda Simon Cowell avec un sourire.

-Oui, confirmais-je. »


Encore une fois ce fut bizarre de se retrouver sur scène, presque surréaliste, les premières notes de violon commencèrent et je commençais à chanter. Chaque paroles de la chanson sortait avec passion de ma bouche, je pouvais le sentir, parce que cette chanson me tenait vraiment à cœur. Lorsque les notes se finirent le public se leva et applaudit. J'étais ravi, j'avais l'impression d'être un rêve, cela ne pouvais pas être la réalité, j'étais vraiment heureux de voir tous ses gens debout à m'applaudir. J'avais les larmes aux yeux, c'était vraiment génial ! Pourtant je ne laissais pas l'émotion prendre le dessus sur moi, pas tant que je n'avais pas la réponse des juges. Ce fut Cheryl Cole qui parla en première.


« -Quoi que ce puisse être, tu l'as vraiment, me dit-elle. Et j'ai trouvé que ta voix était très, très puissante.

-Je partage cette opinion, fit Natalie Imbruglia, j'ai été très très impressionnée. Les autres candidats ont des soucis à se faire, sourit-elle.

-Je suis vraiment très très content de toi Liam, me félicita Louis Walsh. »


J'en avais impressionné trois mais c'était surtout Simon que je voulais impressionner. Louis Walsh regarda Simon et lui sourit narquoisement.


« -C'est là le garçon que tu as recalé !

-Oui Liam n'était pas prêt il y a deux ans. C'est tout de même moi qui lui est conseillé de revenir dans deux ans. Et j'avais raison, ajouta t-il. »


C'était désormais le moment de voter oui ou non et après l'ovation debout et les commentaires flatteurs des juges j'espérais vraiment que le oui allait l'emporter. Parce que c'était mon moment de revanche. Juge après juge chacun dirent oui et j'en fus comblé. Surtout par le oui de Simon.


« -Si l'on juge par le talent, absolument incroyable, c'est un oui franc et massif. »


La déception de 2008 était désormais envolé et je les remerciais avec joie. En revenant dans les coulisses le présentateur qui se souvenait de moi semblait heureux et fière que j'ai réussit. Il me fit même la remarque comme quoi j'étais devenu un homme. Même dans les rêves le s plus fous et les plus débiles je ne m'attendais pas à cela ! Même Simon c'était levé pour applaudir, c'était comme un rêve ! Je donnerais tout ce que j'ai à la prochaine étape mais avant cela il fallait que j'appelle ma sœur et que je soutienne mes potes ! Le téléphone à la main je rejoignis la mère de Harry dans les coulisses, ce sera bientôt son tour. J'appelais Alexia.


« -Allô ?

-Hey princesse, c'est Liam ! Je pouvais entendre dans ma voix toute l'émotion contenue.

-Oh mon dieu ! Cria Alexia. Tu as réussis ! Tu as réussis ! N'est ce pas ?

-Oui ! »


Alexia cria dans le téléphone et je dû écarter l'appareil de mon oreille pour ne pas qu'elle me perce les tympans.


« -Liam je suis tellement contente et tellement fière que tu es réussis ! C'est vraiment génial !

-Merci ma puce. Il va falloir que je te laisse Harry va faire son entré sur scène.

-D'accord, dis lui de m'appeler ! »


Je lui promis avant de raccrocher.







POINT DE VUE HARRY

J'étais face à la scène, Liam venait d'y monter et ce serait bientôt à moi. Ma mère se trouvait à mes côté ainsi que ma sœur. Zayn, Louis et Niall eux attendaient dehors, ils allaient passer après moi et ne pouvaient donc pas entrer. Le présentateur se mit face à moi et me demanda pourquoi est-ce que j'étais venus ici.


« -Les gens me disent que je chante bien, surtout ma mère et ma copine. Chanter, c'est ce que je veux faire dans la vie, et si les gens qui peuvent m'aider à réaliser mon rêve pensent que je ne suis pas fait pour ça, je vais devoir revoir mes plans.

-Et vous vous sentez comment ?

-Tendu et excité, le moment va être éprouvant je pense.

-Tu penses avoir du talent ?

-J'y croirais vraiment lorsque les juges me donneront leur feu vert. Tout ça me semble surréaliste ! Mais j'aurais adoré que ma copine soit ici.

-Votre copine serait-elle la sœur de Liam ?

-Je ne répondrais pas à cette question, souris-je. »


Je savais qu'Alexia ne voulait pas avoir les projecteurs sur elle alors je ne répondis pas vraiment oui. Liam nous rejoignit et on me donna un micro, le stresse montait mais j'étais également surexcité. Ma mère me donna un baiser, ma sœur aussi et Liam me fit une accolade en me souhaitant bonne chance. Je leur souris avant de monter sur scène. Je saluais les juges d'un air désinvolte alors qu'intérieurement j'étais mort de peur.

J'allais chanter « Isn't She Lovely » de Stevie Wonder, en cappella, ce qui n'était pas courant, je sentis l'adrénaline coulait dans mes veines au fur et à mesure que je chantais. Je m'amusais et c'était génial ! Je finis ma prestation et une salve d'applaudissement ce fit entendre. Je fis une courbette avec un sourire, essayant de contrôler mon émotion. C'était comme dans un rêve sauf que c'était la réalité et j'étais fière d'avoir réussi à monter sur scène.

Cheryl Cole avait été remplacé par Nicole Scherzinger et Natalie Imbruglia était partit. Je n'avais donc que trois juges comparé à Liam qui en avait quatre. Ce fut Nicole qui dit en première son verdict.


« -Je suis vraiment contente que nous ayons pu t'entendre chanter a cappella. Pour un garçon de seize ans tu as une voix remarquable. »


Je lui donnais un sourire charmeur et la remerciais. Louis Walsh prit ensuite la parole.


« -Je suis d'accord avec Nicole, dit-il. Néanmoins, malheureusement, je pense que tu es encore très jeune et qu'il te manque l'expérience et l'assurance nécessaires.

-Quelqu'un dans le public a crié « foutaise » et je suis du même avis. Pour la bonne raison que cette émission c'est donné pour mission de découvrir des talents, quel que soit l'âge, quinze, seize ou dix-sept ans. Je pense qu'avec un peu de travail tu pourrais faire un carton. »


Cette remarque me fit grandement sourire, ils n'avaient pas encore dit oui ou non mais j'avais reçut l'appréciation que j'espérais. J'avais vraiment envie d'aller à l'étape suivante et j'allais être fixé. Walsh dit non, et encouragé par Simon le public hua. Simon et Nicole eux dirent oui ! J'étais admis au bootcamp ! J'étais fou de joie lorsque je retrouvais ma mère, ma sœur, Liam et la famille de Niall. Je n'arrivais pas à croire que j'avais réussis, c'était vraiment génial ! Je ne m'y attendais pas vraiment. Liam me félicita. Ma mère avait les larmes aux yeux tout comme Gemma. Je leur souris en les prenant dans mes bras.


« -Tu devrais appeler Alexia, me sourit Liam. »


Je hochais la tête en prenant mon portable, j'appuyais sur son numéro et attendait qu'elle me réponde.


« -Alors ? »


Je riais en voyant qu'elle ne prenait même pas la peine de me saluer.


« -Je suis pris bébé. »


Un long cri se fit entendre et je me doutais qu'elle était heureuse pour moi.


« -Je suis fière de toi Haz, tu le mérites ! C'est tellement génial ! J'espère que les autres aussi vont réussir vous le méritez tellement. »


Je souris tristement, non, nous ne le méritions pas.


« -Je t'aime Harry.

-Je t'aime aussi bébé.

-On se voit quand vous reviendrez.

-Bien sûr, à tout à l'heure. »


Je raccrochais. Je savais que quand nous allions revenir elle risquait de dormir, il y avait beaucoup d'heure de route et je ne savais pas quand nous finirions.







POINT DE VUE NIALL

Le présentateur se plaça devant moi en me posant des centaines de questions auxquels je répondais comme je le pouvais.


« -On m'a comparé à Justin Bieber une fois, je trouve qu'il y a pire comme comparaison. Mes ambitions ? Je voudrais remplir des stades, pulvériser les records de ventes et travailler avec les meilleurs artistes du monde. Cette audition c'est le début de cela, si je suis pris aujourd'hui je vais tout faire pour gagner. »


Le candidat avant moi sortit de scène et on me donna un micro. Le stresse montait mais j'étais légèrement sûr de moi. Je savais que si je le voulais je pourrais y arriver. Je montais sur scène et saluais la foule. Nicole Scherzinger avait été remplacé par Katty Perry et Cheryl Cole était de retour. Louis Walsh me demanda pourquoi j'étais ici et je le regardais.


« -Je suis ici pour devenir le meilleur artiste dans ma catégorie.

-Tu es le Justin Bieber irlandais ? »


J'acquiesçais avec un sourire puis j'échangeais quelques traits d'humour avec Katy Perry, je n'en revenais pas de plaisanter avec elle, elle était mondialement connue !

Les premières notes de la chanson que j'avais choisi commencèrent. C'était « So Sick » de Ne-Yo. Mon regard resta fixé sur le public. J'espérais vraiment avoir impressionné le public lorsque la musique s'arrêta.


« -Je te trouve adorable, dit Katty Perry. Tu as du charisme mais tu devrais t'en servir davantage. Tu n'as que seize ans, moi j'ai commencé à quinze et je n'ai percé qu'à vingt-trois.

-Je crois que tu n'étais pas assez préparé, déclara Simon. Tu n'es pas aussi bon que tu le croyais mais il n'empêche que je t'aime bien.

-Tu es indéniablement craquant, fit Cheryl Cole, tu as un charme fou pour un garçon de seize ans, mais la chanson que tu as choisie était au dessus de tes forces mon cœur.

-Non je crois que tu as quelque chose, dit Louis Walsh. Je crois que les gens vont t'aimer parce que tu es adorable

-Ah oui ? Les gens vont l'aimer parce qu'il est adorable ? Demanda Simon avec sarcasme.

-Oh ! Ça va, rétorqua Walsh du tac au tac. »


Quand arriva le moment des votes ce fut Simon qui parla le premier pour dire oui et je donnais un coup de poing en l'air en signe de victoire, Cheryl Cole elle dit non,Louis Walsh dit oui en coupant la parole à Katty Perry. Cette dernière déclara que je manquais d'expérience mais qu'elle pensait que j'avais du talent avant de dire oui. Je sortis donc de scène avec un grand sourire au lèvre, Liam me sauta dans les bras et Harry fit de même. J'étais heureux.








POINT DE VUE ZAYN

Niall, Liam et Harry étaient passés, il ne restait que Louis et moi, Louis passait en dernier et j'allais bientôt passé. Je regardais devant moi, les candidats étaient nombreux, beaucoup, comme Niall, avaient emmenés leur guitare et jouaient en chantant. Je ne savais pas si j'allais y arriver, je stressais et j'étais tendu mais je ne devais pas me laisser abattre. Je devais monter sur scène et chanter.

Le candidat avant moi prit son micro et monta sur scène, je l'entendis chanter sa chanson, il fut refuser, il n'avait pas assez de voix selon les juges. On me tendit mon micro et je soufflais un coup avant de monter sur scène. Je regardais face à moi avant de me tourner pour faire face aux juges. Il y avait Louis Walsh, Nicole Scherzinger et, bien sûr, Simon Cowell. Mes nerfs étaient prés à craquer alors que après ma présentation j'entamais a cappella « Let Me Love You » de Mario.

J'avais répété cette chanson pendant de longues heures, je savais, du moins j'étais convaincu, que cette chanson était faîte pour moi, pour ma voix. Je me donnais à fond, je voulais les persuader que j'étais assez bon pour passer à l'épreuve suivante.

Lorsque ma prestation fut fini, Louis Walsh me dit qu'il m'aimait bien, Nicole m'annonça qu'elle me trouvait quelque chose de spécial et Simon se déclara impressionné mais il ajouta que je devais me montrer plus ambitieux. Comme si je ne l'étais pas ! Louis et Nicole votèrent oui et Simon me regardant en hochant la tête. Il me dit oui. J'étais pris pour le bootcamp.










POINT DE VUE LOUIS

J'étais le dernier à passer, tout comme Will Young, le gagnant de Pop Idol. Certains pensent que passer dans les derniers augmentent la chance de gagner, je n'en suis pas sûr. Chacun à sa place et passer dernier ne change rien. Il faut le savoir. Le monde ne va pas aimer ta voix car tu chante dernier. Je m'étais endormi dans la file lorsque Zayn me tira dans la salle de rétention là où nous devions attendre que notre numéro soit appeler, je regarder l'horloge, les secondes passaient lentement et j'étais vraiment fatigué mais l'excitation me gardait debout. En seulement quelques temps je me retrouvait dans les coulisses. Je sentis le trac venir en force dans mon corps et ma bouche devient sec.

Je me présentais face aux juges avec un sourire timide. Les notes de « Hey There Delilah » de Plain White T's remplirent l'air et je commençais à chanter. Nicole montra un grand sourire dès que je commençais à chanter.

A la fin de la chanson, Simon Cowell et Louis Walsh annoncèrent que j'avais une voix inintéressante et Nicole Scherzinger me félicita pour ma prestance. Ils dirent tous les trois oui et j'étais vraiment heureux !

Je rejoignis les garçons à l'extérieur et nous sautâmes de joie. Chacun de nous était pris avec plus ou moins de succès. Il était 20h30 lorsque nous reprîmes le chemin vers la maison de Liam.








POINT DE VUE HARRY

Il était 3 heures du matin lorsque nous arrivâmes à la maison de Liam. Les lumières étaient allumés mais je savais que Alexia devait dormir. Liam ouvrit la porte sans faire de bruit se doutant que sa sœur dormait, je lui dis que j'allais m'occuper d'elle, les laissant aller se coucher. Je regardais dans la salon et la vis en train de dormir avec un livre sur son ventre. Je pris le livre et le fermais après avoir mis le marque page. Je regardais ensuite Alexia. Ces cheveux blond retombait sur une de ses épaules en tresse, sa bouche formait un léger sourire.

Je me penchais et doucement la pris dans mes bras. Je la portais jusque dans la chambre où je l'allongeais. Elle se réveilla doucement et je lui embrassais le front.


« -Rendors toi bébé.

-Hum... »


Ses yeux clignotèrent dans la pénombre et elle me regarda.


« -Désolée, rougit-elle.

-Ne sois pas désolée ma belle. »


Elle se pencha vers moi et m'embrasa doucement.


« -Félicitation pour X-Factor.

-Ce n'est que la première épreuve.

-Mais c'est déjà beaucoup. Tu ne peux pas dire le contraire. »


Non, c'est vrai, je ne pouvais pas dire le contraire. Mais, j'avais peur de ne pas réussir après, Alexia se leva en s'étirant et me prit dans ses bras puis elle se changea devant moi, enfilant un sort et un débardeur. Ma petite amie était magnifique et maintenant elle n'avait plus peur de se changer face à moi.

Je la regardais encore un moment avant de moi aussi me changer. Je restais en caleçon puis me mis dans les draps attendant qu'elle me rejoigne pour que je puisse la prendre dans mes bras et m'endormir


Nous sommes le 23 juillet et les garçons et moi avons été recalés au bootcamp. Présentement je me trouve avec Zan à la sortit du stade où l'épreuve ce déroulait. Ils nous ont fait danser et comment dire que la danse n'est pas vraiment notre truc ? Bref, Zayn a faillit abandonner mais Simon Cowell l'en a dissuadé. Je devais appeler Alexia mais je n'ai pas eu le courage de le faire. Nous nous sommes disputés ce matin et je n'avais aucune envie de lui annoncer la nouvelle. Je ne savais même pas si j'en avais encore le droit maintenant... Lorsque nous sommes partis elle ne m'a même pas embrasser ! Je veux dire quand même je suis son copain, enfin j'étais, et elle ne m'embrasse même pas pour me dire bonne chance ! Parfois je me demande pourquoi nous étions ensemble, nous étions tellement différent, puis je me rappelle de son rire et de son sourire, de son corps la nuit et je sais que nous sommes fait pour être ensemble. Pourtant c'est ce matin que tout c'est finis, lorsque dans la voiture je lui ai envoyé un message...

Alexia m'appelle mais je ne réponds pas alors elle laisse un message sur le répondeur, je sais que je devrais l'écouter mais je n'en ai pas la force alors je regarde Zayn, il fume, mais ce n'est pas nouveau, il m'en tend une et je refuse, je ne fume pas, enfin si j'ai fumé, pendant un moment, je voulais juste essayer et je n'ai pas réessayé depuis. Perdu dans mes pensées je n'entends pas les régisseurs nous demander de revenir. Les garçons qui ont perdu sont demandé dans les coulisses. Pourquoi ? Ils veulent nous humilier ? Si c'est cela je ne compte pas leur faire ce plaisir. J'ai déjà perdu.

Finalement, je me lève, Zayn fit de même après avoir écrasé sa cigarette par terre. Nous nous avançons jusqu'aux coulisses. Ils sont tous réunis et je peux voir Niall, Louis et Liam avec des yeux pleins de questions, nous en avons tous à vrai dire. Mais vont-il y répondre. Finalement nous attendons. Je sens mon portable vibrer dans ma poche. Je sais que c'est Alexia mais je ne réponds pas, parce que je ne peux pas et parce que je ne veux pas.







POINT DE VUE EXTERNE

« -Cinq garçons vont être appelés et vont devoir se rendre sur scène. »


Les cinq garçons regardent le présentateur, ils sont remplis d'espoir. Dans une autre ville la jeune fille parle au répondeur, elle demande des explications...


« -Louis Tomlinson. »


Louis saute de joie. Alexia balance son téléphone.


« Liam Payne. »


Il sourit. Elle pleure.


« -Niall Horan. »


Il pousse un cri de joie. Elle pousse un cri de détresse...


« -Zayn Malik. »


Il avance. Elle tend la main...


« -Et Harry Styles. »


Il est heureux. Elle vient de se couper...

Les garçons avancent sur scène, dans la même direction, dans le même rêve et dans le même espoir. Il y a quatre filles face à eux mais ils n'y font pas attention. Puis la nouvelle tombe. Ils vont former un groupe parce que leurs voix s'accordent. Harry tombe à genoux, la tête entre les mains il pleure. Niall saute, il ne pleure pas, il est joyeux, il voudrait crier mais il ne le fait pas. Zayn prend sa tête entre les mains mais il ne pleure pas, il n'est pas faible. Louis saute avant de prendre sa tête entre les mains également, il ne peux pas y croire. Liam lui reste d'abord pétrifié face à cette annonce, il allait renoncer une deuxième fois à son rêve mais on lui donne une dernière chance, une chance avec ses amis. Ses mains viennes dans ses cheveux, il n'y crois pas pourtant en voyant ses amis fou de joie il comprend que c'est vrai. Finalement lorsque l'excitation redescend ils se prennent dans les bras. Un sourire aux lèvres Liam est heureux, sans savoir que sa sœur est en train de se battre pour ne pas retomber dans ce cercle vicieux.

Liam sort dehors, ses amis discutent mais lui, il a besoin d'entendre la voix de sa sœur. Il prend son téléphone et tape son nom . Une sonnerie, deux, trois et enfin elle répond. Il ne lui laisse pas le temps de parler et lui annonce la nouvelle.


« -On vient d'être mis en groupe, tous les cinq, on continue X-Factor. »


Il cri presque et n'entend pas les sanglots étouffés de sa sœur.


« -On revient dans quelques heures on va se mettre en route. »


Et elle comprend qu'elle ne peut pas les voir, elle ne peut pas les regarder heureux alors qu'il vient de rompre. Sa décision est prise et elle ne reviendra pas dessus.


« -Je vais chez Aiden, sa voix tremble, je ne serais pas à la maison ce soir et je ne pense pas y revenir demain.

-Pourquoi ? Liam est choqué. Je pensais qu'on pourrait fêter ça ensemble.

-Je veux bien le fêter quelque part avec toi mais ce ne sera pas à la maison. »


Elle raccrocha et Liam comprend. Il s'est passé quelque chose entre Alexia et Harry. Et Harry est le fautif. D'un pas furieux il se dirige vers la voiture de Louis, les garçons y sont déjà installés sauf Harry qui regarde son téléphone et Liam peut voir qu'il a les larmes aux yeux mais il est trop furieux pour être gentils. Harry lève la tête et il voit bien que Liam veut lui faire la leçon mais là, maintenant, il n'a pas la tête à entendre Liam lui crier dessus.


« -Tu as dit que tu ne prendrais pas de partie. »


Liam ne répond pas, pourtant il ouvre la bouche mais Harry a raison alors il monte dans la voiture. Il a encore la voix tremblante de sa sœur. Harry aussi monte dans la voiture. Il a encore le message d'Alexia sur son répondeur dans la tête.


« -Harry, s'il te plaît répond...Je sais pas pourquoi tu veux que ça se finisse. Je comprends pas...elle sanglote. Tu m'as dit que ça ne se finirait pas et tu viens de rompre sans explications...Harry je t'en supplie dis moi pourquoi tu me fais ça ! Pourquoi tu me fais encore mal ? Je t'ai fait confiance Harry ! Je t'ai laissé prendre une grande place dans mon cœur parce que je pensais que tu ne me ferrais plus de mal mais tu recommences. Je sais qu'on s'est engueulé mais pourquoi rompre ? C'était une dispute débile. Harry je t'aime... Tu m'as sauvé la vie alors pourquoi tu la détruis de nouveau ? »


Il entend ses suppliques, ses reproches, sa voix, il sait qu'elle est amoureuse de lui et il est amoureux d'elle. Il ne savait pas pourquoi il avait rompu mais maintenant il le sait. Il ne peut pas se permettre dans la compétition d'avoir peur qu'elle face une connerie. Il ne devait plus l'avoir dans sa vie maintenant. Il regarde Liam, il tente de sonder son ami. Il voit qu'il s'est calmé mais est-ce assez pour lui parler ? Il ne pense pas.




Alexia prépare ses affaires, elle prend plusieurs vêtements de rechange. Elle appelle Aiden qui l'accueille avec plaisir chez lui, ses parents sont même heureux de pouvoir revoir la jeune fille. Alexia enfile une veste par dessus sa robe, elle met des ballerines et part. Elle ne compte pas revenir dans sa maison tant que Harry s'y trouve. Alors qu'elle marche elle repense à sa dispute avec Harry.

Il était aux environs de huit heures et la jeune fille c'était levé pour leur dire au revoir et bonne chance avant qu'il ne parte. Elle descendit les escaliers, se rendant dans la cuisine pour déjeuner, Liam s'y trouvait ainsi que Niall. Ce dernier jouait de la guitare en chantant. Elle l'écouta tout en allant embrasser son frère.


« -Ton copain est sous la douche, lui déclara Liam avec un sourire.

-D'accord. »


Elle sourit avant de déjeuner, Niall chante encore et elle l'écoute en silence tout comme Liam, elle sait qu'ils sont stressés alors elle ne leur parle pas de l'épreuve.


« -J'ai envoyé ma candidature pour une école de dessin.

-Mais t'as pas eu le A-Level.

-Je sais mais c'est pour l'avoir avec option art.

-Tu as la réponse ?

-Oui, j'ai été prise.

-Tu commences quand ?

-Septembre mais je peux me rendre là bas quand je veux.

-C'est génial ! Je suis tellement content pour toi. »


Et elle peut voir qu'il l'est vraiment. Oui, Liam est heureux parce qu'elle a repris le dessus, parce qu'elle est de nouveau elle-même. Alexia, elle se dit qu'elle aurait dû demander dès sa première année au lycée mais elle ne pouvait pas, parce qu'elle avait l'espoir que son frère change à l'époque et maintenant qu'il a changé elle peut se rendre là-bas sans problème.


« -C'est où ?

-A Londres. »


Liam ne répond pas, il hoche la tête en regardant par dessus la tête de la jeune fille. Elle se retourne pour se trouver face à Harry. Ce dernier la foudroie du regard, elle sait qu'elle aurait dû lui en parler mais elle voulait juste se venger, elle n'en savait rien pour X-Factor, il ne devait pas savoir pour son école d'art. Elle se lève et se dirige vers sa chambre, Harry derrière elle. Elle prend des affaires et se dirige vers la salle de bain, Harry tente de lui bloquer le passage.


« -Laisse moi passer Harry, on parlera lorsque je serais un peu plus réveillé et que tu te seras calmé. »


Elle ne lui laisse pas le temps de répondre elle passe devant lui et se rend dans la salle de bain. Sous l'eau elle souffle, elle sait que cette discussion se terminera en dispute mais elle ne veut pas elle ne veut pas de cela. Elle veut que Harry se rende à X-Factor, heureux et en sachant que sa copine est derrière lui. Après s'être lavé elle sort et s'habille, elle se maquille un peu, mascara et gloss, puis elle se coiffe, mettant ses cheveux mouillés en tresse. Elle sort de la salle de bain et retourne dans sa chambre. Harry l'y attend. Lorsqu'il la voit il se dirige vers elle et la prend dans ses bras mais elle voit bien qu'il est tendu.

Harry est stressé, il ne veut pas la perdre, savoir qu'elle a demandé à aller dans une école d'art à Londres, lui fait peur, c'est loin d'ici et s'il perd X-Factor ils ne se verront plus beaucoup. Il tente de comprendre pourquoi elle a fait, il essaie mais ce qu'il ne comprend vraiment pas, c'est pourquoi elle ne lui en a pas parlé. Une vengeance ? Sûrement, mais elle n'a pas le droit de lui en vouloir pour X-Factor, ils n'étaient pas ensemble à ce moment-là.

Ils s'embrassent, les mains de la jeune fille prennent en otage les boucles brunes de son copain, lui prend les hanches de sa copine, la pressant contre lui. Rapidement ils se retrouvent sur le lit, les vêtements partent les un après les autres, ils finissent par ne faire plus qu'un.

Essoufflé par leurs ébats, Alexia et Harry, se regardent, ils n'ont pas parlés mais ils vont le faire c'est une simple question de secondes. Finalement c'est Harry qui pose une question.


« -Pourquoi tu ne m'as rien dit ?

-Je...je voulais que tu vois ce que ça fait de te retrouver devant le fait accomplis sans avoir ton mot à dire.

-Mais on était pas ensemble !

-Et alors tu aurais pu m'en parler lorsqu'on c'est mis ensemble ! Pourquoi tu n'as rien dit ! Pourquoi tu ne m'en as pas parlé lorsqu'on c'est mis ensemble ?

-Parce que je savais que tu allais gueuler ! Qu'est ce que tu peux être chiante !

-Si je suis chiante pourquoi t'es avec moi ?

-Parce que t'es bonne ! »


Alexia regarde Harry, bouche bée, elle ne sait pas quoi répondre. Harry se rend compte de ce qu'il a dit. Il jure, il ne se retient pas lorsqu'il est en colère, il ne voulait pas dire cela.


« -Putain, c'est pas ce que je voulais dire.

-Mais c'est ce que tu as dit ! Elle l'accuse.

-Mais je contrôle pas ce que je dis quand je suis en colère !

-Je m'en fiche. Je suis pas une fille avec qui tu peux sortir pour coucher avec, je suis pas comme ça !

-Je le sais, je suis désolé. »


Elle ne répond pas, elle en a marre de se battre avec lui, elle revient au sujet principal.


« -Je vais à Londres Harry, mes parents ont déjà prit l'appartement.

-T'as que seize ans !

-Mais je suis assez mature, Harry tu vas vivre ton rêve à X-Factor et moi, je vais aller étudier pour réaliser le miens, s'il te plaît je ne veux pas qu'on se dispute pour cela.

-Tu ne veux jamais qu'on se dispute ! On est tellement différent tous les deux !

-Quoi ? Tu voudrais que je te ressemble peut-être ? Tu veux que je couche à gauche à droite pour oublier que mes parents ne sont jamais là, que mon frère m'a tabassé ?

-Non, c'est pas ce que je veux dire ! Harry cri sur la défensive.

-Laisse tomber Harry. Peu importe ce que tu diras, avec ou sans ton accord, j'y irais, c'est mon rêve.

-Bien. »


Ils sont en colère tous les deux. Harry prend ses vêtements se rhabille et descend. Ses amis lui lancent des vannes, ils les ont entendus faire l'amour puis se disputer.

Alors que les garçons partent, Harry envoie un message à sa copine.

DE : Hazza <3

A : Alexia

C'est finis Alexia. Nous deux c'est terminer. Tu vas vivre ton rêve, je vais vivre le miens et je ne veux pas de distraction. De toute façon nous sommes trop différent.




Alexia n'avait pas répondu à ce message, elle l'avait appelé, il n'avait pas répondu, elle avait essayé de nombreuses fois avant de comprendre qu'il ne voulait plus d'elle. Elle n'avait été qu'une distraction. Une putain de distraction. Aujourd'hui, elle était de nouveau détruite et leur relation était finis. Alexia se fit alors une promesse. Elle était peut-être détruite mais elle se faisait la promesse de devenir pire que Harry. Elle allait se détruire petit à petit par tous les moyens possible...







2 ANS PLUS TARD

POINT DE VUE ALEXIA

Je me regarde dans le miroir, mes cheveux sont désormais noir, mes yeux bleus sont cernés de maquillage noir, un simple gloss transparent orne mes lèvres. En deux ans j'ai changé, les garçons ont finis troisième à X-Factor mais ce sont maintenant des stars mondialement connus. Les « One Direction » ont des fans dans le monde entier et je suis fière de mon frère. J'ai coupé les ponts avec tous les garçons, même Liam et mes parents. Je garde seulement contact avec Aiden et encore nous nous parlons de moins en moins avec le temps, il dit que j'ai trop changé.

Je sors de ma salle de bain et me dirige vers ma chambre, mon appartement contient deux chambres, une salle de bain, une cuisine et un salon. Mon frère ne savait pas où j'habitais, j'avais demandé à mes parents de garder le secret, je ne voulais pas qu'il vienne à l'improviste. Je n'avais aucunes nouvelles des garçons à part à travers les réseaux sociaux et mes parents ainsi que Lisie qui sortait toujours avec Niall.

Ma chambre était en bordel, j'avais légèrement fait la fête hier, un garçon se trouvait dans mon lit, se n'était pas le premier depuis que j'étais arrivé à Londres et se ne sera pas le dernier. Je ne savais pas son nom, mais puisqu'il est encore là, il devait être un bon coup mais j'étais vraiment défoncé hier. Je le réveille rapidement, il grogne mais se lève quand même, il prend ses affaires, se rhabille et m'embrasse avant de sortir de chez moi. Je souffle en m'allongeant sur le lit. Si Liam me voyait il me tuerait. Je sais qu'il ne voudrait pas me voir ainsi, je sais qu'il ferait en sorte que je redevienne comme avant, mais je ne veux pas cela , changer veut dire ressentir et je ne veux plus ressentir. Je préfère planer et faire comme si le monde était rose. Je ne veux plus ressentir cette douleur. Ma rupture avec Harry m'a définitivement détruite. Je ne compte plus les revoir. Maintenant je vais vivre comme si j'allais mourir demain. Peu importe les conséquences de mes actes, rien ne pourra être pire que de perdre Harry...

Je me lève de mon lit et me dirige vers mon bureau, j'ai obtenu mon A-Level et maintenant je rentre dans l'école d'art. Je veux être une artiste, ouvrir ma galerie. C'est mon rêve et c'est la seule chose qui n'a pas changé. Parfois quand je repense à avant je me dis qu'il y a quelque chose de bien dans ce changement. J'étais beaucoup trop timide, beaucoup trop renfermé. Maintenant, j'ai plein d'amis, enfin des gens avec qui je traîne, je parle franchement, je ne me laisse pas marcher sur les pieds. Pourtant je sais que si un jour je me trouvais face à Liam, Louis, Zayn, Niall ou même Harry je ne pourrais que me taire, que me renfermer. Parce qu'ils font partis du passé. Mon frère aussi.

Mon téléphone sonne, c'est Liam, je regarde l'écran en ne sachant pas quoi faire, parfois je réponds et parfois je ne réponds pas. Il ne sait jamais si je vais répondre ou pas et j'aime ça. Je suis de bonne humeur ce matin alors je réponds même si je sais que je plane encore un peu.


« -Hey !

-Putain Alexia ça fait genre une semaine que je t'appelle ! Pourquoi tu réponds pas ?

-Pas envie. Tu vas bien.

-Non, je m'inquiète pour toi. Tu as changé en deux ans et en plus cela fait deux ans qu'on ne sait pas vu.

-Ce n'est pas ma faute, je rigole sans savoir pourquoi.

-Alexia Putain t'es défoncée ! J'hallucine ! Liam à l'air choqué. Je peux pas croire que tu te drogue, ça dur depuis combien de temps ?

-Longtemps maintenant, tu sais il me manque Liam.

-Alex', mon ange, je sais qu'il te manque.

-Non tu sais pas, je commence à pleurer, je suis perdue tu sais mais quand je suis comme maintenant, je vais bien, je rigole de nouveau, je ressens plus rien.

-Tu te détruis.

-Peut-être.

-Alexia...

-Hey bébé ! »


Liam fut coupé par Jordan, un ami et sexfriend qui vient de rentrer dans ma chambre. Je rigole en voyant le jeune homme me tendre une seringue, je lui montre mon téléphone et il comprend qu'il doit patienter un peu.


« -C'est qui ?

-Jordan.

-C'est ton mec ?

-Non.

-Alors c'est quoi ?

-Un ami, un très très bon ami. Je te laisse frérot, il a ramener de quoi s'amuser.

-Non, Alexia !

-Au revoir Liam, je ne te répondrais plus maintenant.

-Je vais te sauver de là Alex', je te jure que je vais te retrouver.. »


Mais je ne l'écoute pas et raccroche. Il ne me retrouvera pas. Je ne le laisserai pas me retrouver. Jordan me tend la seringue pleine de drogue et avec précision et habitude je la plante dans mon bras.







POINT DE VUE LIAM

Elle vient de raccrocher et je ne sais pas quoi faire. Je sais que je dois faire en sorte de la retrouver. Il faut que je la retrouve, que je la sauve !


« -Merde ! »


Je cris, j'ai besoin de sortir la rage qui boue en moi, je n'ai rien dit à Harry, je ne lui en ai pas voulut parce que je croyais qu'elle allait bien ! Mais elle se drogue ! Elle se fait du mal et moi j'ai rin vu ! J'étais pas là pour elle, comme avant...

Il faut que je sache si elle va bien, je ne veux pas la perdre, elle est la seule chose qu'il me reste de vrai de mon ancienne vie, elle est ma sœur, mon sang, j'ai besoin d'elle et elle a besoin de moi. Elle aura toujours besoin de moi, parce que peut importe ce qu'elle dira, elle est fragile et innocente.

Harry arrive dans ma chambre, il me regarde alors que mon téléphone est jeté par terre. Je ne veux pas qu'il me voit ainsi mais tout est de sa faute. Pourtant je peux voir dans son regard qu'il s'inquiète.


« -Qu'est ce qu'il y a Liam ?

-Elle..elle était défoncée...

-De quoi ? Qui ? »


Je vois bien qu'il sait de qui je parle mais il a peur, je sais qu'il l'aime mais il a rompu et elle n'a plus voulut lui reparler. Je la comprends et je comprends Harry aussi, je ne peux pas prendre de partie mais aujourd'hui ma sœur est en train de se tuer et j'ai besoin d'aide.


« -Alexia ! »


Il me regarde choqué, il ne peut pas croire ce que je dis. Il ne veut pas croire qu'elle se fait du mal mais c'est la vérité, ma sœur va mal, très mal.


« -Elle se drogue ! Putain elle est en train de se tuer à petit feu et je sais même pas où elle est ! Merde ! On est dans la même ville et je sais même pas où elle habite ! »


Harry ne parle pas. Je vois qu'il réfléchis, ses yeux sont partout, il tente de comprendre. Et moi, je suis en colère et même si je sais qu'il est bouleversé j'en rajoute une couche.


« -Elle était avec un mec ! Jordan, il s'appelle. Ma sœur est devenue quelque chose qu'elle n'est pas. »


Harry me regarde, il n'ose pas parler, et je vois qu'il sait quelque chose. Quelque chose que moi je ne sais pas.


« -Elle est devenue comme moi, elle voulait me ressembler... »


Mon cœur sombre, je ne veux pas y croire, Harry ment, ce n'est pas vrai.


« -Il faut qu'on la retrouve. »


Ma phrase n'est qu'un murmure, ma gorge me fait mal, je n'y crois pas. Ma sœur ne peut pas être devenue une garce comme toutes ses filles, ma sœur n'est pas une pute. Une larme coule sur ma joue mais je dois être fort alors je l'essuie avant que Harry ne la voit. Mais Harry regarde ailleurs, il est à genoux, ses yeux sont dans le vide, il est perdu dans ses pensées.


« -Je dois réparer tout ça. Il faut que je la retrouve ! J'ai besoin d'elle ! »


Harry répète ses phrases à plusieurs reprises, je ne comprends pas où il veut en venir. Je ne vois pas ce qu'il veut faire. Il me regarde droit dans les yeux en se levant.


« -Je vais retrouver Alexia, Liam, je te le promets. »


Harry semble décider et je décide de l'aider, je le lui dis, il acquiesce et sort de la chambre en la refermant doucement et moi je m'allonge sur mon li. Je commence à pleurer. Je pensais que nous l'avions sauver, je penser qu'elle allait mieux mais c'est encore pire, elle se détruit petit à petit...




POINT DE VU HARRY

Elle était avec un mec, elle était avec quelqu'un d'autre mais je sais au fond de moi qu'elle ne l'aime pas, parce que c'est moi qu'elle aime. Je l'ai brisé et elle se brise aussi, elle se détruit pour en finir mais cette fois elle le fait d'une manière bizarre. Elle se drogue et elle couche avec des mecs, elle voulait devenir comme moi, mais elle est pire que moi. Jordan, ce nom passe en boucle dans mon esprit et je jure que si je croise ce mec je le fracasse. Il n'a pas le droit de toucher à quelque chose qui m'appartiens même si je l'ai laissé filer.

Mon cœur bat fort quand je pense que cela fait deux ans que je ne l'ai pas vu, je sais que j'aurais dû tenter de la retrouver avant mais j'avais peur qu'elle ne veuille pas de moi. Peur de ne pas pouvoir m'expliquer. Aujourd'hui je n'ai plus d'explication, j'ai agis sur le coup de la colère et j'ai tout foutu en l'air, j'en suis désolé mais c'est elle qui est partie, elle qui ne m'a pas laissé la chance de m'expliquer.

Faux ! Elle m'a demandé de m'expliquer, elle m'a supplié au téléphone mais c'était trop tard quand je m'en suis rendu compte. Aujourd'hui tout est fini et quand je vois les vidéos qui circulent de nous, quand je vois Liam parler de moi et Alexia, quand je me vois au téléphone avec elle juste après les audition. Je ne peux m'empêcher d'avoir les larmes aux yeux et la gorge qui se serre. Parce que pendant moins de deux mois, Alexia a réussi à me faire sentir vivant. J'étais vivant avec elle.

Je suis sortis avec beaucoup de filles depuis mais je n'ai jamais couché avec aucune d'elle, je n'étais pas près, j'avais l'impression de la trahir. Mais elle, elle ne s'est pas gêné et pourtant je ne lui en veux pas parce que si elle a fait cela c'est de ma faute. C'est moi qui lui est fait subir tout cela. Je n'ai aucune idée de comment faire maintenant.

Comment puis-je la retrouver si je ne sais pas où elle vit ? Elle a dû entrer en école d'art maintenant je devrais peut-être regarder vers là, essayer de la repérer, ou demander à un détective privée de ma la retrouver. En tout cas il faut que ce soit fait vite. Je ne veux pas qu'elle est le temps de faire une bêtise. Je ne veux pas qu'elle se fasse plus de mal qu'elle ne sent fait maintenant.



Je la retrouverais, peu importe le prix que je vais devoir payer, peu importe si je dois louper des rendez-vous ou des concerts, Alexia vaut bien tout cela ! Même si c'est pour cela que je l'ai quitté.